Economie & emploi

Chambley Planet’Air

Jean-Pierre Masseret présente aujourd’hui le projet de la base Chambley Planet’Air le 29 janvier 2009.

Le site de 500 ha appartient à la Région Lorraine .

Il mêlera des plate-formes de loisirs aéronautiques, de tourisme et d’implantation d’entreprises.

La plus notable est Sky Aircraft (filiale du groupe GECI). La firme a prévu de concevoir et de construire sur place l’avion Skylander. 310 emplois directs seront crées et plus de 700 indirectement.

Le projet global prévoit un investissement de 30 M d’euros de la Région Lorraine sur plusieurs années. Actuellement, 8 M d’euros ont déjà été injectés pour l’acquisition des terrains, la dépollution, la viabilisation, le hangar, la Maison du projet et les études.

Le site a été élaboré en relation avec le cabinet conseil CEIS et l’atelier d’architecture DEGW, mandatés par la Région Lorraine. Le schéma directeur a fait l’objet d’échanges avec les élus du secteur et notamment des 6 communes et 2 communautés de communes.

Chambley Planet’Air est divisé en 4 zones d’activités.

Une zone à vocation économique aéronautique.

Une centaine d’hectares est prévu au Nord-Est de la base sur les territoires de Saint-Julien-les-Gorze, Hageville, Dommartin la Chaussée et Charey.

Environ 20 ha (hangar compris) seront dédiés à Sky Aircraft.
Pour l’instant, la Région Lorraine loue des locaux aux bureaux d’études et services.

Les loyers versés compensent le coût de l’investissement à hauteur de 2,5 M d’. Sky Aircraft disposera d’une surface de 3 000 m² fin mars.

Une zone à vocation économique généraliste

50 ha seront occupé par des activités industrielles généralistes. La zone se situe à proximité de l’entrée principale. Le schéma d’urbanisation sera terminé dès cette année.

Une zone d’activités touristiques, événementielles et de loisirs

Deux secteurs seront conçus au Sud-Ouest, sur les territoires de Dampvitoux, Hageville et Chambley.

–  le premier servant pour les grands événements comme le Lorraine Mondial Air Ballons. Les associations d’ULM, de planeur, d’hélicoptère et d’autres activités aéronotiques y seront également logées.

– le second est dédié à l’accueil des grandes animations ponctuelles organisées par la Région ou par un tiers. Un espace sera proposé pour les animations des associations lorraines, de type sportives, culturelles, ou de loisirs.

Une zone dédiée aux sports à moteurs terrestres

Cet espace abrite déjà une piste automobile développée pas des associations locales. A terme, elle servira entre autre à la formation et sensibilisation à la sécurité routière. Cet équipement relèvera alors du service public et sera accessible à tous les Lorrains.

La Région Lorraine effectue encore des travaux d’élargissement, d’extension et de reconfiguration. Par la suite, un appel à projet sera lancé pour un mandat de gestion de l’apprentissage et de perfectionnement à la conduite.

Deux équipements complémentaires

La piste de l’aérodrome sera ré-ouverte à la circulation aérienne au printemps à la fin des travaux de balisage (situé au centre de la base).

La tour de contrôle sera rénovée. Elle disposera en plus de ses fonctions aéronautiques, de bureaux et d’un bar-restaurant pour les usagers quotidien de la base.

Ville(s) / territoire(s) :

3 commentaires

  1. « Chambley planet’air » ,20£ pour coucher sur place avec 1 camping-car, quelle honte………. les campings sont beaucoups moins chers dans le midi ou toutes autres régions en France, et, de plus, si vous voulez l’électricité, hé bien les bornes ne fonctionnaient pas mdr, belle organisations et merci pour le nouveau site…

    1. Ils font payer en livres sterling à Chambley ?

      Sérieusement, je pene que si c’est 20 € pour la nuit, je trouve ça pas trop cher quand même, et si vous trouvez les campings moins chers, et bien allez y !!!

  2. Bonjour,
    je reviens de Chambley, après deux nuits passées en camping-car. Je confirme le tarif que je considère également comme prohibitif de 20 euros, surtout que les services aux CC sont (très ) limités: pas d’évacuation eaux grises, pas d’électricité, évacuations eaux noires dignes du siècle dernier. Bref, en l’état, je déconseille les 20 €/jour pour un éventuel envol, car sur 4 décollages prévus, nous n’avons eu la chance d’en voir seulement deux. Bref, nous y étions, mais n’y retournerons plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page