Actualité locale & société

A Metz, un nouveau centre ophtalmologique promet un rendez-vous sous 10 jours

Un centre d’ophtalmologie d’un nouveau genre ouvrira ses portes à Metz en mai 2021. Conçu dans l’optique d’optimiser la totalité du parcours de chaque patient, il vise à permettre aux ophtalmologistes qui y œuvreront d’utiliser au maximum leur temps pour les consultations avec les patients.

Besoin d’un rendez-vous pour consulter un ophtalmologue ? A cette question, beaucoup vous répondront « bonne chance » car (urgence mises à part) au mieux vous disposerez d’un rendez-vous dans les 6 mois ou 1 an, et au pire on vous répondra tout simplement que le cabinet ne prend plus de nouveaux patients.

Un rendez-vous avec un ophtalmo sous 10 jours, une promesse plutôt osée

Sur environ 200m² face au centre commercial Muse dans le quartier de l’amphithéâtre, le centre « Ophtalmologie express » s’installe justement dans les villes moyennes mais denses telles que Metz, où la tension sur les rendez-vous en ophtalmologie est importante. Le groupe en est à son 7ème centre du genre en France, et de nouveaux devraient ouvrir leurs portes, notamment à Dijon et Besançon au cours des prochains mois.

Le nouveau centre d’ophtalmologie se situe face à la seconde entrée de Muse, rue des messageries dans le quartier de l’amphithéâtre à Metz

Créant au passage 12 à 15 emplois, le centre « Ophtalmologie express » de Metz réplique la recette expérimentée dans les villes précédemment conquises, avec une promesses qui n’est pas des moindre : pouvoir offrir à compter du mois de septembre 2021 (après la période de rodage), un rendez-vous sous 10 jours pour tout demande.

Un pari calculé à la minute près

La promesse, plutôt osée quand on connaît les délais d’attente ailleurs, s’appuie sur une logique d’organisation plus entrepreneuriale du point de vue logistique, que médicale, bien qu’au final chaque patient rencontre bien un ophtalmologue. Elle s’appuie ainsi sur un calcul assez simple quand on sait que le parcours de chaque patient entre son entrée et sa sortie dure de 20 à 30 minutes.

Deux moyens principaux sont ainsi mis en oeuvre pour atteindre ces objectifs.

Le premier est la segmentation des opérations : une fois arrivé le patient est pris en charge par des personnels spécialisés qui préparent le dossier et les éléments de diagnostic jusqu’à la rencontre avec l’ophtalmo. Une organisation du travail optimisée appelée « délégation des tâches » que l’on peut déjà retrouver dans certains cabinets, mais exploitée ici via 8 salles individuelles qui permettent de réaliser plus de 100 rendez-vous par jour.

Le second moyen est technologique. Les machines d’optométrie utilisées ici « sont de toute dernière génération« . Dès lors, la durée de chaque examen, bien qu’encadré par un(e) orthoptiste, est réduite à moins de 2 minutes par machine et par patient.

Plus de personnels, des tâches découpées, de l’innovation technologique… voici donc la recette pour tenir la promesse. Tout ceci « en préservant la qualité du service et l’expérience du patient » insiste le cofondateur du groupe parisien « Ophtalmologie express » Steeve KRIEF, qui en dit plus à notre micro :

Pour prendre rendez-vous au centre « Ophtalmologie express » de Metz, il est possible d’utiliser la plateforme Doctolib, d’appeler au standard téléphonique, ou de se présenter sur place (voir informations pratiques en bas d’article). Les consultations sont garantie sans dépassement d’honoraires (secteur 1).

L’ouverture du centre, prévue pour le 10 mai 2021, les prises de rendez-vous seront quant-à-elles ouvertes « à compter de la semaine prochaine » (semaine 16), sauf pour les enfants de moins de 6 ans, pour qui les rendez-vous ne seront pris qu’à compter de septembre 2021, le temps pour le centre « d’arriver à son rythme de croisière et à une organisation optimale ».

D’ici-là, le centre aura recruté les derniers orthoptistes dont il a besoin et intégré dans son équipe les ophtalmologistes, pour la plupart également chirurgiens, qui se succèdent selon les créneaux de leur disponibilité.

Pourquoi cette pénurie de créneaux disponiblres rapidement chez les ophtalmologistes ?

Aujourd’hui, un « ophtalmo » qui s’installe dans une zone dense n’a que peu de soucis à se faire pour construire rapidement une patientèle. De quoi se demander pourquoi il n’y a pas assez d’ophtalmologistes, et donc par voie de conséquence, pourquoi il y a si peu de créneaux disponible rapidement. Le sujet est épineux.

Pour expliquer ce phénomène, il faut cumuler plusieurs facteurs. Le facteur historique tout d’abord : beaucoup de médecins issus du baby-boom sont arrivés ou arrivent à l’âge de la retraite, même si certain(e)s prolongent parfois la durée de leur exercice, chaque année qui passe voit cette génération s’arrêter d’exercer de façon définitive. Or, au cours des 40 dernières années, le nombre de consultations a été multiplié par trois pour un nombre d’ophtalmologistes qui lui, n’a pas bougé.

Une autre cause est liée à la modification depuis 1984 du mode de formation dans la spécialité. Ce changement a eu un impact direct sur le nombre de médecins ophtalmologues formés, qui a mécaniquement plongé. Enfin, il faut considérer la réduction du numerus clausus (limitation du nombre de personnes admises dans la spécialité) à l’entrée en faculté de médecine.

Pour compenser ces effets et revenir à des délais plus « soutenables », le numerus clausus a été supprimé en 2020 par Emmanuel MACRON. En attendant les formations d’orthoptistes ont augmenté leurs effectifs, formant des professionnels capables de prendre en charge l’avant et l’après consultation, soulageant d’autant la charge de travail du médecin qui peut ainsi se concentrer sur sa seule spécialité au contact des patients… exactement ce qu’a choisi de faire le centre « Ophtalmologie express » qui ouvre à Metz en ce mois de mai 2021.

Ophtalmologue, ophtalmologiste, oculiste : quelle différence entre ces termes ?

La réponse est simple : il n’y a aucune différence entre ophtalmologue, ophtalmologiste et oculiste, trois mots pour une spécialité, celle de la médecine spécialisée pour nos yeux.

Il ne faut cependant pas confondre avec « orthoptiste », qui est une spécialité que l’on retrouve dans les cabinets d’ophtalmologie, mais qui ne sont pas habilités au même niveau que les médecins ophtalmologues, leur mission étant précisément centrées sur la préparation ou le suivi de la consultation du médecin.

Enfin, on notera que les opticiens sont autorisés depuis 2007 à réaliser à modifier une correction optique sur la base d’une ordonnance datant de moins de trois ans, sur la base d’un test de la vue.

Informations pratiques

Ophtalmologie express – centre de Metz
19a rue des messageries
Tél : 03 55 33 55 55
Fiche Doctolib

Ville(s) / territoire(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page