Economie & emploi

Metz : le Centre des Congrès se fera

Alors que la situation économique des collectivités est difficile et qu’elles doivent faire face à des baisses de dotations de l’Etat, le Conseil de Communauté de Metz Métropole du lundi 17 novembre 2014 s’est réuni de manière exceptionnelle pour confirmer par un vote, son engagement dans le projet de Centre des Congrès de Metz.

Le Conseil de Communauté de Metz Métropole du 17 novembre 2014.
Le Conseil de Communauté de Metz Métropole du 17 novembre 2014.

Continuer à investir contre vents et marrées

C’est un fait, Metz Métropole se doit de réduire ses dépenses de 7%, tout en continuant à préparer son avenir économique. Le conseil de communauté de l’agglomération s’est donc réuni pour effectuer un débat supplémentaire et un choix définitif autour du projet de Centre des Congrès à Metz, dont le coût est estimé à 57,2 millions d’euros, et sur les possibilités de financement du dit-projet.

Le Président de Metz Métropole, Jean-Luc BOHL, l’a annoncé d’emblée :

« Nous sommes contraints de prendre une décision très rapidement »

Il s’agissait ainsi de voter une motion qui confirmerait l’engagement de Metz Métropole selon des modalités qui sont les suivantes :

  • 10 millions d’euros (participation forfaitaire, non révisable et non actuellement)
  • Redéploiement sur l’opération, pendant 22 ans, des crédits affectés jusque-là au soutien de l’activité congrès de l’agglomération (550 000€ par an, non actualisable)
  • Affectation au projet des redevances de service public versées par GL Events et des redevances d’occupation du domaine public (environ 130 000€ par an)

La motion fait également référence à l’importance d’obtenir les engagements financiers des partenaires du projet, en particulier celui de l’Etat à hauteur de 5 millions d’euros et celui de la Région Lorraine, à hauteur d’1 million d’euros afin « d’assurer l’équilibre du plan de financement de l’opération ».

Par ailleurs, il convient de rappeler le désistement du Conseil Général de la Moselle en juin dernier, qui était initialement engagé à hauteur de 10 millions d’euros, qui a engendré quelques modifications dans le projet, comme la suppression d’un étage et l’absence de parking souterrain, notamment.

Plaidoyer en faveur du Centre des Congrès

Le Conseil de Communauté a aussi, et surtout, été l’occasion de proposer un véritable plaidoyer en faveur du projet du Centre des Congrès. Démontrer par A+B à quel point le projet était abouti, et en quoi le Centre des Congrès était indispensable à Metz, telle était l’entrée servie au Conseil en préambule des débats.

Plaidoyer dont les principaux acteurs ont été Philippe GUILLAUME, Président de la CCI de la Moselle, Didier RACT-MADOUX, du cabinet « Groupe Second Axe » ou encore Jean-Eudes RABUT, Directeur Général « Gestion d’Espaces » de GL Events.

Philippe GUILLAUME, Président de la CCI de la Moselle, a clairement maintenu son engagement de 2,5 millions d’euros, dotation votée à l’unanimité en avril 2012, et n’hésite pas, au passage, à qualifier d’austère l’actuel équipement de Metz Expo. Il clame :

« Nous voulons être dans la cour des gagnants »

Didier RACT-MADOUX, gérant du « Groupe Second Axe », a eu l’occasion de rappeler que son cabinet avait travaillé sur presque tous les Centre des Congrès de France, Belgique ou encore Luxembourg, que pour fonctionner, un Centre des Congrès doit être au centre-ville, et que la viabilité de celui de Metz ne faisait aucun doute.

En concordance avec les propos de Jean-Eudes RABUT, qui affirme que « l’événementiel ne souffre pas de la crise », Didier RACT-MADOUX place également les rencontres professionnelles comme de puissants leviers de développement.

Le Centre des Congrès de Metz a donc fini de faire débat, et si la situation financière des différentes collectivités engendre le désistement des uns, elle n’empêche pas l’engagement des autres.

Le vote de la motion proposée ce lundi 17 novembre 2014, qui doit confirmer l’engagement de Metz Métropole vis-à-vis du projet de Centre des Congrès à Metz, a été voté à bulletin secret.

Le résultat de ce vote a confirmé le choix des élus de l’agglomération, avec voix 34 contre, 69 voix pour, et 4 abstentions (107 exprimés). Jean-Luc BOHL, Président de Metz Métropole, confie ses impressions au micro de Tout-Metz :

Le projet de contre des congrès de Metz verra donc le jour en 2018.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

2 commentaires

  1. Je croyais avoir entendu que les finances de Metz Métropole n’étaient pas au mieux! !!!! Rumeurs , Intoxication ou réalité. …..Alors « MM » va trouver le financement cité dans ce projet « sous le sabot d’un cheval »….beaucoup de Mes s’inscrire aimerait avoir cette chance. Je dis ça, je ne dis rien. ……

  2. La seule question qui me vient à l’esprit est :
    Peut-on en tant que citoyen porter plainte et traîner devant les tribunaux tous ces pseudos élus qui vivent grassement de nos impôts et qui passent leur temps à dépenser un argent qui n’est pas le leur pour des projets plus que contestables.

    Les impôts augmentent outre mesure alors que dans le même temps de plus en plus de gens n’en payent pas ou ne peuvent en payer.
    Or tous ces pseudos élus ne payent pas d’impôts, et quand ils en payent ça revient au même puisque c’est chez nous qu’ils prélèvent leur salaires et avantages.

    Il parait que la ville de Metz serait pas loin de la faillite, info ou intox ?

    Quoiqu’il en soit tous ces gens dépenses l’argent collectif pour leur petits égos, leurs rémunération, leurs avantages, leurs copinages. Et ils nous font croire que c’est pour nous, alors que c’est pour eux ou leurs potes.
    Ce ne sont plus des élus ou pseudos élus mais des parasites qui ne se rendent même pas compte qu’ils sont en train de tuer le chien galeux que nous sommes.

    Pauvres de nous…
    A quand la révolte citoyenne ?

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X