Politique & social

Conseil municipal à Metz : l’opposition s’émiette déjà

A peine le deuxième tour des élections municipales à Metz terminé, deux des ex-colistiers de Marie-Jo ZIMMERMANN, Christine SINGER et Jérémy ALDRIN, ont décidé de s’affranchir de l’alliance formée pour les élections, et de prendre d’emblée leur autonomie au sein de la nouvelle opposition.

Se défendant de chercher à diviser, ou de régler des comptes après l’élection perdue, ils affirment vouloir entamer un projet sous de nouvelles augures, avec de nouvelles méthodes :

De quoi enfoncer encore un peu plus une opposition messine loin d’être remise de sa défaite.

Nathalie COLIN OESTERLE (UDI), qui avait participé à la campagne à leur côté, a réagi à ces déclarations sur son compte Facebook.

Elle dénonce : « des individus fraîchement élus dans l’opposition messine », « une nouvelle génération » qui « s’agite ». Avant de déplorer le manque de considération pour  » l’intelligence et le travail » de cette nouvelle génération.

Elle persiste et signe en terminant son billet par ces quelques mots : « cette bande de jeunes à moi tout seul…Elle vient de rater son entrée. »

Ambiance sinistre donc, au sein de l’opposition messine. La majorité doit probablement boire du petit lait…

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X