Politique & social

Xavier Kormann, nouveau candidat à Metz aux municipales 2014

Un nouveau candidat a officialisé, ce mercredi 22 janvier, son souhait de briguer la mairie de Metz en mars prochain lors des élections municipales, il s’agit de Xavier KORMANN.

Xavier KORMANN est un candidat quelque peu inattendu, pour ne pas dire atypique, dans le paysage des concurrents pour les municipales. Il a décidé d’appeler sa liste « Metz » tout simplement.

Il se veut être le candidat qui défend les commerçants (qu’il positionne au coeur de son discours), et brandit lors de l’évocation de son programme des mesures surprenantes telles que la « dé-piétonnisation » ou plutôt la « re-voiturisation » quasi totale du centre ville, la suppression des « casse-vitesse » et des zones 30, ou encore la création de 1000 places en crèche sous 5 ans.

Xavier KORMANN annonce sa candidature aux municipales 2014 à Metz.
Xavier KORMANN annonce sa candidature aux municipales 2014 à Metz.

Âgé de 42 ans, célibataire et chef de secteur commercial, Xavier KORMANN se dit homme de droite ouvert sur les autres influences et compte environ une dizaine de personnes sur sa liste, qui devra en compter 55 (à parité égale hommes / femmes) au soir du 6 mars 2014 pour valider son ticket ouvrant la voie à l’élection.

Déçu par la gestion de l’équipe municipale en place et par le maire sortant Dominique GROS, il estime que la ville était bien mieux gérée (sous bien des aspects) du temps de Jean-Marie RAUSCH.

D’ailleurs, parmi les mesures qu’il a accepté de dévoiler dans son programme, une partie vise à dépiauter quelque peu un certain nombre de réalisations de Dominique GROS.

Programme

Xavier Kormann décline son programme en 4 axes principaux.

Jeunesse

Un thème auquel il associe le sport, la famille, et la culture.

Xavier Kormann veut créer, ou plutôt recréer du dynamisme à Metz. S’il ne dévoile pas encore toutes ses idées, et avoue n’avoir pas bouclé la totalité de son programme, il souhaite soutenir les activités citées ci-dessus, et développer l’emploi des jeunes.

Critiquant l’équipe municipale sortante, qu’il accuse de se satisfaire d’un taux de chômage des jeunes à 12%, Xavier KORMANN souhaite favoriser la formation professionnelle et l’insertion.

Emploi

Outre la volonté de faire reculer le chômage des jeunes, Xavier KORMANN met l’accent sur la défense du commerce, et tout particulièrement des commerçants du centre ville de Metz. Sur ce sujet qu’il maîtrise bien, ses propositions ont pour objectif de ramener plus de chalands en ville.

Cela passe selon lui par le retour de l’automobile au coeur de la ville, des meilleurs accès pour les clients tout comme pour les livreurs, des parkings moins chers, la suppression de tous les équipements empêchant la fluidité de la circulation, sans obérer la sécurité des passants.

Le vélo c’est bon pour le loisir, mais souvent, plus il y a de vélo dans une économie, plus elle est pauvre.

On ne fait pas ses courses à vélo, on ne peut rien transporter.

Xavier KORMANN positionne Metz la commerçante (et sa facilité d’accès) au coeur de son dispositif pour revenir vers une situation où Metz ira bien mieux. Source de richesse, d’emploi, d’activité, de tourisme actif et de sérénité retrouvée.

Gestion de la ville

Le candidat propose de gérer et de piloter la ville de Metz comme une grande entreprise, en utilisant notamment les tableaux de bord chers aux entrepreneurs pour leurs analyses et leurs prises de décisions.

Au menu, une redistribution des budgets pour ré-équilibrer la situation, quitte à devoir prendre des décisions qui feront des déçus, ou à procéder à des arbitrages difficiles. On rebat les cartes.

Premiers bénéficiaires annoncés de ces mesures : les services techniques de la ville, les places de crèche (il souhaite en créer 1000 en 5 ans) ou encore les policiers municipaux.

Pour financer ces mesures, et

tout en tenant compte de la hausse des dépenses et de l’endettement à venir du fait des décisions sous l’ère socialiste de Dominique GROS,

Xavier KORMANN pense pouvoir faire des économies d’échelle, et supprimera des dépenses inutiles. Objectif :

rester à budget constant et ne pas augmenter les impôts, mais il faudra peut-être faire avec les surprises financières laissées par l’équipe actuelle.

Parmi les coupes budgétaires franches citées par le candidat, on notera la fin du financement de

la Nuit Blanche à 100.000 € de l’heure, trop chère

et l’arrêt des dépenses liées aux réfugiés qui arrivent à Metz, et qui entretiennent ce flux.

On ne peut pas accueillir en transhumance toute la misère du monde, la situation économique ne nous le permet plus.

Ce n’est pas de gaieté de coeur, mais nous ne pouvons plus tout payer. Il faut choisir ce que nous voulons financer, pour moi les messins sont prioritaires

Il s’engage ainsi à contenir toutes les dépenses inutiles ou qui ne peuvent plus être financées indéfiniment par les messins sans toucher leurs propres nécessités.

Sécurité

Les bagarres, le racket, les vitrines cassées, les commerces braqués et pour certains plusieurs fois d’affilée… Xavier KORMANN rappelle que l’insécurité touche à la fois les habitants et les commerçants de Metz.

Il propose ainsi de recréer la brigade d’intervention rapide de nuit à Metz, pour aider la police municipale et la police nationale à maintenir l’ordre la nuit dans les rues de la ville. Il propose également une augmentation des effectifs de la police municipale.

