Dominique GROS (Parti Socialiste – Maire sortant)

Dominique GROS PS Metz

Dominique GROS

  • 71 ans
  • Parti socialiste
  • Maire sortant
  • Slogan : « Fiers d’être messins »
  • Local de campagne : 9 rue des Clercs

Dominique GROS a officiellement déposé sa candidature le 13 février 2014.

Site internet : www.dominiquegros2014.fr/

Interview en vidéo : « 2 minutes pour convaincre »

)

 
Pour comparer le programme de Dominique GROS à celui des autres candidats à la mairie de Metz pour les municipales de 2014, cliquez ici.

Le programme de Dominique GROS, le maire sortant, se construit sur 10 engagements.

1. Protéger les familles en facilitant le quotidien

1.1 Développer les moyens d’accueil de la petite enfance

Poursuivre la création de places en crèches (objectif de 200 places nouvelles). Accroître l’offre d’accueil en horaires décalés basée sur le recensement des conditions de travail des parents.

Réaliser un espace de ressource et d’information pour les parents, reliant les acteurs de tous les modes de garde.

1.2 Mettre l’éducation et l’école au coeur de la cité

Maintenir le cap de la rénovation des écoles messines et de l’amélioration des conditions de scolarité (construction d’une école dans le quartier Nouvelle-Ville grâce à l’opération Bon-Secours).

Doter les écoles d’outils informatiques adaptés au monde contemporain et favoriser la diffusion de la culture numérique.

Aménager les abords des groupes scolaires à l’aide d’espaces de jeux, de rencontre et de stationnement, notamment pour les vélos ; amélioration de la signalétique pédestre et routière.

Poursuivre le développement du périscolaire et les différentes initiations culturelles, artistiques, sportives, écologiques, de nos enfants ; associer les écoles aux grands événements culturels.

1.3 Accompagner les personnes âgées et lutter contre la solitude et la dépendance

Favoriser la création de logements adaptés au grand âge dans chaque nouveau programme immobilier .

Mettre en place des médiateurs d’animation pour démarcher les personnes isolées, les informer et créer du lien social.

Étendre les initiatives de solidarité déjà en place : « pass avant’âge » et colis seniors lors des fêtes de fin d’année.

Développer les services de minibus sur demande pour les personnes à mobilité réduite et poursuivre la politique de mise en accessibilité de nos équipements.

2. Répondre aux besoins des plus démunis

2.1 Renforcer l’action sociale directe de la Ville

Fluidifier et simplifier la prise en charge des personnes ayant besoin d’aide (mise en place de guichets uniques).

Intensifier les permanences de l’action sociale (CCAS) dans les quartiers.

Soutenir le développement de la Mission Locale pour l’insertion des jeunes en mobilisant les dispositifs d’accès à l’emploi, au logement et aux soins pour les 16-25 ans.

Accélérer l’insertion professionnelle des publics éloignés de l’emploi par le recours à la clause d’insertion dans les marchés publics, afin de leur permettre d’accéder à des emplois dans le cadre des travaux et projets initiés par la Ville et l’agglomération.

2.2 Assurer l’accès aux soins pour tous

Mettre en place dans nos quartiers des équipements de santé de proximité tels que les maisons de santé et pôles médicaux.

Développer des actions dans les domaines de la sensibilisation aux questions d’hygiène et de santé publique, pour et avec les Messins.

Renforcer la permanence de soins en ville avec l’Hôpital Legouest.

Définir un Contrat Local de Santé entre tous les partenaires institutionnels et veiller à son respect, afin de garantir l’offre de soin disponible à Metz.

2.3 Lutter contre la précarité énergétique

Lancer un plan d’amélioration de l’habitat existant (diagnostics thermiques par zones, isolation, rénovation), avec l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat (ALEC), outil essentiel de la transition énergétique de notre territoire.

Mettre en place des mesures compensatoires en faveur des familles en difficulté, avec la création d’un chèque précarité eau, et d’un fonds de dotation contre la précarité énergétique, afin de faciliter l’accès aux ressources vitales que sont l’eau et l’électricité.

Expérimenter une tarification éco-solidaire de l’eau (diminution du prix des volumes d’eau nécessaires aux foyers, coût progressif du m3 au-delà d’un certain seuil de consommation lié à la taille du foyer).

3. Partager la ville et ses équipements

Ouvrir plus largement nos équipements

Multiplier les équipements libres d’accès : kiosques à musique, murs d’expressions artistiques, cinémas de plein air…

Ouvrir plus largement les bibliothèques pendant les horaires de temps libre et permettre le portage de livres à domicile.

