Economie & emploi

Code For Girls à Nancy : 48h pour découvrir la programmation web au féminin

Voici un événement original, destiné à faire découvrir la programmation web à toutes les femmes. Retourner en classe pendant 48h, découvrir de nouvelles choses, et pourquoi pas ouvrir un nouveau centre d’intérêt professionnel ?

Sur les 2 jours d’un week-end, les 15 et 16 novembre 2014 à Nancy, l’événement Code For Girls, entièrement gratuit, est plutôt orienté vers les débutantes, et permettra aux participantes d’acquérir certains fondamentaux dans le développement web.

codeforgirls

L’impulsion du numérique en Lorraine et dans le Grand Est connaît ces derniers temps des résonances positives, ce fut notamment le cas du Hackathon ou encore de #GEN2, le 2ème rendez-vous des professionnels du numérique en Grande Région. Code For Girls s’inscrit dans cette logique.

Co-organisé par l’association Femina Tech en partenariat avec Epitech, E-mma, Meshwork et avec le soutien du Grand Nancy, du Sillon Lorrain et de Lor’N Tech, l’événement Code For Girls s’adresse à toutes les femmes, qu’elles soient lycéennes, étudiantes, en activité professionnelle ou non.

L'équipe de Code for Girls venue présenter son événement au club de la presse le 7 novembre 2014.
L’équipe de Code for Girls venue présenter son événement au club de la presse de Metz le 7 novembre 2014.

Premier objectif : acquérir les fondamentaux de la programmation web, et notamment des langages HTML et CSS, et être capable de créer un site web à la fin des deux sessions.

Second objectif : ouvrir la profession aux femmes, totalement sous-représentées dans les métiers du code informatique. Ce manque de personnel féminin trouve sa source dans notre culture commune (voir insert ci-dessous), alors que la filière informatique n’arrive pas à combler toutes ses offres d’emploi.

L’association Femina Tech a donc décidé de s’attaquer à ces deux problèmes de front, pour encourager les filles à se diriger vers les domaines techniques, malgré les freins (personnels, mais aussi ceux de l’entourage) auxquels elles font face.

[note color= »#ffb7ff »]

Pourquoi moins de femmes dans l’informatique ?

Rose pour les filles, bleu pour les garçons… à l’image de la couleur (choisie à dessein) de cet insert, la société a établi des règles tacites qui ont imprégné nos comportements, dictent nos choix, imposent une logique implacable qui mêle réflexes et peur de sortir du rang.

Et c’est ainsi qu’au moment de leur orientation professionnelle à l’école, les filles, souvent guidées par leurs parents, font des choix de filières classiques plutôt que techniques. Dans les sections scientifiques, ces choix s’orientent plutôt vers les domaines médicaux. C’est à ce moment là que se produit l’immense décalage dans la représentation hommes/femmes (de l’ordre de 90/10).

Mais la cause, elle, est bien antérieure, et se rapporte à ces principes édictés en arrière plan par la société, l’éducation, la force des habitudes, les expressions du quotidien, vécus par les petits enfants et les parents, et qui formatent déjà les choix futurs.

Un métier pour les femmes, des emplois à la clé

Comme c’est souvent le cas lorsque l’on croise une femme dans un milieu d’hommes, elle détonne, on l’admire, on imagine (souvent à juste titre) qu’elle a du travailler plus dur que les autres pour s’imposer. On imagine aussi qu’elle du faire face à des railleries, à un humour bien masculin qui ne fait souvent pas le distinguo entre un sexisme lourdingue, et un machisme blessant. Aucun des deux n’est agréable, même si la situation n’est pas systématique.

Oui, faire le choix d’une filière de développement informatique est encore aujourd’hui un choix plutôt réservé aux filles qui aiment les défis, qui considèrent qu’il faut des pionnières pour faire changer les choses, qui ne se laissent pas faire. C’est d’ailleurs bien là que s’exprime le plus la peur des parents au moment de l’orientation. Plus il y aura un équilibre dans ces filières, et plus le problème s’effacera.

Mais ce choix se destine aussi aux filles qui cherchent des opportunités d’emploi importantes en sortie de formation. Car dans cette filière, leurs compétences sont d’égal à égal avec les hommes, et tous les pays d’Europe manquent de profils pour le développement informatique.

[/note]

Les métiers du numérique peuvent sembler plus abstraits aux parents qui essayent d’accompagner leurs filles au moment de leur orientation professionnelle. Pour autant, ces mêmes parents utilisent le numérique à tout va : de l’interface de leur box télé à leur téléphone portable. Derrière ces applications, il y a des informaticiennes (aussi), et surtout des emplois qualifiés, très recherchés par beaucoup d’entreprises.

Code for Girls offre l’opportunité de s’essayer au code entre débutantes mais bien encadrées, et au bout de 2 jours, de repartir avec une réalisation concrète. Un bon moyen de voir si l’on aurait envie de se piquer au jeu.

Au programme des deux journées

Samedi 15 novembre 2014

  • 9h30 : Accueil, croissants offerts par EPITECH et lancement de Code For Girls
  • 10h : Démarrage des cours
  • 12h : Pause déjeuner
  • 14h : Mise en pratique

Dimanche 16 novembre 2014

  • 10h : Démarrage des cours
  • 12h : Pause déjeuner
  • 14h : Mise en pratique

Networking en fin d’après midi.

Informations pratiques

Pour participer, il suffit de s’inscrire et d’apporter un ordinateur portable.

Dates et horaires

  • Samedi 15 novembre 2014 de 9h30 à 18h
  • Dimanche 16 novembre 2014 de 10h à 18h

Lieu

Mediaparc
2 rue Jacques Villermaux
54000 Nancy

Tarif et inscriptions

Participation gratuite, plutôt réservée aux femmes.

Inscription en cliquant sur ce lien.

Il est nécessaire d’apporter son propre ordinateur portable.

La restauration éventuelle est à la charge de la participante.

Retrouvez cet évènement dans l’agenda de Tout-Metz ici.

Code For Girls permettra aux femmes d’acquérir gratuitement, en un week-end, les fondamentaux de la programmation web. Rendez-vous les 15 et 16 novembre 2014 à Nancy.

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page