Politique & social

Municipales 2020 : qui soutient qui à Metz ?

Alors que se profile le second tour des élections municipales 2020 ce dimanche 28 juin, les prises de position pour soutenir les candidats se multiplient pendant l’entre-deux tours, s’ajoutant à celles qui avaient déjà ponctué la campagne avant le premier scrutin.

Le point sur les soutiens locaux ou nationaux de poids des candidats, en dehors des colistiers de chacun.

classement par ordre alphabétique
Xavier BOUVET enregistrera son premier soutien officiel de poids en janvier 2020, avec la venue à Metz de Julien BAYOU, secrétaire national d’Europe Ecologie Les Verts (EELV). Il sera suivi quelques jours plus tard par Dominique GROS, le maire sortant de Metz.

L’ex-ministre de la culture Jean Jacques AILLAGON, à l’origine de l’arrivée du Centre Pompidou à Metz, a rejoint le comité de soutien de Xavier BOUVET à la fin du mois de mai, tout comme Olivier KRUMBHOLZ, entraîneur de l’équipe de France féminine de handball (ancien entraîneur des Dragonnes), Mehdi BOUANANE (champion du monde de Kick Boxing, boxing club de Borny), le député Ludovic MENDES, et le président de la fédération PS de Moselle Frédéric WEBER. Le président du Conseil Départemental de Meurthe & Moselle, et actuel candidat aux municipales à Nancy, Mathieu KLEIN, soutient Xavier BOUVET, ils souhaitent conjointement développer une relation positive entre les deux villes. Franz FAYOT, ministre de l’économie du Grand Duché de Luxembourg s’est lui aussi prononcé en faveur du candidat écologiste.

Thomas SCUDERI, candidat éliminé au 1er tour (6,14% des voix) se prononça en faveur de Xavier BOUVET à la mi-juin, sans fusion de liste, et avec des colistiers partagés entre ce soutien et le vote blanc. Le député Belkhir BELHADDAD le désignera lui aussi quelques jours plus tard comme récipiendaire de son choix personnel. Jérémy ALDRIN, autre candidat éliminé au 1er tour (5,60% des voix), bien que politiquement placé plus à droite de l’échiquier, a annoncé son soutien à Xavier BOUVET le 22 juin, mais sans le citer nommément.

Du côté des personnalités politiques messines, William SCHUMAN, le président de TCRM-Blida, Patricia SALLUSTI, Guy CAMBIANICA, Hacène LEKADIR (colistier de Richard LIOGER), Sélima SAADI ou encore Sébastien KOENIG ont choisi d’apporter leur soutien à la liste de Xavier BOUVET, également rejoints par des colistiers de la liste de Richard LIOGER, de Jérémy ALDRIN (dont Christine SINGER) et d’une partie des colistiers de Béatrice AGAMENNONE, en désaccord avec le choix de cette dernière.

Xavier BOUVET a mis en ligne la liste des membres de son comité de soutien, cliquez ici pour l’afficher.
Marine LE PEN, présidente du Rassemblement National, avait fait le déplacement à Metz le 7 février 2020 dans le cadre d’une tournée de soutiens aux candidats de son parti. Jean-Paul GARRAUD, eurodéputé RN, était venu à Metz le 13 février pour faire de même.

En dehors de ces soutiens de membres du Rassemblement National, Françoise GROLET n’a enregistré que peu de soutiens de poids. On notera cependant que Christian BEMER (candidat déclaré qui n’a finalement pas réussi à réunir 55 colistiers pour se présenter au premier tour) a indiqué sa préférence par voie de communiqué début mars.
Le Sénateur a reçu plusieurs appuis au fil de sa campagne. L’ancien maire Jean-Marie RAUSCH a ainsi acté son soutien officiel au mois de mars, bien que la présence de Khalifé KHALIFE sur sa liste dès le mois de novembre 2019 ne laissait pas de doutes sur la question.

Valérie PECRESSE, présidente (LR) de la région Île de France officialisera sa position en novembre 2019. Antoine WAECHTER annoncera quant à lui son soutien à François GROSDIDIER juste avant le premier tour.

A la veille du second tour (une fois sa date connue), du côté des candidats éliminés au premier tour, la fusion des listes de François GROSDIDIER et de Béatrice AGEMENNONE (6,19% des voix) acte un premier soutien d’une ancienne adversaire. La prise de position d’Emmanuel LEBEAU (4,94% des voix) en sa faveur suivra dans la foulée. Laurent FEDERSPIEL (colistier de Richard LIOGER) partira également sur ce choix à quelques jours du scrutin.

Le président de la Région Grand Est Jean ROTTNER, issu de la même famille politique (LR), a quant à lui apporté son soutien à la mi-juin. Il a été suivi en ce sens quelques jours plus tard par celui du président du Département de la Moselle, Patrick WEITEN (UDI). Deux Vice-Président du Conseil Départemental : Jean FRANÇOIS et Marie-Louise KUNTZ et l’ex-président de la région Lorraine Jean-Pierre MASSERET.

François GROSDIDIER a publié la liste complète des 300 personnes membres de son comité de soutien (cliquer pour télécharger). On notera la présence parmi eux de personnalités telles que Bernard GUIRKINGER, Thierry JEAN, Pascal PERAN (ancien Gouverneur Militaire de Metz), Grace ZAADI (Capitaine de l’équipe de Metz Handball), Anne RIBAYROL-FLESCH (Directrice Générale “Pôle Eau & Environnement”) ou encore Myriam SAGRAFENA (conseillère municipale).

Ils ne soutiennent officiellement personne

Pour mémoire, sur les 10 candidats au départ des municipales à Metz, seuls trois ont dépassé le seuil des 10% nécessaires pour un maintien au second tour, et quatre ont acté un choix personnel.

Parmi ceux qui ont déclaré ne pas souhaiter communiquer de position officielle en faveur de l’un ou l’autre des candidats encore en lice, le député Richard LIOGER (7,16% des voix) a été le premier à indiquer qu’il resterait muet. Jean-Hughes NYALENDO (2,30% des voix) et Mario RINALDI (1,14% des voix) feront de même, laissant soin aux électeurs leur ayant apporté leur voix au premier tour, de voter en leur âme et conscience… ou pas.


Cet article est susceptible d’être mis à jour en fonction de l’actualité. Version actuelle mise à jour le 26/06/2020 à 11h45

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr