Culture & spectacles

Nicolas Sarkozy à Metz le 11 mai 2010

A l’occasion de l’inauguration du Centre Pompidou Metz, prévue le 11 mai, et suite à la venue de Nicolas Sarkozy, des mesures ont été prises dans l’objectif de garantir la sécurité et le bon déroulement de la cérémonie.

La circulation aux abords du Centre Pompidou Metz sera très perturbée.

Les voies bordant le Centre Pompidou seront soit :
interdites d’accès : rue aux arènes, avenue de l’Amphithéâtre, avenue François Mitterrand)
réservées aux invités : avenue Louis le Débonnaire ; sens unique autorisé de la rue de l’Amphithéâtre vers la rue Lothaire.

La circulation y est fortement déconseillée.

Une saturation est à prévoir également sur les parkings publics de l’amphithéâtre et de la gare.

D’une manière générale, la circulation sera vraisemblablement perturbée dans ce quartier entre 9h et 14h.

Voici un aperçu vidéo de son intervention.

Pour consulter toutes les vidéos du discours de Nicolas Sarkozy à Metz cliquez ici.

Pour plus de détails concernant le stationnement pour l’inauguration du Centre Pompidou Metz le 11 mai cliquez ici.

Rubriques

Sur le même thème

16 commentaires

  1. @eliot : ton commentaire est très constructif, et tout à fait à l’image de la contestation permanente dont font preuve les gens de ton espèce : vide, inutile et d’un niveau bien bas.

    C’est d’ailleurs là, la marque de fabrique de l’opposition au gouvernement en place. Tu dois faire partie de leurs rangs, c’est sûr.

    Quand je lis des commentaires comme les tiens eliot, je me dis qu’entre la peste de gauche et le choléra de droite, heureusement que le choix ne s’est pas porté sur les nullissimes argumenteurs de ton genre.

    Un président se déplace à Metz, what else ? Va te prosterner devant sainte ségolène et son ton hautain. A la place du roi, toi, tu as choisi la reine.

    Et tu crois certainement, en cela, être détenteur de la vérité universelle, n’est-ce-pas ?

    C’est TON avis, alors il EST vérité, c’est cela ?

    Prions pour que de telles mentalités n’arrivent jamais à gouverner la France, sinon ce jour là, nous seront vraiment dans la merde et ce sera vite irréversible.

  2. réponse à Roxio qui écrit « Un président se déplace à Metz, what else ? Va te prosterner devant sainte ségolène et son ton hautain. A la place du roi, toi, tu as choisi la reine. »

    Mais mon cher Roxio moi je n’ai choisis personne… qu’est-ce donc cette parano des gens comme toi qui traite tout le monde de socialo si l’on ose toucher à leur sacro saint idole de monarque !
    Mon commentaire s’appuie sur ce que j’ai vu et constaté l’autre jour (et avant moi d’autres personnes dans d’autres villes de France lors du passage de sa majesté NS Ier) : un quartier totalement bouclé et interdit aux piétons ! De quoi le Monarque a-t-il donc peur? Du peuple pardi ! Je me souviens des déplacements de Chirac le bien aimé…. qui se mêlait allégrement à la foule, qui vivait la foule et serrait les mains des passants, des habitants, des citoyens. Un président quoi. Pas un monarque hautain et distant qui vit entouré de courtisans. Mais avec des individus comme toi qui ont pour seul argumentation l’alternative Sarko/ségo en bouche même des gens ancrés à droite comme moi finissent par vomir en voyant ce spectacle lamentable d’une FRANCE qui sombre un peu plus chaque jour !

