Actualité locale & société_ A la Une

Moselle : la situation sanitaire s’améliore nettement

Évolution de la campagne vaccinale, situation dans les hôpitaux, propagation des variants en Moselle, la situation sanitaire du département continue de s’améliorer depuis le 20 avril 2021. En Moselle, 400 000 personnes sont vaccinées à la date du 4 mai 2021.

Le préfet du département, Laurent TOUVET, Lamia HIMER, déléguée territoriale de l’Agence Régionale de santé du Grand Est et le maire de Rémilly, Jean-Luc SACCANI, qui accueillait sa 10 000ème personne vaccinée aujourd’hui, ont fait le point sur la situation sanitaire mosellane.

Photo : Libre de droits

Un taux d’incidence réduit de moitié

“ Nous avons de bonnes nouvelles pour le département de la Moselle, depuis deux semaines, j’indique que la situation s’améliore, aujourd’hui elle s’améliore nettement”.

Laurent TOUVET, préfet de la Moselle,

Cette déclaration du préfet de la Moselle, fait suite à son énonciation de bonnes nouvelles concernant le taux d’incidence du virus dans le département.

En effet, celui-ci était à 320 début avril et ce mardi 4 mai, il est redescendu à 166. C’est-à-dire qu’il y a moitié moins de malades qu’il y a un mois. 

Les tests pour dépister le covid donnent eux aussi de moins en moins de cas positifs. En effet, la part des personnes ayant le covid parmi les personnes testées est de 3,9 actuellement alors qu’elle était entre 7 et 8 en mars 2021. 

Les variants en Moselle

Les variants de la covid-19 sont toujours actifs sur le territoire mosellan. En effet, près de 76,5% des cas positifs sont des variants anglais. Le variant sud-africain représente, quant à lui, 15% des contaminations. Le variant indien ne circule pas en Moselle pour le moment.

Du côté de la vaccination

38 000 personnes ont reçu une injection de vaccin anti-covid la semaine dernière dont 28 000 en centre de vaccination et les autres en cabinets médicaux, pharmacies ou établissements pour personnes âgées.

Au total, en Moselle, 400 000 injections de vaccin ont été effectuées. C’est-à-dire que 260 000 personnes ont reçu une dose de vaccin et 140 000 en sont à leur deuxième injection. 

La campagne de vaccination doit encore s’accélérer, car en mai, les centres de vaccination disposeront de 10 000 doses de plus par semaine qu’en avril. En juin, ils en auront encore 20 000 de plus disponibles chaque semaine.

Une situation en dents de scies pour les hôpitaux du Grand Est

Du côté des hôpitaux de la région, la situation est contrastée. Le nombre de personnes en soins critiques reste stable par rapport à la semaine du 27 avril 2021 avec 118 personnes admises.

“ La situation en soins critiques est stable mais reste forte même si c’est moins tendu qu’en début d’avril 2021”

déclare Lamia HIMER, déléguée territoriale de l’Agence Régionale de santé du Grand Est 

Cependant, en réanimation, le taux d’occupation des lits a progressé depuis le 27 avril 2021, il est actuellement de 87% contre 71% la semaine précédente . 71 patients sur 125 en réanimation sont des patients covid. 

Lamia HIMER insiste donc sur l’importance des gestes barrières en vue d’améliorer encore davantage la situation dans les hôpitaux.

Personnalité(s) :

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page