Actualité locale & société

L’artilleur de Metz

artilleur de MetzAujourd’hui, le personnage de l’artilleur de Metz est resté dans les mémoires de sa ville mais aussi dans celles de toute la France à travers une réputation de remarquables soldats, mais aussi de remarquables insolents et débauchés.

Le souvenir des artilleurs de Metz s’est perpétué ainsi jusqu’à aujourd’hui, discrètement mais sûrement. Deux exemples à remarquer : un bas-relief au pied d’une tour de la porte des Allemands à Metz, et une chanson paillarde connue des régiments militaires aux amateurs de soirées alcoolisées !

 

Parmi les très nombreuses petites surprises que peut remarquer l’oeil averti sur les monuments de Metz, celle-ci est des plus amusantes mais aussi des plus intéressantes !

Au pied d’une tour de la porte des Allemands, on peut remarquer un personnage sculpté, que l’histoire a nommé « l’artilleur de Metz », tourné vers l’extérieur de la ville. Là où d’autres auraient pu penser à représenter un citoyen souriant, les bras ouvert pour mieux accueillir, nos ancêtres messins ont eu une autre idée :

artilleur de Metz

Quel meilleur avertissement qu’un artilleur messin, la tête entre les jambes et posée sur un boulet (les artilleurs étaient les soldats qui tiraient au canon !), les sous-vêtements baissés, et dirigeant vers l’ennemi son arrière-train moqueur et menaçant !

Mais après cet exemple matériel, c’est un autre souvenir des artilleurs de Metz qui est resté dans nos mémoires, bien plus culturel ! Hymne militaire non-officiel, hymne des soirées dépravées bien plus officiel, le chant de « l’artilleur de Metz » reste aujourd’hui encore, depuis plus d’un siècle, dans le top 50 des chansons paillardes !

Nous laisserons au lecteur s’il le désire, le choix de chercher le détail des paroles. Nous ne nous permettrons de reproduire ici seulement le refrain, dans un souci de sérieux et d’ergonomie de rédaction de l’article. A noter pour les mélomanes que la mélodie est inspirée d’un opéra de Bellini.

Refrain : (cliquez ici pour écouter)
Artilleurs, mes chers frères,
A ta santé, buvons un verre,
Et répétons ce gai refrain :
Vivent les artilleurs,
Les femmes et le bon vin.

Un artilleur de Metz sculpté montrant son anatomie arrière à l’ennemi, une chanson paillarde nommé « L’artilleur de Metz », pourquoi ce souvenir alors, d’un soldat si peu discipliné ?

Eh bien parce qu’il y avait à Metz la célèbre Ecole Impériale du Génie et de l’Artillerie. Très avancée, très efficace, les artilleurs de Metz devinrent un fleuron de l’armée française après la révolution. Mais s’ils furent ainsi de remarquables soldats, ils furent aussi de remarquables indisciplinés, ne supportant pas les règlements.

L’école était installée dans l’ancienne abbaye de Saint-Arnould, aujourd’hui cercle des officiers à coté du palais de justice. La haute tourelle qu’on peut d’ailleurs remarquer a été construite à cette époque pour permettre l’observation des manoeuvres d’entrainement sur le Mont Saint-Quentin.

cercle des officiers

Napoléon Ier, après de nouvelles plaintes, ordonna à son ministre de la Guerre en 1808 : « Que je n’en entende plus parler ! Je ne souffrirai pas qu’une poignée de morveux inquiète toute une ville. (…) Qu’on vous envoie la liste des six plus mutins, vous les ferez mettre dans la prison de l’école pendant deux mois. »

Ils alliaient les ivresses répétées aux débauches dans les maisons-closes de Metz. Il n’était par exemple pas rare de voir un artilleur ivre courir, sabre au clair, après une innocente Messine pour lui offrir un bouquet de fleur et lui demander ses grâces !

Le 2ème régiment du Génie de Metz qui est le descendant de l’Ecole Impériale du Génie et de l’Artillerie devra fermer ses portes en 2010 conformément à la nouvelle carte militaire choisie par le gouvernement.


Sources : informations : « L’artilleur de Metz » de Thibaud de la Corbière édition Louvier ; site web symboles et traditions ; sites de la garnison de Metz ; site de la mairie de Metz.– illustrations et musique : livret de chants militaires, début du siècle, anonyme, domaine libre ; photographies ville de Metz ; Blanche-net communications.

Rubriques

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Je me permet de rappeler un avertissement peut-être trop survolé dans cet article : la chanson de « L’artilleur de Metz » est une chanson paillarde des plus poussées et des plus inélégantes !

    Je me permettrais donc simplement de prévenir les âmes délicates, ou refusant certaines vulgarités. Et de prévenir aussi ceux qui veulent écouter la chanson entière, de faire attention à ne pas avoir le son trop élevé… 😉

  2. Découverte : le bas-relief représentant l’artilleur de Metz se trouve donc au ras de l’eau, à droite de la porte des Allemands quand l’ont fait face à la ville, au pied de la « caponnière Dex ». En effet, l’artilleur sculpté aurait le visage du Maréchal Dex, l’un des gouverneurs de Metz ! Elle daterait de 1525…

Laisser un commentaire

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X