  3. Alleluia, prosternons devant Roxio et sa vérité Biblique lorsqu’il écrit à mon propos :
    -les gens de ton espèce : vide, inutile et d’un niveau bien bas.
    -l’opposition au gouvernement en place. Tu dois faire partie de leurs rangs, c’est sûr.
    -A la place du roi, toi, tu as choisi la reine.
    -tu crois certainement, en cela, être détenteur de la vérité universelle, n’est-ce-pas ?
    -C’est TON avis, alors il EST vérité, c’est cela ?

    quelle haine et quelle interprétation de mon post : tu lis en moi comme dans une boule de cristal cher Proxio?

    Mais le meilleur pour la fin lorsque tu écrit : »Prions pour que de telles mentalités n’arrivent jamais à gouverner la France, sinon ce jour là, nous seront vraiment dans la merde et ce sera vite irréversible. » La MERDE ? Mais nous y sommes mon pauvre ami, et bien depuis mai 2007 !

  4. Comme c’est curieux cher modérateur que mes deux réponses (pourtant corrects même si ironiques) à Roxio ne soient pas publiées… Comme si son long développement devait avoir une valeur biblique sans contestation possible…. censure?

    Note du modérateur : un modérateur ne modère pas 24h/24, il dort aussi, et fait plein d’autres choses à côté. Le modérateur n’est pas un esclave aux ordres de ceux qui mettent des commentaires, bien que certains semblent visiblement le croire. Le modérateur est neutre, il ne censure pas, il supprime juste les messages des insolents.

  5. @eliot : ce que je dit c’est que ton commentaire est inutile, qu’il critique pour ne rien dire sans même dire ce qu’il est, qu’il est vide de sens sauf pour ton petit monde ou il n’y a que toi qui a raison.

    Ce que je dis c’est que tu n’apportes rien avec ton petit commentaire qui fleure bon la haine mal contenue.

    Ce que je dis c’est que les gens qui commentent comme ça sont représentatifs de certains milieux que je décris et auxquels je suis persuadé que tu appartiens au fond de toi.

    Ce que je dis c’est que les commentaires de certaines personnes, qui ne sont pas d’accord avec ce que fait ou la manière dont sarko fait les choses, ont parfois tout à fait raison. Quand leur raisonnement est clair, porteur de sens, et constructif, il est utile, permet de se forger une idée, parfois peut-être d’enchaîner des réactions, des actions. A côté, le tien de commentaire fait pitié. Tellement pitié qu’il m’a fait réagir.

    Ce que je dis c’est que la merde elle est arrivée bien avant sarko que tu rends responsable de tous les maux. D’ailleurs les gens comme toi pensent probablement que c’est la faute à sarko si ils ont un rhume, si le voisin d’en face à niqué sa perçeuse, si la crise nous est tombé dessus ou si jeanne d’arc a été brûlée au moyen-âge.

    Ce que je dis c’est que les gens qui pensent comme toi n’ont plus de discernement, ne tienne pas compte d’un contexte mondial.

    Ce que je dis c’est que tu devrais aller voir dans des meetings politique la ferveur des gens qui s’y pressent, sarko, ségo, lepen, c’est pareil. Ces gens s’agenouillent devant le pouvoir quel que soit sa couleur politique…. mais toi alors, pourquoi y étais tu à Pompidou Metz voir sarko ??

    Si rien ne t’intéresse chez sarko, pourquoi étais tu la ? raconte nous un peu ta motivation.

    A t’entendre chirac inaugurait les bâtiments officiels noyé au milieu d’une foule de quidams ? Tu raconte pas un peu n’importe quoi la ? Chirac aussi on a essayé de le buter, un président qui se protège pas t’es pas un peu utopique la ?

    Moi aussi la France par certains côté me fait vomir. Vomir pas son immobilisme, par sa volonté d’être réformée mais surtout pas en touchant à ses ptis acquis de merde, par ses citoyens qui gueulent pour gueuler et n’assument pas derrière, par ces utopistes qui vivent dans le monde de bisounours, bref, par des gens qui tiennent le plus souvent des discours comme les tiens, font des commentaires vides comme les tiens.

