Politique & social

Françoise Grolet répond aux questions qui fâchent (vidéo)

Le deuxième tour des élections municipales approche. Françoise GROLET, la candidate Front National, répond aux questions qui fâchent concoctées par la rédaction de Tout-Metz.com.

A quelques jours de ce second scrutin, un certain nombre de points, pourtant épineux, n’ont peut-être pas été suffisamment clarifiés au cours de la campagne de Marie Jo ZIMMERMANN.

Tout-Metz a donc souhaité demander des précisions sur certains de ces thèmes : la présence de sa fille sur sa liste et le copinage, diffusion d’un tract avec une photo de Marie-Jo ZIMMERMANN en visite dans une mosquée, critères de sélections sur les projets culturels à venir, et critères de sélection pour la suppression des subventions à certaines  associations.

Les deux autres candidats se sont soumis au même exercice :

  • pour accéder à l’interview de Marie-Jo ZIMMERMANN (UMP-UDI-MODEM), cliquez ici ;
  • pour accéder à l’interview de Dominique GROS (PS-EELV), cliquez ici.

N’hésitez pas à basculer la vidéo en plein écran et en haute définition.


Interviews réalisés le 25 mars 2014, sans contrainte de temps d’expression.

Les questions posées à Françoise Grolet

  • Placer ses amis : Vous critiquez souvent les pratiques politiques de ceux que vous appelez l’UMPS, et notamment le copinage. Aujourd’hui votre fille, Jeanne GROLET, fait partie de vos colistiers. Pensez-vous que ceci est cohérent par rapport aux pratiques que, justement, vous dénoncez ?
  • Mosquée : Le vendredi précédent le 1er tour, vous avez diffusé dans les boîtes aux lettres, un tract montrant une photo de votre adversaire Marie-Jo ZIMMERMANN portant un voile lors de sa visite d’une mosquée de Metz. Alors que vous dites vous battre essentiellement pour un renouvellement de la pratique politique, comment jugez-vous cette action de votre propre parti, que certains désignent comme une campagne de caniveau ?
  • Culture : On vous a entendu plusieurs fois évoquer le sujet de la culture à Metz, vous la désignez comme essentiellement réservée à des « bobos intellectuels ». Vous souhaitez réserver le financement public « en fonction de l’intérêt du plus grand nombre ». Quels sont vos critères pour juger ce qui est bien de ce qui est mal en matière de culture ?
  • Associations : La ville de Metz compte plus de 1.000 associations en activité, plusieurs milliers de messins sont membres d’une association, et certaines sont aidées par la municipalité pour pouvoir effectuer leurs missions. Vous souhaitez faire le ménage dans ces associations subventionnées, et notamment supprimer le budget de certaines qui ont une mission d’entraide : quels sont, précisément, les critères que vous avez retenu pour décider lesquelles pourront continuer à agir ?
Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Un commentaire

  1. Bonjour, le « maire à sortir » ne sait plus comment faire pour garder son siège, lui qui a toujours dit que le F.N n’était pas fréquentable et que ses électeurs était « coupable » de préparer le retour des temps les plus sombre de l’histoire, voit maintenant dans le F.N un « partenaire important », pitoyable et surtout hypocrite de sa part. Dimanche soir dernier, à l’hôtel de ville, à l’annonce des résultats du F.N les proches de Gros souriaient encore plus que l’équipe de Mme Grolet.
    Il ment aux messins, ça tous le monde en a, je pense, pris conscience, dernier mensonge en date: ses bulletins de vote ou vous pouviez lire qu’il était soutenu par le MODEM mensonge, mensonge, il faut vraiment qu’il n’ait aucun respect pour l’électorat messins pour lui mentir jusque dans l’isoloir. Méfiez vous Mme Grolet, lancé comme il l’est il va peu être sortir pour le second tour de nouveaux bulletins de vote sur lesquels on pourra lire que sa liste est soutenue par le F.N
    Abstentionniste réagissez ne le laissez pas nous voler notre ville, sympathisant F.N ne le laissez pas vous instrumentaliser.
    L’évidence est que seule MJZ et ses colistiers, elle seule soutenue par, l’UMP, le MODEM et l’UDI, est en mesure de remettre debout notre chère ville.
    Le 30 Mars sauvons Metz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X