Marie Jo ZIMMERMANN (union UMP / UDI / MODEM)

Marie Jo ZIMMERMANN UMP UDI MODEM Metz

Marie Jo ZIMMERMANN

  • 62 ans
  • Union Centre (UDI / MODEM) et droite (UMP)
  • Conseillère municipale d’opposition sortante
  • Liste «  »
  • Slogan : « Mon ambition, c’est Vous »
  • Local de campagne :

Le dépôt officiel de la candidature de Marie-Jo ZIMMERMANN a eu lieu le 27 février 2014.

Site internet : http://www.mjz-metz2014.fr/

Interview en vidéo : « 2 minutes pour convaincre »

)

Le programme Marie-Jo ZIMMERMANN se définit en 4 grandes priorités et 10 points sur lesquels elle fait campagne (textes tirés du programme transmis).

Après de nombreuses rencontres avec les Messins, Marie-Jo Zimmermann, la tête de liste UMP-UDI, et son équipe ont fait le constat que 4 thèmes s’imposaient dans cette campagne.

  • La fiscalité. La députée de la Moselle pointe le matraquage fiscal de l’équipe sortante. Elle prend l’engagement solennel de ne pas augmenter les impôts des messins.
  • La sécurité. La proposition majeure de la candidate de centre droite est la mise en place d’une police municipale 24h/24h et 7j/7j par un redéploiement des effectifs actuels.
  • L’emploi et le développement économique. Marie-Jo Zimmermann proposera aux messins une nouvelle stratégie économique pour la ville de Metz.
  • Le bien vivre quotidien. Pour cela, la candidate se fixe une seule règle : l’écoute et la proximité.

Au-delà de ces 4 grandes thématiques, Marie-Jo Zimmermann s’appuie sur un programme en 10 points. Il se développe de la façon suivante :

Fiscalité

En plus de son engagement solennel de ne pas augmenter les impôts, Marie-Jo Zimmerman s’engage à confier la commission d’attribution des marchés publics à un élu de l’opposition.
Pour mener à bien son action la candidate de centre droite s’appuiera sur différentes méthodes :
réduire les dépenses de fonctionnement de la ville, notamment en ce qui concerne certains effectifs surestimés et diverses subventions à des organismes qui n’ont rien à voir avec la ville de Metz.
Le recours au financement privé, qui évite de reporter la pression fiscale sur les ménages, sera toléré.
Mutualiser les structures qui font double emploi, sans perdre en qualité de service pour le messins. La méthode préconisée : plus de traitement informatique des processus ciblés.

Sécurité

L’augmentation des effectifs de la police municipale n’est pas le seul axe d’action de l’équipe de Marie-Jo Zimmermann. Elle s’engage sur la série de mesures suivantes :
faire preuve de fermeté vis à vis des dérives à l’occupation abusive du domaine public.
proposer un plan de développement de la vidéo-surveillance, après concertation avec les différents acteurs (procureur, police, préfet)
engager une action sociale appropriée liée via les CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).

Emploi

L’application d’une nouvelle stratégie économique passe par de nouveaux moyens. La candidate UMP-UDI souhaite mettre en place toute une série de mesures.
Retrouver un pôle d’excellence regroupant à la fois des formations structurées et des pépinières d’entreprises. Le Technopôle et ses extensions nous en donnent la possibilité.
Le Centre des Congrès représente le seul grand projet d’investissement de la mandature. Il doit développer le tourisme d’affaires créateur d’emplois et dynamiser la ville de Metz.
Remplacement de l’agence économique (Metz Métropole Développement) par une structure plus réactive et moins onéreuse. Celle-ci pourrait prendre la forme d’une société d’économie mixte dans laquelle les facteurs clés du rayonnement économique de notre ville seront valorisés (technopôle, centre ville, zones d’activité…).
Développement de la coopération transfrontalière au niveau du sillon Metz-Thionville. L’avenir de Metz se joue donc plus en direction du Nord que vers le Sud. C’est pourquoi la logique du Quattropôle (Metz, Luxembourg, Trêves, Sarrebruck) doit être relancée.

Proximité

L’un des thèmes majeurs de la campagne de la députée de la 3ème circonscription de la Moselle est la proximité. Elle souhaite réformer les outils de la démocratie locale et transformer les comités de quartier qui ne répondent pas aux enjeux de proximité pour les habitants.

Développer une autre logique : avoir en permanence une écoute de proximité pour faire remonter les problèmes et les traiter plus rapidement.
Renforcer le rôle d’écoute et d’intervention des mairies de quartier afin qu’elles enregistrent quotidiennement les doléances.
Créer parallèlement des conseils de quartier qui se réuniront une fois par trimestre dans chaque quartier en présence du Maire et des adjoints pour faire le point sur le suivi de ces doléances.
Doter les quartiers qui en ont le plus besoin de médiateurs de proximité. Ils seront les relais nécessaires entre la municipalité et les habitants des quartiers. Ils seront financés par le budget de la ville.

