Actualité locale & société

La Porte des Allemands

photo de la porte des Allemands

La porte des Allemands est un des plus importants monuments de Metz, et symbolise bien le caractère militaire qui a pendant très longtemps été le sien.

Avec une position stratégique pour la défense de l’est de Metz, elle a traversé les siècles et représente aujourd’hui un témoin important du XVème et XVIème siècles…

Pour rester dans la logique de ces articles, je ne vous parlerais pas aujourd’hui de la porte des Allemands pour elle-même, mais pour l’origine de son nom, avant d’éclairer les grands traits de son histoire !

Pour beaucoup, le patronyme de la porte des Allemands viendrait d’une référence aux troupes allemandes de 1870 qui seraient venues, par cette porte, occuper Metz pour l’annexion. Mais non ! La présence allemande n’était alors pas militaire !

En réalité, en bas de la « rue des Allemands » était construit un hôpital tenu par l’ordre des moines de la « bien eureuse marie des alamans » (bien-heureuse Marie des Allemands) plus connu sous le nom de l’ordre des moines-chevaliers Teutoniques. Cet hôpital aura donc simplement laissé son nom à la porte qui lui faisait face !

La Porte, quand à elle, permettait de traverser les murailles de la ville et ses douves qui enjambaient la Seille.

porte des allemands

La Porte des Allemands a été construite en plusieurs temps, à partir d’environ 1230 pour les deux petites tours avec leurs toits.

En 1445 on lui rajoute les deux grosses tour de l’autre côté de la Seille, avant de fortifier le pont lui-même, et de rajouter une terrasse d’artillerie entre les deux dernières tours.

porte des allemandsAprès ces différents agrandissements, la porte des Allemands sera devenue un véritable petit château-fort autonome, pouvant subvenir à lui-même, sous la forme d’une porte-pont fortifiée.

En 1473, quand Frédéric III, empereur du Saint Empire Germanique rendra visite à la ville, il entrera par cette porte et sera accueilli par le maître-échevin qui, très grand honneur montrant la puissance de la ville, restera couvert.

Vauban au XVIIème siècle l’intègrera dans ses nouvelles défenses, sans la détruire, et différentes restaurations le sauveront de la destruction, malgré les bombardements de la seconde Guerre Mondiale…

Il est aujourd’hui des plus agréables de flâner dans ses vestiges, en tentant de reconnaitre ici l’emplacement d’une herse, ou encore là les marques des balles des mousquets du siège de Metz par Charles Quint au XVIème siècle…

Voir également notre article sur les artilleurs de Metz.


Sources : -informations : document d’archives de la ville de Metz ; J. Thiriot « portes, tours et murailles de la Cité de Metz » ; structurae.de de Nicolas Janberg ; promenade-temporelle.free.fr de Metz Sablon.

-illustrations : photo de la Porte des Allemands source web ; gravure domaine libre, photo ville de Metz.

Rubriques

Sur le même thème

3 commentaires

  1. Je l’ai visitée avec mon groupe Européen, nous avions des correspondants allemands, ils ont passez la semaine avec nous. nous avons adorer la Porte 🙂 a refaire !!

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X