Ouvrir d’avantage les bâtiments municipaux pour les fêtes.

Poursuivre la mise en accessibilité des équipements de la ville pour les personnes à mobilité réduite.

Accompagner et encourager l’habitat participatif et partagé, la création de jardins partagés, les colocations solidaires étudiantes dans les quartiers et chez les séniors…

Installer en ville une ressourcerie, lieu d’échange et de réparation des objets du quotidien, ouvert à tous.

4. Aménager une ville accueillante et respectueuse du développement durable

4.1 Aménager et mettre en valeur notre ville

Poursuivre la revalorisation de bâtiments emblématiques et aménager les ZAC en cours, dans le souci constant du développement durable.

Rénover le plateau piétonnier du centre-ville pour améliorer son attractivité.

Enrichir le centre-ville d’espaces de loisirs à proximité immédiate : espaces de bien être et de nature sur la colline de Bellecroix ; espaces de loisirs sportifs autour du plan d’eau (football, patinoire, activités aquatiques), avec un aménagement permanent du lieu.

Lancer une opération de rénovation et de valorisation du quartier Outre-Seille dans le prolongement de la rénovation de la porte des Allemands.

4.2 Développer les « places de villages »

Faire de nos quartiers des « quartiers villages » en réhabilitant les cœurs de quartiers pour en faire des lieux de convivialité et d’échanges, avec des commerces et des espaces verts.

Créer une « zone de rencontre » dans chaque quartier autour des centres de vie, afin de donner la priorité aux piétons et aux vélos tout en permettant une circulation des véhicules à vitesse réduite.

4.3 Faciliter l’accès au logement pour tous

Diversifier l’offre en construisant de nouveaux logements et en réhabilitant le parc ancien, afin de permettre à de nouvelles familles et à des jeunes de s’installer à Metz.

Assurer la part de 25% de logements sociaux dans chaque opération.

Mobiliser le foncier disponible dans l’agglomération, et plus particulièrement à Metz, pour y construire des logements à tarifs compétitifs (à 2 000 euros par m2).

4.4 Assurer les déplacements par tous les modes disponibles

Faire vivre le MET pour plus d’efficacité et de services à tous : amélioration du parcours des lignes et des horaires, création de navettes inter quartiers, actions sur les tarifs…

Créer un Comité d’usagers des Transports pour assurer une concertation et un dialogue constant entre les usagers du MET et le gestionnaire du réseau sur les évolutions et améliorations à mettre en place.

Subventionner à hauteur de 25% les achats de vélos à assistance électrique ou de vélos pliables. Poursuivre et amplifier la politique d’accessibilité du vélo, mise en place d’un plan vélo pour les étudiants et les collégiens/lycéens.

4.5 Favoriser une circulation apaisée

Développer le stationnement résidentiel et adapter les formules à chaque quartier ; accroître l’offre dans les quartiers dépourvus de places.

Négocier avec nos gestionnaires de parking l’élargissement de la gratuité à la 1ère heure sur les emplacements aujourd’hui gratuits les vingt premières minutes, et améliorer l’accessibilité des parkings (Coislin, Paixhans…).

Favoriser la circulation douce : zone 30 dans les quartiers résidentiels, aménagements de sécurité, plan de développement pour la voiture électrique.

Multiplier les emplacements destinés aux véhicules en autopartage en centre-ville et dans les quartiers.

5. Agir pour l’emploi dans une ville entreprenante

5.1 Dynamiser le commerce messin par un plan de soutien

Favoriser le petit commerce de proximité en ville et dans chaque quartier messin, en créant une agence municipale capable de préempter les fonds de commerce, afin de les proposer à des loyers accessibles aux commerçants.

Rechercher une qualité de service de type « centre commercial » avec la rénovation du centre Saint-Jacques tout en gardant des locaux de grande taille en centre-ville pour permettre l’implantation d’enseignes.

Assurer la complémentarité et l’équilibre des zones commerciales existantes dans l’agglomération, notamment entre les zones du Sud de l’agglomération, le quartier de l’Amphithéâtre et le centre-ville.

5.2 Conforter le positionnement économique de Metz en Europe

Construire un centre des congrès, après un débat public ouvert, en lien avec le Centre Pompidou-Metz afin de faire de Metz un centre d’affaires international à la convergence de Paris, du Luxembourg et de l’Allemagne.