Solidarité

Le développement de la solidarité à Metz passera par trois grands chantiers.

L’accès à l’emploi

Chaque euro dépensé devant être un euro utile, Marie-Jo Zimmermann propose l’établissement d’un contrat citoyen pour toutes les personnes aidées. Ce contrat permettra aux personnes en difficulté de rester en contact avec le monde du travail afin de faciliter leur réinsertion professionnelle.

L’adaptation au profil des seniors

La députée de Moselle soutiendra, avec l’aide du conseil général, l’aide au maintien à domicile des personnes âgées, dépendantes ou malades. Elle souhaite l’ouverture d’une nouvelle maison de retraite et de nouvelles résidences seniors avec des logements plus spacieux et proches des commerces.

Elle généralisera également les colis cadeaux de fin d’année à tous les seniors et pas seulement à ceux qui ne sont pas imposables.

L’évolution de la politique à la petite enfance

Dans chaque quartier, des solutions adaptées seront mises en place.
Des maisons d’assistantes maternelles (MAM) seront créées avec des temps d’accueil répondant aux contraintes professionnelles des familles.

Une crèche sera ouverte chaque samedi afin de répondre aux attentes des parents qui travaillent ce même jour.

Des jardins d’enfants favorisant l’éveil des plus de deux ans seront expérimentés, à l’instar d’autres grandes villes.

Education – Université

Privilégier le bien être des enfants passera par :

Une réflexion commune sera engagée sur l’articulation du temps scolaire et périscolaire, le respect des tranches d’âge (maternelle-primaire) et l’élaboration d’un véritable projet pédagogique avec des activités culturelles et sportives.

Une aide aux devoirs après l’école sera mise en place, pour tenir compte des heures les plus propices au travail chez l’enfant et aider les plus fragiles.

Un interlocuteur « référent » au sein de l’établissement scolaire permettra d’assurer le bon fonctionnement des phases de transition entre le temps scolaire et périscolaire.

Trouver une nouvelle dynamique pour l’université et les écoles d’ingénieurs à Metz.

Il faut trouver un rééquilibrage et un réel partage des pouvoirs de décision entre Metz et Nancy au sein de l’Université de Lorraine en veillant au maintien de nos composantes universitaires messines et à l’indépendance de nos écoles.

Le franco-allemand deviendra un pôle d’excellence à Metz. Ce sera un facteur d’attractivité pour les entreprises et un synonyme d’emploi pour les jeunes Messins.

Un renforcement du rôle du conseil de la vie étudiante et de la jeunesse apportera une réponse coordonnée aux besoins de logement, de déplacement, de santé et de vie associative des étudiants.

Transport – Stationnement

Réorganiser les transports en commun à Metz

Il faut clairement revoir les lignes de bus dans les quartiers non desservis par le Mettis. Cela passera par de nouveaux arrêts (Sablon, Devant les Ponts, Bellecroix, Queuleu…).

Une application Smartphone permettra de mieux se repérer et de réduire l’attente aux stations de bus. Les liaisons minibus seront privilégiées pour le centre ville avec possibilité pour l’usager d’être déposé à la demande sur le parcours.

Dans l’immédiat, il n’y aura pas d’autre ligne Mettis. En effet, après avoir dépensé près de 250 millions d’euros et avoir subi de longs travaux, la ville a besoin de faire une pause.

J’entamerai une négociation afin de baisser ou de moduler

Le coût du stationnement

Le prix des parkings pourrait être réduit certains samedis ou en période creuse car mieux vaut une place bon marché mais occupée plutôt que chère et vide.

Culture et Cultes

Défense des structures culturelles

Une gestion rigoureuse est nécessaire afin que l’argent des contribuables soit bien utilisé. Faciliter l’accès de tous à la culture.

La réservation des places de spectacle via internet avec choix de la place et paiement en ligne (Arsenal, Trinitaires, Opéra…) sera mise en place.

Création d’une «bourse aux places de dernière minute», permettant d’obtenir des places à prix très réduit sur certains sièges.

Mise en place de nouveaux événements culturels

Sur la colline Ste-Croix un rendez-vous annuel transformant cette colline en une place du Tertre messine pour les peintres amateurs. L’été du livre retrouvera ses fondamentaux autour de la littérature.

Metz renouera aussi, avec les grands concerts populaires sur les places. Enfin, un son et lumière dans le centre historique sera organisé.

Le sujet des cultes doit être abordé en respectant les valeurs républicaines de liberté et les règles du droit local d’Alsace-Moselle.

Une grande rencontre annuelle de dialogue entre les religions sera mise en place en ouvrant l’Hôtel de Ville à une forme de «Printemps des Religions».
Seule une étude précise et indépendante sur l’organisation des lieux de prières pour la religion musulmane permettra d’orienter les arbitrages sur le projet de Grande Mosquée.

Urbanisme

Coup d’arrêt aux dérives urbanistiques

Zone de l’amphithéâtre :

Une nouvelle approche en matière d’urbanisme sera utilisée, la valorisation du patrimoine existant :

Nouvelle approche :

Traitement des friches urbaines de l’ancien hôpital Bon-Secours et de la caserne Desvallières. C’est une priorité par rapport à la création de nouveaux quartiers en périphérie de Metz.

Il ne suffit pas de rénover le patrimoine, il faut aussi lui donner une vraie vie (exemple de la Porte des Allemands) et des activités. Enfin, un nouveau plan lumière sera lancé dans les quartiers Gare, Outre-Seille, et le long des berges.

Cadre de vie et le développement durable :

Créer une « brigade verte » dont l’objectif sera de remédier rapidement à ce qui dégrade le cadre de vie des Messins (poubelles, tags,…).
Améliorer le système de dépôt et de ramassage des ordures ménagères et organiser des opérations «grand nettoyage» dans tous les quartiers.

Sport

Clubs amateurs et de bénévoles qu’il convient d’aider

Marie Jo Zimmermann s’engagera dans un partenariat avec tous les clubs afin de permettre la pratique du sport au plus grand nombre. Les équipements à rénover seront modernisés et adaptés aux évolutions démographiques des différents quartiers.
Mise en place des structures attendues depuis des années par les associations comme c’est le cas par exemple du boulodrome au Sablon.
Développement de la pratique sportive pour les retraités et pour les jeunes durant les activités périscolaires. L’animation estivale concernera tous les quartiers de la ville.

Les clubs sportifs professionnels sont une vitrine pour Metz

La candidate UMP-UDI à la mairie de Metz soutiendra le centre de formation du FC METZ et je l’aiderai dans son développement. De même, notre ville vibre avec les exploits de nos handballeuses ; elle accompagnera le projet sportif du club.

 

Pour afficher le programme complet de Marie Jo ZIMMERMANN, cliquez ici.

Pour comparer le programme de Marie Jo ZIMMERMANN, à celui des autres candidats à la mairie de Metz pour les municipales de 2014, cliquez ici.

Les 55 colistiers de l’alliance UMP / UDI / MODEM à Metz (telle que transmise).
(la liste n’est pas ordonnée : en cas d’élection, les adjoints ne seront pas nécessairement désignés dans l’ordre d’apparition dans la liste)

1. Marie-Jo ZIMMERMANN (UMP)
Députée de la Moselle

2. Patrick THIL (UMP)
Haut fonctionnaire des finances publiques, enseignant à l’IRA de Metz

3. Martine NICOLAS (sc)
Podologue et trésoruère de l’association « oui,vivre Outre-Seille »

4. Jérémy ALDRIN (UMP)
Docteur en science de gestion et enseignant chercheur spécialisé en comptabilité-contrôle

5. Nathalie COLIN-OESTRELE (UDI)
Conseillère régionale et vice présidente de l’UDI 57

6. Emmanuel LEBEAU  (sc)
Président de Metz 2014

7. Caroline AUDOUY (sc)
Professeur de gestion financière et commeciale

8. Julien HUSSON (sc)
Maître de conférence et directeur de l’IAE, expert judiciaire

9. Christine SINGER (UDI)
juriste – fiscaliste spécialisé dans les questions transfrontalières

10. Yves WENDLING (UMP))
Médecin Généraliste

11. Patricia ARNOLD (UMP)
Chef d’entreprise, présidente du centre social de Bellecroix

12. Bernard FOUCAULT (UMP)
Inspecteur du pacte immobilier à la direction régionale de la Poste

13. Naïma HASSANI (NC)
Chedl de projet à la Poste, présidente fondatrice d’une association à Borny

14. Jean-Claude TOSI (NC)
Délégué départemental de la Fondation du Patrimoine et conseiller de l’enseignement technologique

15. Geneviève MONDON (NC)
Professeur des écoles

16. Jean-Marie NICOLAS (NC)
Commerçant au marché couvert et administrateur de société, président de la chambre de commerce et d’industrie de la Moselle

17. Christine GENET (NC)
Retraité – Ancienne directrice d’école à la Patrotte

18. Thomas FRIANG (NC)
Cadre à la Banque de France

19. Brigitte RENAUT (NC)
Vice-présidente du CESE de Lorraine

20. Olivier SPIEGEL (NC)
Ingénieur en informatique à Luxembourg

21. Nicole FAESSEL  (NC)
Présidente du comité européen d’historicité

22. Benoît HOHL (NC)
Médecin urgentiste

23. Ingrid GRAZIOSI (NC)
Psychothérapeute

24. Albert TORDJMAN (NC)
Secrétaire administratif, chef de protocole

25. Jacqueline FROHMAN (NC)
Prothésiste : président de corporation

26. Alain THON (NC)
Auteur romancier

27. Gertrude BECKER (NC)
Élève esthéticienne

28. Philippe THEVENIN (NC)
Maître de conférence à l’Université

29. Isabelle LUX  (NC)
Pharmacienne à la Grange-aux-Bois

30. Jean-Claude MATHIEU (NC)
Chef de service grands travaux à la SNCF

31. Elise APAYDIN-SAPCI (NC)
Cadre administratif

32. Jacques PINCEMAILLE (NC)
Cadre commercial en retraite

33. Anne STEMART  (NC)
Conseillère municpale

34. Jérémy FRANCISCO (NC)
Agent administratif

35. Nadège CHLOUP (NC)
Etudiante en droit et économie

36. Pierre DESMET (NC)
Militaire retraité – président d’association

37. Carole FELT (NC)
Animatrice bénévole de clubs séniors

38. Christian BRAGA (NC)
Chef d’entreprise

39. Vatsana TRAN (NC)
Chef de projet à Luxembourg

40. Eric PAIRIN (NC)
Ingénieur à l’usine PSA

41. Rachida BENYACOUB (NC)
Thérapeute, relaxologue

42. Jonathan JESSON (NC)
Etudiant en chirurgie dentaire

43. Andrée JACQUES (NC)
Agent général d’assurances

44. Louis CAVALLI (NC)
Ancien sous-officier de l’armée de l’air

45. Marjorie GOUJON  (NC)
Chef d’entreprise : conseil et formation

46. Benoît MATOT (NC)
Ingénieurs des trvaux public de l’Etat

47. Alexandra MATZ (NC)
Gérante d’entreprise d’aide à domicile

48. Karim ZOUBIR (NC)
Manutentionnaire frontalier

49. Anne-Marie SCHNEIDER (NC)
Retraitée

50. Alexandre PILZ (NC)
Ingénieur en radioprotection

51. Jessica BENECH (NC)
Collaboratrice administrative

52. Germain GARCIA (NC)
Agent administratif retraité

53. Caroline GLOCK (NC)
Fleuriste, responsable d’associations

54. Alain HETHENER (NC)
Ancien sénateur et conseiller général de Borny-Vallières

55. Anne-Catherine LEUCART (NC)
Infirmière libérale à Magny

*NC : non-communiqué

Marie-Jo Zimmermann est née le 29 avril 1951 à Creutzwald.

Elle a passé toute sa jeunesse dans le bassin houiller puis à Sarreguemines.

Elle est mariée et mère de 2 enfants.

Elle est titulaire d’un diplôme de l’université de Strasbourg.

Elle fait partie du groupe UMP, elle siège au bureau du groupe UMP à l’Assemblée Nationale.

Carrière politique

– Députée de la 3e circonscription de la Moselle depuis 1998

– Membre du Conseil régional de Lorraine de 1998 à 2004

– Membre du conseil municipal de Metz de 1989 à 2002

– Rapporteur Général de l’Observatoire de la parité

– Membre de la commission des affaires culturelles

– Présidente de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes

– Vice-Présidente du conseil de surveillance de la caisse nationale des allocations familiales

– Vice-Présidente du groupe d’études sur le scoutisme

– Candidate UMP aux élections municipales à Metz en mars 2008. Malgré une alliance au second tour avec la candidate MoDem Nathalie GRIESBECK et le candidat indépendant Emmanuel LEBEAU, Marie-Jo ZIMMERMANN est battue.

– Marie-Jo ZIMMERMANN est élue vice-présidente du groupe UMP à l’Assemblée nationale, le 26 juin 2012.

Carrière privée

Professeur d’histoire géographie au collège Mazenod d’Augny, puis au lycée Sainte Chrétienne de Metz.

Informations annexes

Membre du Conseil d’administration des TCRM

Membre du Conseil d’administration de l’OPAC de la Moselle

Pour découvrir les autres candidats, cliquez sur leur nom :


© Tout-Metz.com : élections municipales à Metz en 2014 : dossier complet de la rédaction.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X