Politique & social

J-50 avant le 1er tour des élections municipales 2020

Nouveau “jalon temporel” ce samedi 25 janvier, puisque nous sommes à 50 jours du premier tour des élections municipales 2020, et donc à 57 jours du second scrutin. L’entrée dans la période la plus intense de la campagne est devant les électeurs, alors que les candidats vont rapidement désormais (si ce n’est pas déjà fait), dévoiler la totalité de leur programme, et les noms de leurs colistiers.

A Metz

A Metz, pas moins de 11 candidats sont en lice à ce jour pour reprendre le fauteuil de Dominique GROS.

Extrême gauche, gauche, centre, et droite sont pour le moment encore morcellés. A l’extrême droite c’est en interne que des personnalités ont fait des choix individuels différents.

Il reste encore quelques semaines pour voir se rassembler certaines équipe autour d’un projet et d’une liste communs dans des blocs politiques plus lisibles. Cela ne sera néanmoins pas facile tant certain(e)s sont allés un peu trop vite, et un peu trop fort, dans les critiques ou les affirmations désormais difficiles à effacer ou à faire oublier.

A défaut de définir un projet commun au service de l’intérêt général d’ici là, les candidats ont jusqu’au 27 février au plus tard pour déposer leur liste de 55 noms en préfecture.

Côté scénarios, la triangulaire au second tour est très probable, quant à la quadrangulaire, elle n’est pas impossible. En effet, si l’on tient compte du scrutin de 2014, comme nous le signalions dans notre article publié à J-100, le maintient au second tour est possible aux environs des 3800 bulletins de vote, soit 10% des votes exprimés.

A Montigny-les Metz

Jean-Luc BOHL, maire sortant, a annoncé les 35 noms de sa liste ce samedi 25 janvier. Une liste baptisée “Montigny avance” renouvelée au deux tiers et bâtie pour prolonger d’un nouveau mandat sa présence à la tête de Montigny.

Mais ces municipales 2020 seront peut-être différentes pour le premier édile de la 3ème ville de Moselle, avec, outre la présence attendue d’Irma Vollmer à gauche (sans le PS), la possible constitution d’une liste LREM avec Laurent KLEIN à sa tête pour lui faire face. Du côté de l’extrême droite, ni son ni image depuis de nombreux mois sur le sujet.

A Marly

La situation est à peu près du même tonneau à Marly, où le maire sortant Thierry HORY devra notamment faire face à une liste soutenue par LREM et menée par Christian NOWICKI.

A Thionville

Dans le deuxième ville de Moselle, Pierre CUNY a annoncé qu’il briguerait un nouveau mandat, notamment pour mettre en oeuvre les projets annoncés de redynamisation du centre ville, et de reconquête urbaine de l’autre rive de la Moselle qui traverse Thionville.

Face à lui, Pierre CUNY trouvera Bertrand MERTZ, qui essaiera de reprendre le fauteuil de maire qu’il occupait avant que feue Anne GROMMERCH ne le batte en 2014, puis plus nettement en 2015. L’élu socialiste, qui n’a pas réussi à s’entendre avec les écologistes, n’a pour le moment pas décliné les noms de ses colistiers.

A Nancy

L’autre Métropole de Lorraine verra un duel intéressant se dérouler, entre le maire sortant Laurent HÉNART, et l’actuel président du Conseil Départemental de Meurthe & Moselle Mathieu KLEIN.

Le tout se déroulera sur fond de guerre de succession, puisque André ROSSINOT quittera la présidence de la Métropole.

La date limite pour s’inscrire sur les listes électorales approche

La date butoir pour pouvoir s’inscrire sur les listes de sa commune afin de participer à ces élections municipales a été fixée au 7 février. Au-delà, il sera trop tard. Ceci vaut notamment pour les personnes ayant emménagé dans une commune récemment, pour qui l’inscription n’est pas automatique.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X