Développer le port de Metz avec la création, dès 2014, d’une ligne fluviale d’import/export Metz-Rotterdam pour stimuler nos échanges internationaux.

5.3 Stimuler le développement de l’économie numérique

Soutenir et stimuler les start-up du numérique, créatrices d’emploi et d’attractivité pour la ville : politique d’hébergement à tarifs ultra-compétitifs, création de passerelles entre les grandes entreprises et les entrepreneurs pour chaque secteur, développement des infrastructures, communication spécifique de la Ville sur ses jeunes entreprises.

5.4 Soutenir et développer la recherche et l’enseignement supérieur

Assurer une place importante pour Metz dans l’Université de Lorraine.

Implanter au Saulcy une Cité Internationale des chercheurs et des étudiants étrangers dans des locaux bientôt vacants.

Faire du campus de Bridoux un pôle de santé au rayonnement national. Soutenir les filières franco-allemandes dans le cadre de l’Université de Lorraine et des grandes écoles.

5.5 Encourager l’essor de la filière matériaux et énergie

Créer un campus technologique européen en renforçant la lisibilité et l’attractivité du Technopôle au coeur de la Vallée Européenne des Matériaux et de l’Énergie : Institut de Recherche Technologique, Institut Lafayette, CEA Tech, etc.

Poursuivre le développement de l’UEM et en faire un leader européen dans les domaines des énergies renouvelables et des systèmes d’information avec la solution efluid.

5.6 Renforcer le tourisme à Metz

Faire du tourisme culturel un élément d’attractivité avec le Centre Pompidou-Metz, l’Arsenal, la Boîte à Musiques (BAM), la Porte des Allemands rénovée ou encore les fêtes populaires.

Inscrire Metz au patrimoine mondial de l’Humanité.

Finaliser et améliorer la signalétique du centre-ville et des équipements ; équiper de flash-codes les plaques de rue et les éléments de patrimoine.

6. Construire une métropole régionale au cœur de l’Europe

6.1 Poursuivre la construction d’une agglomération cohérente

Faire évoluer les politiques d’agglomération vers davantage de cohérence au plus près des besoins des habitants.

Mutualiser les services d’agglomération entre Metz et Metz Métropole pour plus d’efficacité et d’économies.

Organiser les loisirs et les animations à l’échelle de l’agglomération (piscines, fêtes d’été, etc.).

6.2 Faire des grands équipements des atouts de l’attractivité de l’agglomération

Continuer à développer le Centre Pompidou-Metz en allant vers des expositions pérennes telles que l’exposition « Phares » prévue dès ce mois de février 2014 pour deux ans.

Renforcer le rôle de l’EPCC « Metz en Scènes » et de l’ONL (Orchestre national de Lorraine) comme outils de rayonnement ; faire de la BAM (Boite à Musiques) une salle de référence dans les musiques actuelles.

Faire du nouveau lieu de création TCRM-Blida un véritable outil d’attractivité et de production culturelle de la ville.

6.3 Faire vivre la ville dans son environnement géographique et institutionnel

Affirmer Metz comme acteur institutionnel de la Grande Région dans les réseaux de ville (Quattropole européen) ; et approfondir la coopération avec nos voisins au sein du Sillon Lorrain (Nancy, Thionville, Épinal).

Mettre en place une cellule municipale dédiée à la recherche de fonds européens pour soutenir nos projets locaux.

Encourager les manifestations culturelles organisées avec et pour la Grande Région, en partenariat avec nos voisines européennes (Luxembourg, Trêves, Sarrebruck).

Faire de Metz une ville de coopération et de solidarité internationale en faisant davantage vivre nos jumelages.

7. Renforcer la vie de quartier des messins pour plus de sécurité

7.1 Garantir la sécurité et la tranquillité de chacun

Permettre aux Comités de Quartier de déployer leur expertise sur le champ des incivilités et de la tranquillité publique : association des Comités aux équipes locales de la propreté et de la Police Municipale dans le cadre de Conseils de Veille et de Prévention.

Agir pour des rues sûres avec des patrouilles plus fréquentes, à pied ou à vélo, afin de faciliter le contact avec les habitants et de prévenir les incivilités aussi bien que les tentatives de cambriolages.

Multiplier les permanences de la Police Municipale et des élus dans les mairies de quartiers.

Étendre à tous les quartiers le dispositif des médiateurs de nuit pour la tranquillité publique, en fonction du planning des animations.

Prolonger le déploiement de la vidéosurveillance dans toutes les zones sensibles de la ville en concertation avec les Comités de Quartiers.

