Actualité locale & société

Réouverture des écoles à Metz : préparation en cours, mais le Maire pose ses conditions

Au cours du point presse du 24 avril au cours de laquelle le processus de distribution des masques de protection aux habitants à été détaillé (lire notre article), Dominique GROS a également présenté le dispositif lié à la réouverture des écoles de la ville de Metz.

Participez à notre sondage au bas de cet article : à ce stade, savez-vous déjà si vous allez remettre votre enfant à l’école à partir du 11 mai 2020 ?

Metz dit oui à la réouverture, si…

Du côté du ministère, un premier scénario a été évoqué le 21 avril dernier avec trois dates de reprise en fonction des classes (lire notre article).

Dominique GROS l’a annoncé d’emblée : la municipalité n’est pas hostile à la réouverture des écoles, mais, celle-ci ne sera faite que sous réserve d’une description précise des règles et conditions sanitaires à mettre en place au préalable, et donc après un avis motivé des autorités sanitaires.

Cette responsabilité, qui échoit au ministère et non-pas à la ville, ne peut selon Dominique GROS pas être prise par le seul maire d’une commune, et pour éviter tout ennui ou procédure, les maires seront exigeants avec les autorités ministérielles sanitaire et éducative.

A Metz, la reprise s’appuiera donc sur une stratégie globale de déconfinement adaptée et détaillée pour lever les doutes, bien qu’au final, la décision appartient aux parents, qui jugeront s’ils souhaitent remettre leur(s) enfant(s) à l’école dans le cadre proposé, cette décision étant soumise à la règle du volontariat.

Rentrée progressive

A Metz, 9700 élèves sont inscrits dans les écoles de la ville. Il n’est pas imaginable de permettre à tous ces élèves de reprendre dès le 11 mai, et les premières informations en provenance du gouvernement semblent indiquer un étalement de la reprise selon les classes, pour permettre aux établissements de s’adapter au niveau de détail le plus précis, et de s’aguerrir.

A la lecture des différents scénarios possibles selon la situation et la volonté des parents, en fonction des capacités individuelles des établissements (personnels, moyens, degré de préparation, cantine à disposition…), mais aussi selon les différents critères qui seront fixés par le ministère de l’éducation nationale (en gros quels enfants reprennent et dans quel ordre, mais aussi lesquels ne reprennent pas dans un premier temps), Dominique GROS estime à ce stade pouvoir ouvrir la porte des écoles à 500 élèves le 11 mai.

La gestion de ce retour, totalement inédite, se fera forcément en lien avec l’éducation nationale, notamment vis-à-vis de certaines situations individuelles ou collectives délicates. Pendant que les premiers seront de retour sur le banc des écoles, d’autres devront poursuivre la continuité pédagogique à distance.

Inutile a priori, dans une situation aussi exceptionnelle, d’exiger une équité totale entre les élèves. Elle n’est dans tous les cas déjà pas actuellement mise en oeuvre selon les initiatives des différents établissements, et même celles des professeurs à l’intérieur de ces établissements, où l’on retrouve peu de processus totalement standardisés, mais aussi selon la volonté de pousser ou la capacité des parents à suivre tant que faire se peut le travail scolaire à la maison.

Appel au don ou au prêt de matériel informatique pour 700 enfants

Autre phénomène, sur le volet social cette fois-ci, avec les différences de condition d’équipement informatique et d’accès au réseau internet très variables selon les cas, et donc d’accès à la continuité pédagogique. Une fracture numérique que des associations, entreprises et collectivités (mairie comprise), tentent de combler avec des prêts de matériel, et la mise à disposition d’un accès gratuit à internet, notamment dans les logements sociaux, via le réseau câblé de Numéricable, désormais propriété de SFR.

A Metz, la municipalité estime à environ 700 le nombre d’enfants qui nécessiteraient une aide matérielle et d’accès au réseau. Plusieurs dizaines d’ordinateurs ont déjà été récupérés, et la ville a lancé un appel au don d’ordinateurs, tout en travaillant avec les associations à la mise en place d’une ressourcerie informatique qui permettrait la récupération et la reconfiguration des matériels, puis la gestion vers les bénéficiaires.


Retour à l’école de votre/vos enfant(s) : participez à notre sondage

Donnez-nous votre avis, les résultats du sondage en cours s’afficheront après votre participation.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Un commentaire

  1. soit à 10:31 le 27/04 pour 810 votants; 66% des parents ne souhaitent pas un retour à l’école pour leurs enfants et 34% sont pour déposer leurs enfants à l’école le 12 mai 2020 ! soit 1/3 seulement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X