A cela il ajoute qu’un travail sera fait sur l’incivilité dans les rues, et spécifiquement sur celles qui concernent les personnes âgées à qui on manque de respect.

Sur la division de la droite

Xavier KORMANN avait, dès mars 2013, demandé son investiture officielle pour briguer Metz au bureau national de l’UMP auprès duquel il est encarté depuis 2007. Mais c’est Marie-Jo ZIMMERMANN qui l’a obtenu comme chacun le sait, une candidate à qui il avait proposé d’être sur sa liste.

Le fait de se présenter peut donc potentiellement (s’il a les 55 personnes requises sur sa liste) avoir un effet d’éparpillement des voies de l’électorat de droite.

Xavier KORMANN en conférence de presse : je suis un rassembleur
Xavier KORMANN en conférence de presse : « je suis un rassembleur »

Mais lorsqu’on lui demande s’il ne va pas créer des divisions à droite, il répond qu’au contraire il est un rassembleur, que sa candidature est légitime, et qu’il ne cible pas nécessairement les mêmes électeurs que la candidate officielle (sa cible principale ce sont les abstentionnistes).

Au soir du 1er tour des municipales, selon le score, il proposera une alliance avec Marie-Jo ZIMMERMANN.

Fort du soutien possible (il ne lui a pas encore demandé) de François GROSDIDIER, des encouragements que lui procure le terrain où son activité professionnelle le mène tous les jours, et sans réponse à ses sollicitations pour être, du coup, parmi les 55 de la candidate officielle de l’UMP, Xavier KORMANN a décidé de se lancer « sans étiquette ».

Il dévoilera plus d’informations dans les prochaines semaines sur ses colistiers et sur le reste de son programme.

Rubriques

Sur le même thème

12 Comments

  1. programme intéressant sur bien des points en particulier sur les dépenses liées aux immigrés ;la nuit blanche .
    Comme je ne souhaite plus revoir D. Gros à la mairie je vais regarder de près son programme.

    1. Bonsoir monsieur. Merci pour votre commentaire. J e Vous propose de venir ce vendredi 21 février au centre socio culturel de Metz Sud rue du vingtième corps américain ou se tiendra une réunion débat de ma liste METZ. BIen à Vous .

  2. …il a du culot, il a encore de la jeunesse, il a un métier, il travaille et connait le monde du travail (ce qui n’est pas forcément le cas de certains candidats sans aucune expérience professionnelle, ce qui est un handicap pour le poste de Maire de Metz), il connait visiblement le terrain et il a un programme qui me fait dire que ce sera plutôt un intéressant concurrent direct du fn !…Mais « gérer et piloter Metz comme une grande entreprise ! »…c’est effrayant. Il faut absolument préciser rapidement ce que vous entendez par là Monsieur Kormann !…En effet, est-ce que Metz, par conséquent futur laboratoire du Capital si je comprends bien, risque d’être délocalisée en Chine si Metz n’est plus rentable ?…

  3. Bien seul ce monsieur ou candidature fantôme voulue par la gauche pour diviser la droite? Bien plus avertie dans ces domaines que dans la gestion de la ville, ça leur ressemble

  4. Xavier KORMANN : « Un jeune » réactionnnaire tout droit sorti des années soixantes-dix ou du finfond du Texas…

    Sa vision de l’aménagement urbain est affligeante… comment peut-il prôner la fin de la piétonisation du centre-ville alors que celui-ci est déjà difficilement praticable en vélo tellement il y a de piétons…

    Et puis c’est bien connu, les gens qui pédalent ne consomment pas… De toute façon, s’ils pédalent : c’est qu’ils n’ont « même » pas les moyens de se payer une voiture… sinon ils ne se casseraient pas la tête (contre les voitures) à pédaler…

    Néanmoins, je l’avoue le coup du vélo et de l’armoire est imparable mais bon, je ne suis pas certain qu’il y est énormément d’armoires à vendre dans le centre-ville de Metz…

    En tout cas, merci pour cette partie de franche rigolade : « Plus il y a de vélo dans une économie, plus elle est pauvre » hihihi

  5. Bonjour,
    L’APE ste Thérèse cherche désespérément à joindre M.Kormann afin de lui adresser la lettre ouverte que nous transmettons à tous les candidats aux élections municipales, ainsi que notre travail de synthèse concernant les rythmes scolaires. Nous mettrons en ligne les réponses des candidats.
    M. Karmann peut nous contacter directement sur notre site internet http://www.apestetherese.fr.
    Bonne réception

    Olivia Bouchon Duquénois
    Présidente APE ste Thérèse

  6. Ce monsieur n’a aucune idée de ce dont il parle. Dépiétonniser le centre ville ??? les deux rues les plus commercantes de Metz sont piétonnes depuis des dizaines années. Comparez le dynamisme des rues Serpenoise et des Clercs à n’importe quelle artère de Metz ouverte à la circulation auto…
    On ne peut pas faire ses courses en vélo ? Pardon, mais tous les jours il y a des gens, en centre ville, qui font même leurs courses à pieds.
    Mais effectivement, il y a certains commerces où il est difficile d’aller à pieds ou en vélo, la grande distribution, mais là on s’éloigne du centre ville et des commerces de proximité.

    M. Kormann est, au mieux un original de droite…

    1. Febronio a part ouvrir ta grande gueule que fais tu dans la vie? Enfin moi je sais ! Tu es un sois disant mec de gauche …..n’est ce pas ….Mais dis moi que fais tu dans la vie ? Les commerces de proximité….laisse moi rire ! T’es au mieux un original d extreme droite !

Laisser un commentaire

Close
X