7.2 Agir pour la propreté de la ville

Généraliser la mécanisation de la collecte des déchets ménagers par la mise à disposition de conteneurs ou de Points d’Apport Volontaire Enterrés (PAVE) en fonction de la typologie d’habitat. Inciter à la réduction des déchets produits par les professionnels et les particuliers dans le cadre des objectifs définis par le Grenelle de l’Environnement.

Poursuivre la démarche de proximité basée sur des brigades de propreté réactives, que les habitants peuvent solliciter au besoin.

7.3 Faire des Comités de Quartier des centres de décision

Mettre en place un véritable budget pour les Comités de Quartier (1 million d’euros par an) pour leur permettre de se prononcer sur des équipements d’ampleur dans leur quartiers.

Multiplier les ateliers urbains pour tous les aménagements importants de la ville.

Associer les Comités de Quartier à la gestion responsable et soutenable des espaces naturels de leur quartier.

Permettre la présentation de certains projets des Comités de Quartiers en conseil municipal pour débat et délibération.

8. Stimuler l’animation de la ville et la dynamique associative

8.1 Maintenir notre soutien au tissu associatif

Amplifier le conventionnement d’objectifs et de moyens avec les associations, afin de faciliter le soutien financier et matériel de la ville.

Accompagner les initiatives nouvelles des associations messines grâce à la mobilisation des services municipaux et des élus.

8.2 Favoriser la culture pour tous et la création artistique

Soutenir la qualité de la programmation et l’accessibilité à tous de nos institutions, et veiller au développement de la scène culturelle messine.

Créer une dynamique « Pompidou off », afin de favoriser l’appropriation du Centre Pompidou-Metz par tous les Messins et irriguer tous les quartiers de la ville : événements culturels et artistiques; résidences d’artistes; habillages artistiques de bâtiments municipaux ; production culturelle alternative sur le site TCRM-Blida, véritable « miroir » du Centre Pompidou-Metz.

Installer un Conseil de la Culture entre les acteurs de la Culture, les associations, les Messins et les élus, « laboratoire d’idées » sur la Culture à Metz.

8.3 Viser l’épanouissement par le sport

Encourager la pratique du sport au bénéfice de la protection de la santé et du bien-être des habitants.

Créer des écoles de courses à pied dans les quartiers ainsi qu’une école municipale de natation.

Développer une politique de prise en charge par les Activités Physiques

Adaptées (APA) pour répondre aux difficultés de certaines personnes.

Soutenir et encourager le sport de haut niveau : handball, soutien au FC Metz, marathon, Open de Moselle…

Donner sa place à la jeunesse et accompagner la vie étudiante

Continuer à accompagner les initiatives et projets des jeunes.

Renforcer l’accueil des étudiants à Metz et leur place dans la ville. Soutenir les associations étudiantes messines pour développer davantage l’animation de la ville.

8.4 Animer la ville toute l’année

Créer un Conseil de la Vie Nocturne rassemblant tous les acteurs de la nuit messine.

Faire vivre et étendre les animations phares de la ville : Fêtes de la Mirabelle, marathon, Metz Plage, Marchés de Noël et animations d’été…

9. Préserver la biodiversité, la nature en ville et la place de l’écologie

9.1 Promouvoir Metz, capitale de l’écologie urbaine

Créer un évènement dédié à l’Écologie Urbaine avec un « prix de Metz », destiné à récompenser les initiatives les plus innovantes et les plus utiles de villes du monde entier.

Accompagner le développement de l’Institut Européen d’Écologie tourné vers les Messins.

Mettre en valeur « Metz ville d’eau » : promenades et parcours de santé, sports aquatiques, réappropriation des berges.

9.2 Agir pour la nature et la biodiversité en ville

Créer un « ring » ou « ceinture verte » autour du centre-ville, avec des « pénétrantes » vertes reliant ce ring à la « campagne ».

Promouvoir l’offre d’agriculture et de maraîchage de proximité au cœur des quartiers villages.

Aménager les rives de la Seille notamment au niveau de la Porte des Allemands et de la confluence Seille/Moselle.

9.3 Réduire notre empreinte écologique

Poursuivre la politique ambitieuse de détection des fuites et de rénovation du réseau d’eau actuellement mise en œuvre.

Mettre en œuvre la 2e partie du programme d’efficacité énergétique des bâtiments municipaux pour atteindre une réduction de plus 20% des consommations en 2020.

