Sports & loisirs

France – Ecosse, jour J à Metz

Samedi 4 juin 2016 : la France termine sa série de matchs de préparation pour l’Euro 2016 à Metz, où elle rencontrera l’Ecosse à partir de 21h.

france-ecossse-metz

Les supporters écossais sont arrivés en masse. 2100 ont officiellement été recensés par la préfecture, 1200 d’entre eux seront dans les tribunes du stade St Symphorien.

Face aux porteurs de kilt, quelques 23.000 français s’organisent déjà sur les réseaux sociaux pour offrir une Marseillaise retentissante, et quelques “METZ” échangés en écho entre les tribunes… l’histoire de faire résonner le nom de la ville dans toute l’Europe.

Les conditions de sécurité pour ce match ont été renforcées, et les conditions de circulation modifiées, cliquez ici pour lire notre article sur le sujet.

Double enjeu pour l’équipe de France

Si la fête sera belle dans les tribunes, du moins il faut l’espérer, sur le terrain le match amical n’est pas sans enjeu pour l’équipe de France. Deux d’entre eux sont essentiels.

Tout d’abord effectuer les derniers réglages en tenant compte des récentes blessures qui ont modifié le dispositif initialement prévu par le sélectionneur Didier Deschamps, avec la perte de pièces sélectionnées parmi les titulaires de départ : Raphaël Varane, Jérémy Mathieu, Lassana Diara, remplacés respectivement par Adil Rami, Samuel Umtiti et Morgan Schneiderlin.

Didier DESCHAMPS, le sélectionneur de l'équipe de France, en conférence de presse à Metz le 3 juin 2016
Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, en conférence de presse à Metz le 3 juin 2016 avant France – Ecosse

Parmi ces réglages, il y a notamment celui qui concerne la défense, dont l’étanchéité est encore trop peu efficace pour pouvoir prétendre gagner cette compétition. Adil Rami va ainsi devoir être bien plus impérial qu’il ne l’a été lors de la dernière rencontre face au Cameroun.

Second enjeu, faire le plein de confiance, grâce au score final c’est sûr, une victoire est attendue, mais aussi au regard de la progression des automatismes dans les phases de jeu préparées avec ce groupe lors des entraînements. L’équipe a de grandes ambitions, la technique devra être au rendez-vous pour les atteindre.

Voila pour le groupe. Du côté des individualités, il reste aussi des places de titulaire à assurer pour certains joueurs.

Faire le vide, jouer au foot, se faire plaisir, gagner

Il faudra savoir faire abstraction de l’ambiance que certains tentent de pourrir autour de cette équipe, que ce soit par bêtise ou pour d’obscures raisons : Eric Cantona et Karim Benzema tout d’abord avec leurs allusions sur le racisme qui aurait fait écarter ce dernier et Atem Ben Arfa, mais aussi Jamel Debouzze et son hallucinant regret de “ne pas voir plus de nos représentants” dans l’équipe.

Patrice Evra évoque l'état d'esprit des joueurs lors de la conférence de presse donnée à Metz ce 3 juin 2016, à la veille de France - Ecosse
Patrice Evra évoque l’état d’esprit des joueurs lors de la conférence de presse donnée à Metz ce 3 juin 2016, à la veille de France – Ecosse

La meilleure équipe du monde peut perdre un match si son état d’esprit n’est pas tourné vers le jeu, le plaisir à prendre sur le terrain et avec les tribunes. C’est donc aussi là que réside la clé d’une fin de préparation réussie, face à une équipe d’Ecosse plus faible sur le papier.

Gordon Strachan, l'entraîneur de l'Ecosse, en conférence de presse à Amnéville (où est logée son équipe), le 3 juin 2016.
Gordon Strachan, l’entraîneur de l’Ecosse, en conférence de presse à Amnéville (où est logée son équipe), le 3 juin 2016.

Une victoire est nécessaire à moins d’une semaine du début de la compétition (l’Euro débute le 10 juin sur un France – Roumanie au stade de France), car l’équipe de France a besoin de tout sauf de se mettre le doute en tête juste avant de démarrer un Euro 2016 en France, qu’elle a envie de remporter.

[note color=”#ffcc00″]

La dernière fois à Metz, c’était en 2010

Du côté des supporters, la rencontre est d’une toute autre nature que celles reçues habituellement à St Symphorien.

Recevoir l’équipe de France à Metz est effectivement un événement rare.

La dernière fois que l’équipe de France a foulé la pelouse de St Symphorien, c’était en 2010 face au Luxembourg pour les éliminatoires de l’Euro 2012, Ribéry, même s’il avait déclaré forfait, faisait encore partie des bleus. Un match remporté par la France sur le score de 2 buts à 0.

En 2008, c’était un France – Allemagne auquel les fans de foot avaient pu assister à Metz… celui des bleuets, l’équipe de France Espoirs, battue sur le score de 1 à 0.[/note]

En attendant, c’est sur la pelouse hybride du stade St Symphorien, qui est du même type que celle de dix autres stades qui accueilleront l’Euro 2016, que la France va donner un dernier signal avec l’Euro 2016.

Match France – Ecosse (football) – samedi 4 juin 2016 à Metz, début de la rencontre à 21h.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X