Economie & emploi

A Metz, les premiers signes de réouverture des terrasses sont en vue

Elle a été ressortie d’un garage ce 22 avril 2021, la terrasse des Trappistes, un bar-restaurant situé place de chambre à Metz. Elle y trône donc à nouveau,  » et on espère que ce sera pour longtemps, on fera tout pour » commente, un peu ému, le patron Laurent GASPARD, qui a décidé il y a quelques jours de remettre la machine en branle, et qui parie même sur une date dans notre interview (à écouter plus bas).

Tables et chaises vont ainsi pouvoir être lazurées dans les prochains jours, l’histoire d’être fin prêtes à accueillir clients et touristes, déjà impatients pour les premiers, et idéalement de passage en nombre pour les seconds.

La terrasse des Trappistes à Metz, est à nouveau sur la place. Réouverture en vue !

Des tables, des chaises, mais aussi de l’emploi et de la vie

Mais au-delà des aspects visuels, c’est toute une entreprise qui va progressivement sortir d’une léthargie de plusieurs mois imposée par les règles sanitaires, et avec elle, une chaîne économique complète qui s’ébroue et se prépare avec un espoir non-feint, à la réouverture des cafés et des restaurants.

D’ailleurs, un fournisseur de boissons est là pour la dégustation des vins de la nouvelle carte que le patron des Trappistes est en train d’imaginer, cartes qui devront d’ailleurs elles aussi être préparées pour se conformer à un protocole attendu comme « strict mais nécessaire pour ne plus jamais avoir à vivre ça » ajoute « Laurent des Trappistes » comme beaucoup l’appellent.

La motivation est bien là, mais « pour le personnel c’est plus compliqué« . La durée de cette crise sans précédent aura fait changer d’orientation professionnelle un certain nombre de collaborateurs. Les contacts se réactivent, mais pour la réouverture il n’est pas sûr qu’il y ait assez de monde pour s’occuper des clients, il y aura donc des places à prendre.

Et cela vaut pour beaucoup de restaurateurs, du moins ceux qui ont la chance d’avoir une terrasse. Pour les autres malheureusement, il faudra encore attendre, et espérer que l’accélération des vaccinations, associée au respect des règles sanitaires dans la durée, permettront de poser dès que possible une date d’ouverture pour eux-aussi sur le calendrier.

A notre micro, Laurent GASPARD nous parle de la situation, du métier, de ses confrères, de leur envie et de leur volonté de tout faire pour rester ouverts, d’emploi, de fournisseurs… bref, il nous parle d’espoir :

Les informations qui circulent, confirmées par le porte-parole du gouvernement le 21 avril, dépendent toutes de l’évolution sur le front des contaminations, des réanimations et des vaccinations, seuls indicateurs susceptibles de valider la réouverture courant mai 2021.

Restaurateurs, mais aussi espaces culturels ou encore clubs sportifs (pour ne prendre que ceux-là), attendent « leur » feu vert, qui pourrait bien ne pas venir au même moment. De l’autre côté, clients, amateurs de culture ou de sport n’attendent, eux-aussi, que cela.

Seule la discipline, associée à la raison pourront ensemble éviter de voir le couvercle se refermer face à un nouveau pic de contamination et ses conséquences incalculables, pour ne pas dire réellement catastrophiques. Car la covid-19 ne circule pas autrement que de personne à personne, lorsque les règles sanitaires ne sont pas respectées.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page