Sports & loisirs

Les volontaires au Mondial Air Ballons : une famille indispensable

Elles et ils portent des gilets « organisation », déambulent ou courent dans les allées et entre les bâtiments. Certain(e)s sont présent(e)s pour la première fois, d’autres depuis plusieurs éditions, et même sur plusieurs générations. Ensemble, ils forment le groupe des volontaires. Sans eux, il serait tout simplement impossible de « faire le Mondial ».

Cette année, 175 personnes se sont réunies pendant une douzaine de jours afin de se dévouer au bon déroulement du GEMAB (Grand Est Mondial Air Ballons). 93 hommes et 70 femmes, parmi lesquels la jeunesse se démarque, puisque 84 d’entre eux ont entre 15 et 25 ans.

Supervisés par l’organisation, les volontaires agissent à chaque échelle de l’événement, parfois à la vue de tous ou travailleurs de l’ombre, ils sont répartis entre les différents pôles : la régie générale et la logistique, la communication, le pôle commercial, le pôle animation, le pôle aéronautique, le pôle volontaire et la coordination générale.

Les volontaires constituent un grand groupe de personnes contraint, « pour le meilleur ou pour le pire », à vivre ensemble presque 24h/7j. Les chambres, les lieux d’actions ou les repas sont communs, impliquant un partage entre tous ces bénévoles.

Les volontaires et quelques pilotes au repas du soir

Le covid-19 les a confronté à encore plus de difficultés cette années, ils sont une vingtaine de moins qu’en 2019 afin de respecter les conditions sanitaires et doivent faire face à toute une nouvelle réglementation, à la fois pour eux et pour les visiteurs.

Parmi eux, plusieurs se définissent comme « une famille », au sens littéral et au sens figuré du terme. Au sein des volontaires, certains sont là depuis le début, ont grandi avec l’événement et y amènent maintenant leurs enfants. Mais le GEMAB c’est aussi une famille puisque c’est un lieu où tout le monde s’entraide. Ils vous le racontent à notre micro :

Il existe plusieurs façons pour devenir volontaire :

  • par parrainage en connaissant un volontaire ou un pilote
  • pour les lycéens, avec le Passeport pour l’aventure proposé par la région à travers le lycée
  • en prenant contact avec l’organisation par téléphone ou par e-mail pour dire que l’on est intéressé

Par la suite, l’organisation recontacte les anciens volontaires et les nouveaux intéressés en leur envoyant un formulaire demandant les centres d’intérêts et les compétences afin de déléguer chaque personne là où elle est la plus utile mais aussi ou elle se plaît.

Les demandes ne seront plus valables pour cette édition 2021, mais le seront pour la prochaine en 2023.

À lire aussi :

GEMAB21 : deux signatures indispensables avant le départ des montgolfières

400 montgolfières en ligne au Mondial Air Ballons : retour en photos et en vidéo

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page