Actualité locale & société

Metz : deux parkings aériens en moins près de la cathédrale à l’été 2016

Le maire de la ville de Metz Dominique GROS a annoncé ce mardi 8 septembre 2015 sa volonté d’entrer en concertation avec les commerçants de la ville, afin de discuter de la suppression de deux parkings de surface proches de la cathédrale.

Le premier se situe sur la place Saint-Etienne (58 places), juste en contrebas de la cathédrale côté place de chambre, le second (61 places) se situe place Jean-Paul II, c’est-à-dire au coeur même des bras du bâtiment abritant le marché couvert.

Les parkings des places Jean Paul II et de la place St Etienne dans la ligne de mire de la mairie.
Les parkings des places Jean Paul II et de la place St Etienne dans la ligne de mire de la mairie.

Au total, 110 places de parking (soit 4,3% des 2 785 places payantes de la ville) seraient ainsi supprimées. Côté agenda, la date de juin 2016 est évoquée comme “possible”‘.

L’objectif est de retravailler l’écrin direct de la cathédrale de Metz, afin d’en améliorer l’esthétique et de favoriser l’aspect touristique du coeur historique de la ville. Pour cela, il faudrait donc libérer ces deux places des voitures. Sur la place St Etienne, c’est un aménagement paysager qui mettrait en scène ce côté de la cathédrale. Du côté du marché, la concertation livrera des idées.

En ligne de mire, la candidature de la ville au label UNESCO (inscription au patrimoine mondial) et sa volonté de pousser plus loin le cadre du label de ville touristique, déjà obtenu en via son classement en station de tourisme au mois de mars dernier (cliquez pour lire notre article).

Le dossier est épineux, la ville de Metz devra d’ailleurs elle-même faire une croix sur près de 200 000 € de rentrées d’argent à l’année, apportés par le paiement du stationnement des automobilistes à cet endroit, que le maire qualifie “d’anomalie”.

Dominique GROS, explique son choix à notre micro :

Le calcul fait par la ville est donc d’améliorer le potentiel touristique du centre ville et ses apports en matière d’attractivité et de chiffre d’affaires générés par le tourisme, en obtenant le label de l’Unesco, présenté sous la forme suivante : “Metz, ville royale et impériale”. Seuls 41 sites en France disposent déjà de ce label, dont 37 culturels.

Remporter le label UNESCO

En portant à la connaissance d’un maximum d’étranger qui composent leur circuit en fonction des lieux labellisés par l’organisme, on espère augmenter considérablement le nombre de ceux qui ne seraient jamais venus sans avoir pris connaissance de l’existence même de la ville. Le label constitue ainsi un instrument de développement économique, et donc d’emplois, mais aussi un levier permettant d’aller négocier plus facilement des financements publics et européens ou des partenariats privés.

label-unesco
Le dossier a déjà été déposé au niveau de la France (on peut le consulter ici). En janvier 2014, le Comité national des Biens français du patrimoine mondial a émis un avis favorable à l’inscription de Metz sur la liste indicative française, la rendant ainsi éligible à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette dernière liste comptait 36 autres sites en février 2015 (voir ici).

Sujet sensible

Dominique GROS précise que les capacités des autres parkings souterrains de proximité (Cathédrale et Comédie notamment) permettent largement d’encaisser cette perte, et ajoute que le parking du marché est justement condamné les jours de marché, mais que la ville continue à faire le plein à ce moment là.

Le président de la fédération des commerçants a quant à lui été informé du projet par le maire. Nul doute que du côté des commerçants, la nouvelle ne devrait pas faire que des heureux. “No parking, no business” étant l’un des slogans récurrents de ces professionnels pas toujours joyeux à l’idée de nouveaux changements.

Quant à la concertation, à ne pas confondre avec consultation, elle ne visera qu’à tenter d’intégrer certaines idées ou doléances dans le projet. Elle sera lancée dès ce mois de septembre, et touchera certes les commerçants (du marché), mais aussi les riverains et les membres du comité de quartier.

Pas gagné, mais gagnant

Reste que le label est difficile à obtenir, et que le chemin peut être long, pour finalement ne pas nécessairement aboutir.

