Actualité locale & société

La nouvelle carte militaire dévoilée

Le Premier ministre François Fillon a dévoilé aujourd’hui, jeudi 24 juillet 2008, la nouvelle carte militaire.

C’est donc officiel : 83 sites militaires vont être supprimés en France, et 33 vont devoir déménager.


Metz |Lorraine | Alsace | Reste de la France | Dom

carte armée

A Metz :

En 2010, Metz perdra le 2ème régiment du Génie (874 personnes).

En 2011 (mais sans échéance), les bases aériennes 128 de Metz-Frescaty (Moselle, 2.502 personnes) fermeront leurs portes.

L’Etat-major de la brigade de renseignement et du groupement de recueil de l’information (141 personnes) sera transféré à Haguenau (Bas-Rhin).

Le centre d’instruction santé de l’armée de terre de Montigny-lès-Metz (Moselle, 69 personnes) sera, lui, tranféré dans l’Ain.

Revenir en haut de la page

Dans le reste de la Lorraine

.
Dès 2009, le gouvernement prévoit de fermer le 57e régiment d’artillerie de Bitche (Moselle, 1.138 personnes).

En 2010, plusieurs fermetures sont prévues à Villiers-Les-Nancy :

  • l’Etat-major de la 4e brigade aéromobile
  • compagnie de commandement et de transmissions (224 personnes)
  • détachement du 3e régiment d’hélicoptères de combat (118 personnes)

.
La direction régionale du service des essences des armées Nord Est fermera aussi.

L’Etat-major de la brigade de transmissions et d’appui au commandement (76 personnes) de Lunéville sera transféré à Douai (Nord).

En 2011, les sites suivants fermeront leurs portes :

  • Le 15e base de soutien du matériel de Phalsbourg (Moselle)
  • le détachement de l’établissement spécialisé du commissariat de l’armée de terre de Mourmelon à Essey-lès-Nancy
  • le 8e régiment d’artillerie de Commercy (Meuse, 849 personnes)

Le 1er régiment médical de Chatel Saint-Germain (Moselle, 1.055 personnes) déménagera à La Valbonne (Ain).

Comme le maire de Dieuze le craignait, le 13ème régiment de dragons parachutistes de la ville va bel et bien être supprimé.

Ils seront transférés en Gironde.

Le régiment sera remplacé par une école militaire. Une nouvelle que le maire de Dieuze considère comme bonne car elle compenserait le départ de ses troupes.

Il renonce donc à la démission du conseil municipal envisagée à dans sa ville et dans les mairies voisines.

Cette menace de démission intervenait pour protester contre la proposition d’installer un centre de formation de la gendarmerie (effectifs réduits).

En 2014, le 53e régiment de transmissions de Lunéville sera renforcé de 129 personnes. Il en sera de même pour le 516e régiment du train d’Ecrouves qui comptera 184 personnes de plus.

Revenir en haut de la page

En Alsace

En 2009 : fermeture du 12e régiment d’artillerie de Haguenau (Bas-Rhin, 664 personnes). Il sera remplacé par le 2e régiment de hussards (en provenance de Sourdun, 895 personnes).

En 2010, plusieurs fermetures en Alsace :

  • La base aérienne 132 de Colmar-Meyenheim (Haut-Rhin, 1276 personnes)
  • l’Etat-major de la brigade d’artillerie de Haguenau
  • l’état-major de la Brigade du génie de Strasbourg (50)

.
Il en sera de même pour le 1er régiment du génie d’Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin, 1042 personnes) mais il sera sans doute remplacé par le 16e bataillon de chasseurs (Allemagne, 1155 personnes).

Revenir en haut de la page

Dans le reste de la France

Seront fermés en 2009 :

  • le 601ème régiment de circulation routière d’Arras (730 personnes)
  • la base aérienne 101 de Toulouse Francazal à Cugnaux (1074 personnes)
  • le détachement du centre national d’aguerrissement en montagne de Barcelonnette (90 personnes)
  • le centre national d’aguerrissement en montagne de Briançon (120)
  • le centre d’entraînement commando de Givet (130)
  • l’établissement central de matériels de mobilisation de Mondeville du Service de santé des armées (69)
  • l’état-major de la 2e Brigade logistique de Martignas-sur Jalle (114)
  • l’établissement d’impression de l’armée de terre de Château-Chinon (70)
  • le centre d’essais en vol (CEV) de Brétigny-sur-Orge (50).