9.4 Prendre goût à notre terroir

Installer de nouveaux jardins partagés dans les quartiers (Nouvelle Ville, Centre-Ville, Sablon, Plantières), reconduire deux fois par an le « Marché des Saveurs » de la Mirabelle.

Créer des « jardins jaunes » organisés autour de mirabelliers et d’autres arbres fruitiers aujourd’hui absents de la ville.

Lancer « Jard’In Metz », marche populaire ralliant tous les espaces naturels de la ville : jardins sauvages, jardins partagés, espaces naturels pédagogiques, jardins familiaux.

10. Assurer une gestion sobre

Conforter les finances de la ville dans le « carré magique » : dette faible, fiscalité attractive, dépenses de personnel maîtrisées, autofinancement élevé.

Conserver une fiscalité locale stable.

Maintenir un niveau d’investissement soutenu au service des Messins.

Approfondir la recherche de synergies entre les administrations communale et métropolitaine.

Développer le recours aux financements européens et nationaux et aux partenariats privés pour accompagner les projets municipaux.

 

Pour afficher le programme complet de Dominique GROS, cliquez ici.

Les 55 colistiers du Parti socialiste à Metz (telle que transmis).
(la liste n’est pas ordonnée : en cas d’élection, les adjoints ne seront pas nécessairement désignés dans l’ordre d’apparition dans la liste)

