Culture & spectacles

Chiffre du jour à Metz : 304 000

Le Centre Pompidou-Metz a accueilli 304 000 visiteurs en 2019. Des chiffres en baisse par rapport à 2018 où le musée avait reçu 332 500 personnes.

Photo : Libre de droits

Le bilan 2019

A Pompidou Metz, plus de 131 000 visiteurs ont ainsi découvert l’exposition Peindre la nuit (octobre 2018-avril 2019), avec une moyenne de 825 visiteurs par jour. Mettant en scène plus de deux cents œuvres, l’exposition a amené les visiteurs, transformés en noctambules, à s’interroger sur la perception de la nuit à travers la peinture, depuis la fin du XIXème siècle et jusqu’aux questions contemporaines.

Inaugurée en février 2019, l’exposition monographique de l’artiste sud-coréen, Lee Ufan, Habiter le temps, mise en musique par Ryuichi Sakamoto, a convié plus de 141 000 visiteurs pendant 7 mois, avec une moyenne de 763 entrées par jour.

Elle invitait à la découverte en profondeur de l’univers de cet artiste vivant entre la Corée, le Japon et la France, désigné par le New York Times comme l’une des dix personnalités artistiques ayant marqué l’année 2019.

Depuis février 2018 et jusqu’au mois de juillet 2019, c’est un public de plus de 280 000 personnes qui a découvert l’exposition L’Aventure de la couleur. Œuvres phares du Centre Pompidou.

Cette présentation d’œuvres de la collection du Musée national d’art moderne était consacrée à la persistance des réflexions sur la couleur dans l’histoire de l’art moderne et contemporain, depuis les papiers découpés d’Henri Matisse jusqu’aux néons de François Morellet ou Martial Raysse. Cette exposition a notamment permis un travail de fond avec le public scolaire du fait de sa durée.

Inaugurée en juin 2019, l’exposition transdisciplinaire consacrée à l’artiste allemande Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses fermera ses portes dans quelques jours (le 13 janvier 2020) et a déjà accueilli près de 115 000 entrées.

Découverte pour certains, redécouverte pour d’autres, la magie de cette artiste est pour la première fois mise en relation avec des œuvres surréalistes et orchestrée autour de la place du médium cinématographique dans son œuvre.

Également inaugurée en juin 2019, et organisée en résonance avec la célébration des 350 ans de l’Opéra national de Paris, l’exposition Opéra Monde. La quête d’un art total (visible jusqu’au 27 janvier 2020), a invité depuis son ouverture près de 111 000 personnes à plonger dans la riche histoire des relations entre les arts visuels et scéniques.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer