Actualité locale & société

Déconfinement en Moselle : à partir du 11 mai, si…

Le Premier ministre Edouard Philippe s’est exprimé à l’Assemblée nationale ce mardi 28 avril 2020 et a dévoilé la stratégie et les nouvelles étapes du déconfinement prévues à partir du 11 mai.

Déconfinement différencié par département

Le Premier ministre a rappelé que depuis le début de l’épidémie la circulation du virus n’est pas uniforme géographiquement et que, pour cette raison, la date de déconfinement pourrait être différente selon les départements, qui seront classés “vert ou rouge” selon que le virus y soit dans une circulation active ou pas.

Pour identifier les départements “vert ou rouge“, 3 critères seront pris en considération le 7 mai : le taux de nouveaux cas trop élevé, les capacités hospitalières trop tendues, et le système local de détection de cas pas suffisamment prêt. Tous les jours, les département feront donc l’analyse des critères pour évaluer les variations.

Une deuxième étape de déconfinement est pour le moment prévue le 2 juin, selon les résultats de la première phase, la crainte principale étant celle d’une hausse du nombre de personnes contaminées. En cas de relâchement de la population, le Premier ministre a prévenu :

“Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai”

De même, le passage d’un département à un statut “rouge” verra des mesures de confinement appliquées localement, sur décision du Préfet adaptée au terrain.

En clair, déconfinement oui, mais pas sans un respect aussi strict possible des consignes sanitaires et des gestes barrière, sans quoi, ce sera retour à la case départ.

Réouverture progressive des écoles et des collèges, les lycées dans l’expectative

Le gouvernement considère le retour des élèves à l’école comme impératif, notamment pour ceux qui se sont éloignés de l’enseignement durant la période de confinement du fait par exemple d’un accès limité par l’accès à la technologie.

La réouverture des écoles est donc prévue au 11 mai pour les maternelles et primaires sur base du volontariat. Les classes n’accueilleront pas plus de 15 élèves, avec des masques pour les professeurs quand les règles de distanciation ne sont pas possibles.

Les crèches n’accueilleront pas plus de 10 enfants. Pas de masque imposé pour les enfants mais il sera obligatoire pour les adultes.

Les 6ème et 5ème reprendront les cours le 18 mai avec masque obligatoire.

Pour les lycées, une décision sera prise fin mai.

Commerces

Les commerces rouvriront à compter du 11 mai. Le port du masque grand public sera recommandé, et les commerçants pourront l’imposer s’ils le souhaitent.

Les préfets pourront décider de refuser la réouverture des centres commerciaux de plus de 40 000m2 pour éviter les rassemblements.

Les bars et restaurants ne seront fixés sur leur sort que fin mai. Certains ont, en attendant, décidé de poursuivre une activité par des livraison ou des plats à emporter.

Lieux et événements culturels et sportifs

Les petits musées et bibliothèques seront autorisés à rouvrir leurs portes.

Les rassemblements limités à 10 personnes sur les voies publiques seront autorisés.

Les cinémas, théâtres et salles de concert ne rouvriront pas après le 11 mai.

Il sera possible de sortir de la limite des 1km pour pratiquer ses activités sportives, mais avec le respect le plus strict des conditions de distanciation.

Les manifestations culturelles ou sportives rassemblant plus de 5000 spectateurs ne pourront se tenir avant septembre.

Transports et attestation de déplacement

Les transports inter-départementaux et inter-régionaux seront réduits au maximum, sauf pour les professionnels ou sur présentation d’un motif impératif.

Le port du masque sera obligatoire dans les transports publics. Un siège sur deux sera condamné, y compris dans les transports scolaires.

La présentation de l’attestation ne sera plus obligatoire à compter du 11 mai, sauf pour des déplacements au delà de 100km du domicile.

Tests virologiques

Le Premier ministre a insisté sur la volonté du gouvernement de tester massivement la population, avec un accent privilégié pour les citoyens qui ne pourront pas poursuivre le télétravail.

Dès la sortie du confinement, 700 000 tests virologiques seront effectués chaque semaine. Ils seront pris en charge à 100% par la sécurité sociale.

Les personnes testées positives auront le choix de s’isoler chez elles pendant 14 jours, ou de se voir mises en quarantaine dans des hôtels réquisitionnés pour l’occasion.

Dans chaque département, des “brigades” seront chargées d’entrer en contact avec les personnes testées positives.

Personnalité(s) :

3 commentaires

  1. Ne pas ouvrir l’école collège lycée avant septembre
    Ouvrir les restaurants uniquement car les bars regrouperont trop de monde. Le Français est indiscipliné

    1. Et être un bon mouton aussi !
      Nan mais la blague ! Entre les pays qui n’ont pas confiné et ceux qui ont confinés qui ont eu le plus de cas ?
      Les confinés.
      Vous avez toujours pas compris qu’on vous prend pour des billes ?

      1. n’auriez vous pas compris qu’ils sont confinés parce qu’ils ont beaucoup de cas et pas l’inverse?
        ce que vous dites revient à de l’infox.
        Je vous montre deux cas loin de chez nous qui font école: l’Argentine a confiné tout de suite, ils n’ont que quelques 200 morts. Le Brésil n’a pas voulu confiner du tout (et malgré son président ils ont dû finir par le faire), ils sont à plus de 10.000 morts “officiels” , n’en parlons pas du reste. Sinon vous pouvez aussi comparer la Corée du Sud (pour ne pas nous mêler de la Chine) et les USA…
        Révisez vos infos avant de les divulguer, ça sera mieux pour tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr