Actualité locale & société

Résidents ou visiteurs, se stationner à Metz coûtera plus cher en 2017

Suppression de 1800 places de stationnement gratuites, ajout de zones bleues payantes, augmentation du prix des amendes

La ville de Metz a voté au cours du conseil municipal du 7 octobre 2016, les modalités de mise en oeuvre de sa politique sur les véhicules votée en novembre 2015 pour, dit-elle, rendre des places aux résidents, et augmenter l’indispensable rotation du stationnement près des commerces.

stationnement payant

En ligne de mire donc, les voitures ventouses et les véhicules des pendulaires (les personnes qui viennent travailler dans la ville), qui laisseraient leurs voitures stationnées en journée sur les places des riverains, dans des proportions trop importantes, générant une tension voir une saturation sur certaines artères selon les études commandées par la municipalité.

1 800 places deviendront payantes, les résidents paieront une vignette

Le chiffre est impressionnant : la suppression de 1800 places gratuites qui passent en zones bleues (donc payantes) dès le 1er août 2017.

Des zones bleues destinées surtout aux résidents, qui via une vignette payante (17€ / mois limitée à 1 voiture par foyer), pourraient ainsi avoir accès à “leurs” places dans leur quartier.

Le point sera abordé lors du conseil municipal du 27 octobre 2016, nul doute qu’il sera voté par la majorité, qui devra faire face aux remontrances de l’opposition, déjà vent debout contre le matraquage fiscal, avec une hausse en vue de 18% des recettes pour le stationnement de surface.

De son côté Emmanuel Lebeau a sorti sa calculette en ce qui concerne la facture pour les résidents :

“17€ par mois, cela fait 204€ par an de frais de vignette, soit une hausse déguisée de la taxe d’habitation de 204€ par an !”

En filigrane, une crainte formalisée par Marie Jo Zimmermann : faire fuir les habitants de Metz, et rendre l’aspect du stationnement résidentiel rébarbatif aux nouveaux arrivants.

De nouveaux quartiers concernés

Cette fois-ci ce n’est pas au centre ville que les places gratuites disparaissent, mais dans d’autres zones de la ville. Le dispositif prendra place en 2017, la même année que la privatisation de la gestion du stationnement en surface. Au final, il restera environ 2500 places entièrement ou partiellement gratuites.

Plusieurs quartiers de Metz voient donc arriver ou s’étendre leur zone de stationnement payant et à la nouvelle grille tarifaire : Pontiffroy, Queuleu, Sablon, Amphithéâtre et Nouvelle-Ville.

Retrouvez-ici un plan des rues concernées par le stationnement payant :

Plan des rues actuellement gratuites qui deviendront payantes au 1er août 2017
Plan des rues actuellement gratuites qui deviendront payantes au 1er août 2017

Les amendes passeront de 17€ à 30€

L’amende pour un stationnement non payé passera dès le 1er janvier 2018 de 17€ à 30€. Un montant que l’Etat avait de toutes façons décidé de faire passer à 34€ pour ce type d’infraction.

A noter cependant, que le prix de cette amende pourra être abaissée à 15€ si le conducteur fait preuve de bonne foi en payant son PV sous 72h.

Guy Cambianica, Adjoint au Maire délégué au Service Public du stationnement payant sur voirie explique plus en détail au micro de Tout-Metz les grands changements qui s’annoncent en terme de stationnement sur la voirie à Metz :

Diminution du nombre de places gratuites, et nécessité de passer à la vignette résidents, le budget stationnement va sérieusement augmenter à Metz pour les automobilistes en 2017.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X