1. Dominique GROS (PS)
Maire sortant
Les Iles / Pontiffroy

2. Aurélie FILIPPETTI (PS)
Ministre de la Culture
Vallières

3. Richard LIOGER (PS)
Universitaire, ancien président de l’Université de Metz
Nouvelle Ville

4. Isabelle KAUCIC (PS)
Directrice générale d’association sociale
Vallières

5. René DARBOIS (EELV)
Préparateur méthode industrielle
Sablon

6. Danielle BORI (PC)
Infirmière de secteur psychiatrique, syndicaliste
Borny

7. Jean-Michel TOULOUZE (PS)
Professeur agrégé d’économie
Les Iles / Pontiffroy

8. Patricia SALLUSTI (PS)
Conseillère en formation continue au GRETA
Queuleu

9. Sébastien KOENIG (PS)
Chargé de mission territorial à la Région Lorraine
Nouvelle Ville

10. Marie-Anne ISLER (EELV)
Ancienne VP et membre honoraire du Parlement Européen
Outre Seille

11. Hacène LEKADIR (PS)
Docteur en physique, ingénieur en informatique
Vallière

12. Béatrice AGAMEMNONE (sc)
Chef de services à la DREAL
Devant-les-Ponts

13. Guy CAMBIANICA (Modem)
Directeur d’établissement de l’industrie
Vallières

14. Sélima SAADI (PS)
Comptable bancaire au Luxembourg
Sablon

15. Raphael PITTI (sc)
Général (CR), médecin, professeur de médecine d’urgence
Nouvelle Ville

16. Hanifa GUERMITTI (PS)
Cadre logistique
Borny

17. Thomas SCUDERI (PS)
Cadre associatif
Sablon

18. Agnès MIGAUD (Modem)
Directrice d’école
Bellecroix

19. Belkhir BELHADAD (PS)
Chef d’entreprise
Grange-aux-Bois

20. Nathalie DE OLIVEIRA (PS)
Cadre administratif européen
Magny

21. Jean-Louis LECOCQ (sc)
Directeur d’établissement médico-social
Fort Moselle

22. Françoise FERRARO (PS)
Intervenante en enseignement religieux
Patrotte / Metz Nord

23. Patrice N’ZIHOU (PS)
Médiateur Social
Borny

24. Nadia SEGHIR (PS)
Chargé d’étude en environnement
Sablon

25. Gilbert KRAUSENER (PC)
Technicien IRSID retraité
Vallières

26. Doan TRAN (PS)
Cadre supérieur à la Région Lorraine
Metz Devant les Ponts

27. William SCHUMAN (sc)
Professeur de philosophie
Nouvelle Ville

28. Christine AGUASCA (PS)
Chargé de communication, HAI Legouest
Patrotte / Metz Nord

29. Thierry JEAN (PS)
Chef d’entreprise
Metz Devant les Ponts

30. Myriam SAGRAFENA (sc)
Directrice d’école d’application
Centre ville

31. Bernard HEULLUY (PS)
Directeur du Collégium des IUT de Lorraine
Nouvelle Ville

32. Margaud ANTOINE-FABRY (PS)
Etudiante
Centre Ville

33. Jacques TRON (PS)
Chef de service
Les Iles / Pontiffroy

34. Marylin MOLINET (EELV)
Directrice de publication, critique d’art
Patrotte / Metz Nord

35. Daniel PLANCHETTE (PS)
Colonel du génie (CR)
Metz Devant les Ponts

36. Catherine MOREL (Modem)
Sage-femme, Enseignante au CHR, syndicaliste
Sablon

37. Philippe CASIN (EELV)
Professeur des universités en économie
Centre Ville

38. Annie HOMMEL (sc)
Directrice d’école, présidente d’association
Vallières

39. Pierre GANDAR (PS)
Avocat
Nouvelle Ville

40. Marie RIBLET (sc)
Chef d’entreprise
Grange-aux-Bois

41. Stéphane MARTALIE (sc)
Cadre bancaire
Sablon

42. Laure DUPONT (PC)
Demandeur d’emploi, syndicaliste
Sablon

43. Yoan HADADI (PS)
Collaborateur parlementaire
Sablon

44. Anne-Noëlle QUILLOT (Modem)
Chargée de mission action sociale
Vallières

45. François FRIEDRICH (PS)
Chargé de mission formation
Sablon

46. Fatma BOUARA (PS)
Femme de ménage
PAtrotte / Metz Nord

47. Pierre COUSSOT (PS)
Agent technique Haganis
Queuleu

48. Charlotte PICARD (PS)
Organisatrice d’événements culturels
Fort Moselle

49. Gabriel SCHWABE (PS)
Chargé de cours, auteur
Centre ville

50. Marguerite TSCHOMBE-LECLERC (PS)
Femme au foyer
Nouvelle Ville

51. Maxime PELLETIER (PS)
Enseignement
Nouvelle Ville

52. Mélodie SAILLARD (PS)
Etudiante
Centre Ville

53. Yldirim Ali MEHMET (sc)
Retraité, militant associatif
Outre Seille

54. Nadine BOBENRIETH-DEL (PS)
Journaliste
Centre-Ville

55. Philippe QUETIN (sc)
Chef du Pôle de cancérologie au CHR
Centre Ville

Dominique Gros est né à Riom, dans le Puy-de-Dôme en 1943, dans une famille de six enfants dont le père était militaire de carrière. Il s’est marié en 1967 à une institutrice, ils ont quatre enfants.

Après Math’sup et Math’spé, il entre à l’INSA de Rouen, dont il sort diplômé en 1966.

Dominique GROS est un élu du parti socialiste (PS).

Carrière politique et syndicale

Adhère au Parti Socialiste à sa création en 1971.

Fonde le syndicat national CFDT de l’environnement en 1973, il en est le premier secrétaire national.

Entre au conseil municipal de Metz en 1983 dans l’opposition

Elu conseiller régional de Lorraine et conseiller général dans le canton de Metz 1 en 1998. Il démissionne fin 98 de la Région au bénéfice d’un de ses colistiers pour des raisons de cumul de mandats.

Réélu conseiller général du canton de Metz 1 en mars 2004

Secrétaire de section du PS à Metz, puis secrétaire fédéral à l’information

Président du Groupe socialiste au Conseil général de la Moselle.

Maire de Metz depuis son investiture par le conseil le 21 mars 2008. Dominique GROS est le premier socialiste à ce poste de puis 1848.

Il est candidat à sa propre succession aux élections municipales 2014.

Carrière privée

Vice-président de l’Association Générale des Etudiants de Rouen.

Professeur de mathématiques dans une école normale d’instituteurs au Tchad (au titre de la coopération).

Ingénieur de production dans une usine de la Manche en 1968.

Intégre en 1972 la l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse de Metz jusqu’au poste de sous-directeur, chargé de la lutte contre les pollutions industrielles et agricoles.

Président de l’IUT de Metz et administrateur de l’Université Paul Verlaine-Metz.

Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN)

Informations annexes

A créé la grande marche populaire Nancy-Metz en 1985.

Fonde en 1975 le journal socialiste Le Chardon, journal trimestriel militant qu’il dirige toujours.

Mission en Chine au titre du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Commandant dans la réserve citoyenne.

Chevalier de la Légion d’honneur,

Chevalier de l’Ordre national du mérite,

Médaillé Jeunesse et Sport,

Officier des Palmes académiques.

Pour découvrir les autres candidats, cliquez sur leur nom :


© Tout-Metz.com : élections municipales à Metz en 2014 : dossier complet de la rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page