    Si tu as le droit de donner ton avis à ta manière, j’ai le droit de donner le mien à ma façon, non ? ou alors ton monde à toi est tyrannique et n’autorise que TA pensée unique ? ou alors on a pas le droit de te critiquer toi, ton point de vue ou ce qu’il nous évoque ? ou même peut-être n’a-t-on plus le droit de penser du tout ?

  6. Bien réciter Roxio ! Tu as bien appris ton bréviaire de l’ump !
    En attendant c’est toi qui m’a agresser en me reprochant mes idées et non l’inverse ! Relis donc tes posts !

  7. tu me demandes sur un ton d’illuminé (je cite) : « Si rien ne t’intéresse chez sarko, pourquoi étais tu la ? raconte nous un peu ta motivation. »

    Je te réponds simplement que j’y étais car je travaille à proximité, que j’ai du faire un immense détour pour aller travailler et que les sacs furent fouiller…. la nervosité des forces de l’ordre était perceptible car au moindre incident, au moindre accro le préfet saute et eux se font taper sur les doigts (préfet de Saint Lô début 2009). Quant à Chirac regarde un peu les milliers de JT de France télévision qui nous le montre dans des bains de foule ça te calmera un peu…

  8. pauvre petit eliot, tu as du faire un détour un matin, ça a du être dur ! mais comment as-tu fait pour survivre ?

    quelle horreur un périmètre de sécurité pour une visite présidentielle, et plus on fouille ton sa-sac ! toi, alors que tout le monde devrait savoir d’avance que tu ne te trimbales pas avec un truc qui craint.

    écoute eliot, relis toi un peu, essaye d’être honnête au moins avec toi même (si tant est que tu sois capable d’honnêteté intellectuelle), et rends toi compte à quel point aucun de tes commentaire n’apporte quoi que ce soit, ni n’élève le débat.

    à la contestation « pour contester sans rien apporter », je préfère les propositions constructives pour faire bouger. Quand est-ce-que tu va alimenter ces commentaires avec du consistant ?

    je n’ai appris aucun bréviaire. Si cette idée peut te paraître possible : on peut penser des choses sans que celles-ci aient été insufflées par quelque politicien que ce soit, sans prendre une carte de parti politique, ni être en accord avec toute une idéologie.

    Et je te rappelles que si j’ai commenté après ton intervention, c’est bien pour te « reprocher » de ne pas avoir d’idée, de ne rien apporter que du vide.

    Mais c’est un débat sans fin je pense, car ce que tu devrais prendre pour un engagement dans le débat de ma part, tu le traduis par une agression.

    A mais oui, j’oubliais, une fouille, un détour c’est déjà invivable pour toi, alors une critique… ça doit être abominable.

  9. Je te cite roxio (puisque tu as du mal à relire tes propres messages) :

    « -pauvre petit eliot, tu as du faire un détour un matin, ça a du être dur ! mais comment as-tu fait pour survivre ?
    -pour te « reprocher » de ne pas avoir d’idée, de ne rien apporter que du vide.
    -A mais oui, j’oubliais, une fouille, un détour c’est déjà invivable pour toi, alors une critique… ça doit être abominable.
    -Ce que je dis c’est que les gens qui pensent comme toi n’ont plus de discernement,
    -les nullissimes argumenteurs de ton genre.
    -ce que je dit c’est que ton commentaire est inutile, qu’il critique pour ne rien dire sans même dire ce qu’il est, qu’il
    est vide de sens sauf pour ton petit monde ou il n’y a que toi qui a raison.
    -ton petit commentaire qui fleure bon la haine mal contenue.
    -rends toi compte à quel point aucun de tes commentaire n’apporte quoi que ce soit, ni n’élève le débat. »

    Et cerise sur le gâteau (je te cite toujours): « Si tu as le droit de donner ton avis à ta manière, j’ai le droit de donner le mien à ma façon, non ? ou alors ton monde à toi est tyrannique et n’autorise que TA pensée unique ? ou alors on a pas le droit de te critiquer toi, ton point de vue ou ce qu’il nous évoque ? ou même peut-être n’a-t-on plus le droit de penser du tout ? »

    On se demande qui ici empêche les autres d’avoir une opinion… on est au moins d’accord sur un point : j’ai le droit d’avoir mon opinion, ne t’en déplaise… et je la répète…ne t’en déplaise (je me cite):

    Son Altesse NS Ier est venu à metz : Alleluia, prosternez vous petites gens !

