Politique & social

Municipales à Metz : un sondage qui donne la tendance à J-38

Les élections municipales se rapprochent. Pour Metz, le Républicain Lorrain et Via Mirabelle ont réalisé un sondage publié ce jeudi 06 février 2020. Les positions des 12 candidats à Metz dans cette enquête d’opinion expriment une tendance à 38 jours du premier scrutin, fixé au 15 mars.

Pour suivre le fil des temps forts de la campagne mis à jour au fil des événements marquants, cliquez ici.

Côté chiffres, avec 29% des intentions de vote, c’est François GROSDIDIER (Les Républicains – liste « Utile pour Metz ») qui sort en tête. Il est suivi de Xavier BOUVET (Écologistes et gauche – liste « Unis ») à 20%, puis de Françoise GROLET (Rassemblement National – liste « Le bon sens pour Metz ») à 18% et de Richard LIOGER (LREM et MODEM – liste « Richard Lioger 2020 ») détaché à 11%.

Loin derrière, un peloton de 8 candidats se partage le reste des voix, soit à peine 22% des intentions de vote. Toujours selon ce sondage, seul Thomas SCUDERI (gauche et extrême gauche) dépasse la barre des 5%, il pourrait ainsi voir ses frais de campagne remboursés.

Autre information importante de ce sondage, la liste des enjeux par ordre de priorité, exprimée par les personnes interrogées. L’emploi et le développement économique y est suivi de la sécurité, puis des finances & impôts locaux, de la protection l’environnement. Suivent enfin la probité des élus, les transports en commun et la culture.

De quoi donner du grain à moudre aux candidats.

Pour consulter le sondage complet, cliquez ici ou ici.

Triangulaire ou quadrangulaire au second tour

Si la situation venait à se figer en l’état, 4 candidats pourraient donc être en capacité de se maintenir au second tour des municipales de 2020 à Metz. Le scénario d’une quadrangulaire donc, sur un spectre allant de l’extrême droite à la gauche écolo, en passant par le centre et la droite.

Au vu de la marge d’erreur possible d’une telle enquête d’opinion, Richard LIOGER pourrait se renforcer, mais aussi passer pour quelques centaines de voix sous la barre des 10%. En résulterait alors une triangulaire au 2e tour réunissant l’extrême droite, la droite et les écologistes marqués à gauche.

L’analyse des reports potentiels de voix au second tour sur la base indicative de ce sondage montre que le choix final se ferait entre deux visions bien distinctives du projet municipal : d’un côté la droite s’appuyant sur une longue expérience politique, et de l’autre l’écologie et la gauche réunies affichant un renouveau important tout en s’appuyant sur une expérience politique en second plan. Ceci bien entendu, sauf si l’extrême droite remonte son retard sur les écologistes de gauche. Sur les reports de voix, il peut-être intéressant de regarder les équilibres des résultats au second tour des élections municipales de 2014 à Metz (cliquez pour consulter notre article).

Mais la campagne est loin d’être terminée. Prises de position, fusion(s) dans l’intervalle, boules puantes, faux-pas, peuvent encore modifier les équilibres, notamment dans le coude à coude entre les écologistes de gauche et l’extrême droite.


Le sondage, réalisé par Ifop-Fiducial, a été réalisée du 27 au 30 janvier auprès d’un échantillon de 800 personnes représentatif de la population de Metz âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales. La représentation de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas (âge, sexe, profession du chef de ménage) après stratification par canton.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X