.
Le 501e-503e régiment de chars de combat (RCC) de Mourmelon (1.256 militaires) dont les élus s’étaient fortement mobilisés, a finalement été maintenu.

En 2010, les fermetures suivantes sont prévues :

  • le 18ème régiment de transmission de Bretteville-sur-Odon (953 personnes)
  • le 22e Bataillon d’infanterie de marine et l’état-major de force n°2 de Nantes (953+228)
  • Le centre d’essais de lancement de missiles de Plouhinec (78)
  • le 41e Régiment de transmissions de Senlis (612)
  • service des moyens généraux / centre automobile de la défense de Maisons-Laffitte (239)
  • le 5e régiment du génie de Versailles (516).

.
Enfin les directions interdépartementales de la direction des statuts, des pensions et de la réinsertion sociale perdront de 30 à 60 personnes.

Plusieurs transferts :

  • Le 503ème régiment du train de Martignas-sur-Jalle (Gironde, 1.112 personnes) doit déménager pour Nîmes
  • Le 28e groupe géographique (404 personnes) de Joigny (Bourgogne) sera transféré vers Haguenau (Bas-Rhin).
  • L’Etat-major de la 2e brigade blindée et la compagnie de commandement et de transmissions (Orléans) s’installeront à Strasbourg (Bas-Rhin).

.
Cette dernière mesure compensera la fermeture de l’Etat-major de la brigade du génie (50 personnes).

En 2011, les sites suivants fermeront :

  • La base aéronavale de Nîmes Garons (1.332 personnes)
  • la base aérienne 112 de Reims (1.545 personnes)
  • la base aérienne de Taverny (986 personnes)
  • Le 42ème régiment de transmission de Laval (939 personnes)
  • le 519ème régiment du train de la Rochelle (992 personnes)
  • le 517e régiment du train de Déols (966)
  • le centre de recherche du Service de santé des armées de La Tronche (200)
  • l’Établissement technique d’Angers à Montreuil- Juigné (362)
  • le 402e régiment d’artillerie de Châlons-en-Champagne (1046)
  • le détachement de la 15e Base de soutien du matériel de Langres (126)
  • le détachement de la 15e base de soutien du matériel de Fourchambault (138)
  • la base aérienne 103 Cambrai d’Haynecourt (103)
  • le centre territorial d’administration et de comptabilité de Lille (223)
  • le bureau du service national de Valenciennes (171)
  • le commissariat administratif de l’armée de terre de Vincennes à Paris (146)
  • le détachement d’appui à la numérisation de l’espace de bataille de Versailles (57)
  • L’établissement de l’aéronautique navale de Toussus-le-Noble (83)
  • l’Institut de médecine navale du Service de santé de Toulon (64)
  • le détachement de la 15e Base de soutien du matériel de Saint-Florentin
  • la base aérienne 217 et le 1e Groupe logistique du commissariat de l’armée de terre de Brétigny-sur-Orge (1955+414)
  • le centre d’expertise parisien d’Arcueil (133).
  • Le détachement du 7e Régiment du matériel d’Yzeure (77)
  • le détachement du 4e groupe logistique du commissariat de l’armée de terre et le centre territorial d’administration et de comptabilité de Marseille (130+249)
  • le groupe d’études sous-marines de l’Atlantique à Brest (79)
  • le centre d’essais en vol de Toulouse (175)
  • l’école du service de santé des armées de Bordeaux (146).