Si l’on tient compte du recul sur certains classements français, le jeu pourrait néanmoins en valoir la chandelle.

Selon un article de La Gazette des Communes paru fin 2013 :

“La fréquentation touristique de Bordeaux a augmenté de 50 % depuis 2007” [NDLR date à laquelle la ville a obtenu le label], constate ainsi Nicolas Martin, directeur de l’Office de Tourisme de Bordeaux. “La cathédrale d’Albi a eu 30 % de visiteurs en plus depuis son inscription à l’Unesco en 2010”, répond en écho la mairie de la préfecture du Tarn.

Les 110 places de parkings situées sur les places St Etienne et Jean Paul II à Metz pourraient donc être supprimées pour, selon la ville de Metz, faire émerger un autre scénario économique et positionner l’attractivité sur deux nouveaux piliers : le tourisme patrimonial d’un côté, et le tourisme d’affaires de l’autre, avec notamment le centre des congrès dans le dispositif.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

7 commentaires

  1. Punaise, il va les chercher où ces idées notre Maire?

    “Dominique GROS précise que les capacités des autres parkings souterrains de proximité (Cathédrale et Comédie notamment) permettent largement d’encaisser cette perte, et ajoute que le parking du marché est justement condamné les jours de marché, mais que la ville continue à faire le plein à ce moment là.”

    Il ne sort jamais le soir dès le jeudi soir jusqu’au samedi soir en ville Monsieur le Maire…
    Se garer le soir est une sinécure et d’autant plus en été ou Metz retrouve un peu de panache et de pep’s.
    Déjà qu’on paye plus cher la soirée de parking privée (1€ au lieu de 50 cts depuis cet été), il faudra en plus se garer à “ataouin les oies” le soir, et risquer de se faire harceler sur le chemin du retour plus tard dans la nuit par des gens éméchés, des SFD ou des relous?

    Vraiment Metz devient une ville “vitrine” où le quotidien d’un octogone est un casse tête à chaque moment de la journée…

    Si, en plus, le label “UNESCO” nous passe sous le nez….
    Hahaha par avance!

  2. C’est une bonne idée, de toute façon les weekends ces places sont des attrape-nigauds ou plutôt du pain béni pour la fourrière de Metz.

    Ne peut-on pas également envisager de fermer ces places ainsi que la place d’Armes à la circulation, évitant ainsi la dégradation de la cathédrale par les gaz d’échappement ?

    Nancy a bien réussi à se passer de la circulation sur la place Stanislas, qui a été un pari gagnant pour la beauté de celle-ci et a été également une bouffé d’oxygène pour les commerces qui ont vu leurs terrasses se remplir tout le jour durant.

  3. L’annonce de l’espace libéré autour de la cathédrale, en particulier le fait que la place Saint-Etienne permettra à tous ceux qui le souhaitent d’admirer en toute liberté de mouvement le flanc nord de l’édifice, est assurément une très bonne nouvelle. En effet, la cathédrale mérite un autre écrin que celui qui lui est aujourd’hui réservé. L’encombrement et l’enlaidissement de la place Saint Etienne par les véhicules en stationnement sont ressentis par beaucoup comme une “injure” faite à la cathédrale. Les commerçants messins ne peuvent pas raisonnablement s’opposer à ce projet tant attendu, permettre d’admirer une cathédrale sans laquelle Metz n’a plus d’identité.

    1. Vous faites certainement partie de la clique de Gros qui ne pense qu’à valoriser Muse et laisse crever le centre ville. Vous êtes comme les chiens, vous pissez partout pour marquer votre territoire. Ah c’est vrai qu’avec toutes ces conneries, on ne les oubliera pas les gauchos.

      1. Vous faites certainement partie de la clique qui suppose à la valorisation de la ville de Metz. Vous êtes certainement contre le projet METTIS, contre la renovation du plateau piétonnier, contre la suppression des voitures sur la place de la Rep’ et place saint Louis.

        Allez donc vous promenez autour des places “gratuites” artificiellement engazonnée du WAVES…

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X