Actualité locale & société_ A la Une

Orange a activé la 5G à Metz ce 8 avril 2021

Lancée dans l’hexagone en décembre 2020 par une partie des opérateurs, la 5G est déployée progressivement sur les territoires à forte densité de population, là où le réseau 4G est déjà fortement sollicité et présente des risques de saturation d’ici à 2022. C’est au tour de Metz et de sa proche périphérie (Ban-Saint-Martin et Woippy) ce jeudi 8 avril 2021, avec Orange qui y active son réseau mobile de 5ème génération (5G).

Présentée comme une technologie de rupture, la 5G permet de proposer des débits plus importants (jusqu’à 10 fois plus rapides) et un temps de latence bien plus faible (divisé par 10) que les normes précédentes, et pourra supporter un nombre beaucoup plus important de connexions en simultané.

D’ailleurs nous avons pu constater de visu le débit du réseau 5G :

Les ouvertures 5G en 3,5 GHz d’Orange à Metz, apporteront en réalité des débits « jusqu’à 3 fois plus rapides que la 4G pour répondre à l’évolution des besoins des clients ». Mais avec l’évolution de ces besoins, la technologie 5G pourra encaisser une accélération, là où la 4G plafonne.

Ludovic GUILCHER, Directeur Orange Grand Nord-Est, explique notamment que la 5G

« est un atout majeur pour le développement de la compétitivité du territoire, et contribuera aussi à la relance économique des entreprises. Le déploiement va se poursuivre de manière progressive, dans un dialogue constructif avec les collectivités locales. »

Ludovic GUILCHER, Directeur Orange Grand Nord-Est, le 08 avril 2021

Une technologie qui fait encore débat

La technologie 5G ne laisse pas tout le monde indifférent. A Metz comme ailleurs, pétitions, demande de moratoire, appel à manifester se sont multipliés avec l’implantation des antennes relais. Metz Métropole, comme d’autres villes du Grand Est, avaient même demandé à Orange de décaler l’ouverture de la 5G sur leurs territoires.

Pour expliquer rapidement le débat, il faut comprendre que la technologie de la 5G repose sur la diffusion d’ondes radiofréquences, comme le fait déjà la télédiffusion, la radiodiffusion ou encore la téléphonie mobile. Différence notable : la portée des ondes de la 5G est légèrement plus courte, et sont donc sont arrêtées plus facilement par des obstacles tels que les bâtiments, les arbres, etc…, ce qui implique l’installation d’un nombre plus important d’antennes, plus petites, baptisées « MIMO ».

Jusqu’en 2025, la 5G va exploiter des fréquences déjà utilisées pour la 2G, la 3G et la 4G. Pas de changement donc du côté de l’exposition que nous connaissons déjà depuis des décennies. Ensuite, des bandes de fréquence plus élevée seront utilisées : 3,5 GHz (proches de la 4G et du wifi), puis 26 GHz (utilisée par certains satellites).

Du côté des opposants, on dénonce notamment les risques potentiels de cette augmentation de notre exposition aux ondes, et ses effets potentiels sur la santé, sur l’ADN et les cellules du vivant, pour un besoin de toujours plus de débit et donc une consommation d’énergie démultipliée.

Du côté des experts de l’Agence nationale des Fréquences (ANFR), on explique en retour que c’est tout l’inverse, puisque les antennes MIMO permettent de diriger le signal radio uniquement vers les utilisateurs quand ils en ont besoin, ce qui évite comme pour les antennes ancienne génération d’émettre dans toutes les directions de manière constante. Moins d’ondes et moins de consommation d’énergie, ou en tout cas une optimisation de ces dernières en fonction de l’usage, et pas 24h/24 sans s’arrêter. Ces mêmes experts ajoutent que les ondes 5G transportent beaucoup moins d’énergie qu’une autre onde électromagnétique que nous connaissons bien: la lumière. Enfin, les limites d’exposition sont encadrées et harmonisées au niveau européen.

Comment activer la 5G sur son téléphone ?

Pour profiter de la 5G, trois conditions sont nécessaires : un forfait 5G, un téléphone compatible 5G et un réseau 5G (au sens d’un territoire couvert par les antennes). La moitié des téléphones mobiles vendus actuellement en agence sont d’ailleurs déjà compatibles.

Car certains modèles de téléphones vendus depuis plusieurs mois sont déjà compatibles avec le réseau 5G. Orange annonce ainsi proposer plus de 30 références de mobiles compatibles 5G, et quatre forfaits 5G allant de 70 Go au trafic Illimités. On notera qu’aucun changement de carte SIM n’est à prévoir pour passer d’un ancien forfait à un nouveau.

Les villes actuellement (au 08/04/21021) couvertes en 5G par l’opérateur Orange en France :

Source : carte de couverture du réseau mobile Orange

(1) temps de latence : délai de transit d’une donnée entre le moment où elle est envoyée et celui où elle est reçue. Source : dossier Numérama « 5G : tout comprendre au réseau mobile du futur en 10 questions »

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page