.
À partir de 2011, mais sans échéance précise, sont prévues les fermetures de :

  • 517ème régiment du train de Déols (966 personnes)
  • 402ème régiment d’artillerie de Châlons-en-Champagne (1.046 personnes)
  • le 103 de Cambrai-Haynecourt (1.364 personnes)
  • le 217 de Brétigny-sur-Orge (1.955 personnes).
  • la base aérienne 943 Nice Mont-Agel à Roquebrune-Cap-Martin (310)
  • l’institut de médecine tropicale du service de santé des armées de Marseille (117)
  • le détachement de la 11e Base de soutien du matériel de Guéret (116)
  • l’établissement spécialisé du commissariat de l’armée de terre de Bergerac (123)
  • le laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques de Vernon (334)
  • l’établissement central de ravitaillement sanitaire de Chartres (128)
  • la direction régionale du Service des essences des armées sud-ouest de Mérignac (53)
  • le centre territorial d’administration et de comptabilité de Rennes (217)
  • le détachement du 1er Groupe logistique du commissariat de l’armée de terre à Saint-Jacques-de-la-Lande(254).

.
Pour les transferts :

  • Le 1er régiment d’artillerie de marine de Laon-Couvron (867 personnes) se déplacera à Chalons-en-Champagne.
  • Le 7ème bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice (1.152) sera tranféré à Varces.

Revenir en haut de la page

Dans les Dom

Les Dom-Tom ne seront pas épargnés. A partir de 2011, les sites suivants fermeront :

  • le 41e Bataillon d’infanterie de marine de Baie-Mahault en Guadeloupe (287)
  • le 33e régiment d’infanterie de marine de Fort-de-France et la base aérienne 365 du Lamentin (650 personnes au total) pour la Martinique.
  • Sur l’île de la Réunion, la base aérienne 181 de Sainte-Clotilde (281).
  • le régiment d’infanterie de marine Pacifique Polynésie de Arue et Taravao et la base aérienne 190 de Faa’a (920 personnes au total) en Polynésie.

Revenir en haut de la page

Une soixantaine de sites bénéficieront, eux de «renforcements opérationnels». Ces renforcements iront de 50 personnes pour le 35ème régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes à 800 personnes (base aérienne 105 d’Evreux).

Au terme de la réforme, l’armée de terre française aura perdu 20 régiments et bataillons. L’armée de l’air, elle, se verra supprimer 11 bases aériennes, et la Marine 1 seule.

La taille des armées va donc être réduite de près de 54 000 âmes.


Source photo : TF1

Sur le même thème

11 Comments

  1. décidément, on voudrait faire de la lorraine une région pauvre que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

    petit à petit on nous étrille, on ne nous laisse aucune chance.

    et pendant ce temps les politiques palabrent.

    affligeant.

  2. C’est la vengeance de N.SARKOZY suite à la débâcle de son protégé J.M.RAUSCH au municipales de mai 2008 face au PS et la perte de la ville pour la droite après 140 ans de pouvoir. Plus de 5000 emplois quittent la ville de Metz (déjà ruinée par les chantiers pharaoniques de ce dernier), avec familles, plus les emplois de sous-traitants, les emplois induits,etc…. Après la casse de la sidérurgie, les délocalisations de pme, les cartes judiciaire, scolaire,hopitaux,etc,etc….Je suis heureux de ne plus avoir 20 ans en Lorraine aujourd’hui.

    P

  3. J y ai été un peu fort hier soir mais c’était sur le coup de la colère,il y en marre de voir toujours la Lorraine en première ligne pour les mauvaises nouvelles.Tout ceci ne doit pas nous faire oublier les 38 années consacrées à sa ville par M.RAUSCH.

    P

  4. SI NOS REGIMENTS SONT DEPLACES VERS DES CIEUX PLUS CLEMENTS GENRE SOLEIL LE JOUR ET LEGERE ONDES LA NUIT POUR RAFRAICHIR CE NE SERA QUE DU BONHEUR !

  5. Et bien , je suis bien content qu’ont ce barre de l’est parce que mettre les militaires dans des endroits pourris pour faire vivre la populace locale qui nous crache dessus en permanence ça commence à bien faire .

  6. Hades….ou comment faire un cas une généralité,mon pauvre comme tu dois être….arrogant !

    Tu va avoir des surprise mon grand quand tu va bougés de l’Est…. 😉

Laisser un commentaire

Close
X