Politique & social

Budget 2021 de la ville de Metz : ce qu’il faut retenir du contenu et des échanges

A Metz, le budget primitif 2021 a été présenté pour adoption lors du conseil municipal de ce 04 février. Un budget annoncé en stabilité par rapport à celui de 2020, et présenté comme contraint en raison des choix effectués par le maire précédent et ses élus.

Le point, présenté par l’adjoint chargé des finances Eric LUCAS, a été largement commenté par les conseillers municipaux (avec pas moins de 18 interventions), et marqué par le jeu des oppositions sur fond de rancoeurs entre ancienne et nouvelle majorité, mais aussi de différences de point de vue sur ce qui fait la société, la démarche politique ou encore la vision de l’avenir et la façon de le préparer.

En résumé côté budget : pas de hausse de la fiscalité, la volonté de maîtriser l’endettement dans un contexte qui devrait rester complexe pendant toute la durée du mandat, et la mise en oeuvre des projets prévus au programme dans la limite des moyens budgétaires.

Echanges de points de vue

Du côté de la majorité municipale, les interventions sont été marquées par la satisfaction de mettre en oeuvre les promesses de campagne proches des besoins au quotidien des habitants, tels qu’ils l’ont réclamé pendant la campagne, mais aussi par le martèlement d’une mauvaise situation héritée de l’ère Domoinique GROS, dépeinte avec force d’avis négatifs.

Du côté de l’opposition, Françoise GROLET (RN – extrême-droite) a dénoncé un budget axé sur le désendettement qui « ne précise pas d’autre économie que celle faite sur la dépense en personnel municipal ». Elle aura également profité de son intervention pour fustiger le « déni d’insécurité de l’opposition socialiste », qui a récemment proposé sa propre vision budgétaire dans un contre budget 2021.

Xavier BOUVET et les élus de son groupe (UNIS – gauche-écologistes) ont souligné qu’il y aurait « beaucoup d’éléments sur lesquels ils auraient pu se retrouver », mais que, dans le contexte de crise actuelle et à venir, les choix visant à investir si fortement dans la sécurité sans augmenter le budget consacré aux solidarités, notamment celui du Centre Commun d’Action Sociale (CCAS) qui ne bouge pas par rapport à 2020, cela posait problème. Les interventions du groupe nous ayant été transmises, elles sont à retrouver dans leur version intégrale en cliquant ici. Un point de vue qu’il avait défendu lors de la présentation d’un contre-budget (PDF) deux jours avant le conseil municipal :

Le Maire assume ses choix, entre bonheur et frustration

Un débat conclu par le maire François GROSDIDIER, affirmant son « bonheur de présenter ce premier budget volontariste, à l’équilibre » permettant de respecter le programme électoral, mais avouant dans le même temps partager avec UNIS une certaine frustration :

« Nous bouillonnons d’idées et de projets pour aller d’avantage de l’avant et régler les nombreux problèmes qui subsistent, mais sans les marges de manoeuvre nécessaires à les mettre en oeuvre du fait de la situation découverte à notre arrivée.

Ce qui nous oblige à faire des efforts d’imagination pour rechercher de nouvelles recettes, pour trouver des solutions sans endetter la ville, tout en prenant en compte les défis écologiques, économiques et sociaux. »

François GROSDIDIER, au conseil municipal, le 04 février 2021

« La sécurité ne s’oppose pas à la solidarité, car tout le monde a droit à la sécurité », mais cela n’empêche pas selon le Maire, des éléments corollaires comme le fait de renforcer dans ce budget, en dehors du CCAS, les aspects liés à l’insertion professionnelle, les dispositifs dédiés aux étudiants, la santé via le verdissement de la ville et les projets d’écologie urbaine.

Et de conclure : « Parfois les circonstances peuvent changer en cours de mandat, mais la covid-19 n’a en rien changé les réalités de l’insécurité, ni notre analyse sur le changement des rythmes scolaires ».

François GROSDIDIER résume le budget et ces échanges à notre micro :

Les éléments clés du budget

Pour rentrer dans le détail de la stratégie budgétaire 2021 de la ville de Metz, on retiendra les points suivants, tirés directement de la présentation de l’adjoint aux finances :

Ecologie urbaine et ville jardin

Propreté et sécurité

Proximité, écoute et solidarité

Clubs sportifs amateurs et associations culturelles

Centre ville et rayonnement en Lorraine Nord

Fiscalité, gestion des ressources

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Un commentaire

  1. J’aurais « dénoncé un budget axé sur le désendettement » ? Je ne dénonce que l’endettement excessif, ce qui était et reste le cas puisque FGrosdidier emprunte déjà autant que DGros et qu’il va alourdir la dette au budget supplémentaire cet été.

    Et le RN n’est pas l’extrême droite, comme la grille préfectorale le stipule à chaque élection.

    Article original : Budget 2021 de la ville de Metz : ce qu’il faut retenir du contenu et des échanges https://tout-metz.com/budget-primitif-metz-2021-988664.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page