Actualité locale & société

Coronavirus: promenade, footing, activités sportives… que peut-on réellement faire ?

Lors de son allocution télévisée du 16 mars 2020, le président de la République a annoncé la limitation des déplacements aux simples trajets indispensables : faire ses courses, se soigner, travailler quand cela est impossible à distance et faire une activité physique.

C’est ce dernier point qui suscite diverses interrogations et incompréhensions. Voici des réponses.

Ai-je le droit de faire du sport, de courir avec des amis ou en couple ?

Un principe déjà : il est impératif de ne pas sortir de chez soi. La principale justification de cette limitation d’activité est d’éviter la propagation du virus. Pour cela le gouvernement demande de réduire au maximum les interactions sociales et par dessus tout, de ne pas s’approcher à moins d’un mètre d’une personne en cas de nécessité de sortie. Dans le contexte de crise sanitaire actuel, voir des amis ne fait pas partie des nécessités.

Les sports collectifs ou de contact, mais aussi tout ceux qui imposent un rassemblement sont à proscrire. Il est possible néanmoins de faire du sport en famille dans son propre jardin (si on en a un), sauf si l’un des membres de la famille est malade.

La pratique du sport en extérieur, se limite à une courte marche ou un petit footing, à proximité de son domicile (dans son quartier), pour une sortie brève, et sans autre contact qu’avec sa cellule familiale. Donc si vous voulez absolument courir, allez-y seul(e), conservez les distances de sécurité si vous croisez d’autres personnes, évitez tout échange prolongé, ou encore privilégiez les heures où il y a le moins de personnes dans les rues. Mais le mieux est de s’interdire toute sortie.

Dans tous les cas, le sport en intérieur est la meilleure solution pour éviter de participer à la propagation du virus, et donc à l’encombrement des services de soins.

Si je sors quand même, puis-je courir partout où je veux et y a-t-il une limite de distance ?

La mesure de confinement est imposée, mais malgré cela, certaines personnes veulent à tout prix conserver leurs habitudes. Les temps sont durs pour les sportifs, mais celui des personnels soignants l’est d’autant plus, ce qui implique un changement de comportement de chacun. Le retour à la normale reviendra d’autant plus vite si chacun accepte et met en oeuvre la règle. Règle que le préfet de Moselle a par exemple du faire appliquer par contrainte en interdisant l’accès aux parcs et espaces verts pour le weekend qui a suivi l’annonce de confinement.

Ceci étant dit, le Ministère des sports a donné des éléments de réponse ce 18 mars, pour celles et ceux qui veulent pratiquer le sport en extérieur malgré les recommandations et la mesure de confinement :

La situation ayant induit la mesure de confinement implique de prendre ses responsabilités, en limitant totalement ou drastiquement les occasions de sortir de chez soi sauf pour les nécessités d’alimentation, de soin, de travail ou d’urgence.

Pour plus de renseignements sur les mesures gouvernementales, cliquez ici.

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X