Culture & spectacles

Sol LeWitt, le minimalisme au Centre Pompidou Metz

Le Centre Pompidou de Metz accueille depuis mercredi 7 mars 2012, la plus grande rétrospective jamais organisée en Europe des walldrawings (dessins muraux) de Sol LeWitt (1927-2007).

Crédit photo : Tout-Metz

La mise en place de cet espace dédié aux lignes et aux formes minimales a nécessité la collaboration de quatre écoles d’art du grand-Est sous la houlette de John Hogan, l’un des plus ancien disciple de l’artiste à l’origine de la notion de concept.

« Plus qu’un évènement, une aventure minimale et conceptuelle », sont les mots choisis par le directeur du Centre Pompidou-Metz, Laurent Le Bon, pour ouvrir le vernissage de l’exposition « Sol LeWitt. Dessins muraux de 1968 à 2007 ».

Les 1200m² de la galerie 2 servent de support aux 33 oeuvres murales, choisies parmi les 1 200 créés par l’artiste. Toutes en noir et blanc, formées de lignes et de formes primaires qui constituent l’essence du travail de LeWitt, les dessins muraux retracent la carrière, les styles et les techniques utilisées par l’artiste originaire du Connecticut.

Béatrice Gross, commissaire de l'exposition - Crédit photo : Tout Metz

La commissaire de l’exposition et critique d’art indépendant aux États-Unis, Béatrice Gross, a qualifié les choix relatifs au projet de « parti pris spécifique », l’absence de couleur et les oeuvres exposées sont complémentaires du partenariat avec le M-Museum de Louvain qui présentera en juin prochain une rétrospective chromatique des travaux de Lewitt.

Des oeuvres réalisées In Situ

D’une conception révolutionnaire, les oeuvres qui choquent par leur démesure ont tous été élaborées sur le site par des étudiants, issus des Écoles d’art de Metz et d’Épinal (Esal), de Nancy, de Reims et de l’École d’architecture de Nancy. Pour les encadrer, treize jeunes artistes diplômés et sept assistants professionnels de la Fondation LeWitt.

L’exposition a nécessité 2 mois de travail et 100 personnes présentes six jours par semaine pour prendre possession de la galerie 2.

L’originalité suprême de cette exposition repose sur les méthodes de travail utilisées, retraçant la vie et l’oeuvre de l’artiste, les 65 étudiants participants au projet ont utilisé crayon à mine, pastels gras, encre de chine, peintures acryliques et graphite selon les instructions laissées par le maître.

[nggallery id=105]

Le tout sous le regard de John Hogan, l’un des plus anciens collaborateurs de LeWitt qui a voulu créer un mélange de hiérarchie et de compétence avec les jeunes artistes du cru en les laissant libre lors de la réalisation des dessins.

Certaines oeuvres ont nécessité plusieurs semaines de travail. Le wall drawing #879, droit sorti de la collection Loopy Doopy (en francais comprenez, folie et courbé), est le fruit d’une vingtaine de jours de travail, le tout réalisé par une équipe de huit dessinateurs.

Une tâche titanesque résumée dans ces quelques mots de LeWitt : « Le dessin mural est une installation permanente, jusqu’à sa destruction », reste à espérer que ces pièces uniques soient réutilisés à Metz ou ailleurs.

Informations pratiques

Dates : depuis le mercredi 7 mars eu jusqu’au 29 juillet 2013.

Horaires : jusqu’au 30 avril 2012

  • lundi, 11h 18h.
  • mardi, fermeture hebdomadaire.
  • mercredi 11h 18h.
  • jeudi 11h 20h.
  • vendredi 11h 20h.
  • Samedi 10h 20h.
  • Dimanche 10h 18h.

Les caisses ferment 45 minutes avant la fermeture du Centre Pompidou.

Tarifs : 7 €

L’entrée est gratuite sur présentation d’un justificatif pour les moins de 26 ans, les enseignants détenteurs du pass éducation, les demandeurs d’emploi, les allocataires du RSA, les titulaires du minimum vieillesse…

reservation billet spectacle Achetez vos billets d’entrée au Centre Pompidou Metz en cliquant ici.

Le Centre Pompidou Metz acceuille depuis mercredi 7 mars 2012, la plus grande rétrospective jamais organisée en Europe des walldrawings de Sol LeWitt (1927-2007).

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X