  10. ah c’est sur que recopier tes commentaires, ça prend moins de temps : ya rien dedans.

    moi j’appelle cela un débat. Un débat sur lequel je t’interpelle, toi et ce que tu qualifie d’opinion.

    Je n’ai de cesse de t »interpeller, et tu n’as de cesse de répondre par le vide. Peut-être effectivement n’as tu rien d’autre à dire finalement… ça présageait bien de ton 1er commentaire : vide et inutile.

    Les petites gens auxquels tu t’adresse ont probablement plus d’épaisseur que toi, plus d’intérêt, quelque chose à dire qui permettrait d’entamer une discussion.

    En aucun cas je ne t’empêche d’avoir une opinion, bien au contraire !!

    Es-tu aveugle ou ne vois-tu pas combien je me dépense pour savoir quelle est-elle vraiment ?? Pour te demander de préciser, d’aller plus loin, plutot que de dire ou de redire du vide, du rien, de l’inutile (ou recopier mes messages pour rendre les tiens consistants).

    Allez quoi, exprime nous eliot si c’était toi le président, comment la France tu nous la sortirait de la merde.

    Dis nous comment tu ferais pour prendre des bains de foule comme chirac (son altesse chirac ?), comment tu ferais pour aller te balader partout sans service de sécurité, comment tu ferais pour te balader pénard, planning pas trop chargé, timing rien à foutre, un président ça a pas de boulot etc…

    Dis-nous le eliot, nous sommes impatients de le savoir, comment toi tu ferais mieux-tout-bien-super-nickel.

    Parce que si la solution toi tu l’as, faut nous la dire. tu peux pas juste nous délivrer ta langue de vipère avec ta phrase que tu débites en commentaire sur tous les articles qui parlent de sarko, pour le dépeindre en empereur et le diaboliser à tour de bras, si toi tu n’apportes rien du tout.

    A moins que tu ne penses que répéter ta phra-phrase suffise ?

  11. ça me fait bien rire ça (je te cite) : « ah c’est sur que recopier tes commentaires, ça prend moins de temps : ya rien dedans. » C’est bien vrai ça ! Surtout que c’est les tiens ! »

  12. tes deux derniers commentaires confirment que tu n’as rien a dire, aucune idée à proposer.

    tu ne te rends pas compte à quel point, au fil de cet espèce d’échange, tu as pu prouver à tous ceux qui liront ceci que tu n’avais rien dans le sac, même pas l’once d’une idée à poser sur la table, mis part ton minable petit message d’origine.

    Et donc je confirme moi aussi ma pensée, ceux qui comme toi disent ce genre de choses n’ont absolument rien à dire d’autre, rien à proposer, même pas possible de baser leur critique sur du tangible, du solide, des arguments… même pas capables d’engager une vraie discussion sur le sujet sur des idées, parce qu’ils n’ont rien dans la besace pour alimenter la conversation.

    Ils dégueulent leur message lancinant sur « sarko l’empereur » à longueur de journée, satisfaisant en cela leur petite haine intérieure où je ne sais quel tic, mais bien incapable de faire autre chose… vide… inutile.

  13. Non, je ne peux pas discuter ou échanger des propos avec toi…mes parents m’ont toujours dit de ne pas parler avec ceux qui éructent !
    Pense quand même à consulter cher Roxio, de colère la salive te coule le long de la commissure des lèves… ça peut être grave !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X