Politique & social

Metz ferme deux écoles, parents et opposition vent debout

La municipalité a décidé, à l’occasion du Conseil Municipal du jeudi 28 mai 2015, la fermeture de deux écoles, l’une à Landonvillers, l’autre à Metz. De nombreuses familles étaient présentes et n’ont pas hésité à interpeller les élus et à manifester leur mécontentement.

CM-Metz-20150528_175720

L’école de Plein Air de Landonvillers, et l’école maternelle Les Primevères de Metz n’existeront plus en tant que locaux scolaires à la rentrée prochaine.

Landonvillers : une école pour élèves en difficulté

Depuis les années 30, la Ville de Metz possède un bâtiment scolaire à Landonvillers.

Actuellement, cette école Plein Air de Landonvillers accueille 41 élèves orientés en fin de section de maternelle pour effectuer leur CP-CE1 en 3 ans en raison de difficultés scolaires, médicales, ou sociales.

Une situation qui ne correspondrait plus aux objectifs portés par la loi du 8 juillet 2013 de refondation de l’école de la République qui fait du redoublement une procédure exceptionnelle.

Afin que les enfants concernés puissent poursuivre leur cursus avant leur réintégration dans une école de leur secteur, Metz les transférera à l’école Van Gogh de Magny, les postes d’enseignants étant quant à eux redéployés dans le cadre du dispositif « plus de maîtres que de classes » dans les écoles de Metz.

Une situation qui inquiète les parents des élèves en difficulté scolarisés à l’école de Plein Air, qui craignent pour les bonnes conditions d’apprentissage de leurs enfants, comme l’explique cette mère de famille au micro de Tout-Metz :

Les « fragilités » de l’école de Borny

L’école maternelle Les Primevères, située dans le quartier de Borny à Metz, devra elle aussi fermer ses portes et cette fois, ce sont les « fragilités d’une école à 2 classes » qui sont pointées du doigt par la municipalité (plus d’informations dans l’interview de M. Sagrafena à écouter ci-dessous).

Ses effectifs seront regroupés avec ceux des écoles voisines, à savoir le Domaine Fleuri, les Joyeux Pinsons, les Mésanges, les Mirabelles afin de, toujours selon les termes de la municipalité, « bénéficier d’une dynamique éducative plus intéressante ».

En lieu et place de l’école maternelle, c’est un équipement multi accueil de 30 places et un Pôle Parentalité qui seront créés.

Myriam Sagrafena, adjointe suppléante à l’éducation, fait le point sur les raisons qui ont poussé la municipalité à prendre cette décision :

La décision n’a pas manqué de faire bondir l’opposition, et notamment le groupe du Front National, mais aussi d’autres conseillers municipaux comme Marie-Jo Zimmermann, Christine Singer, ou encore Nathalie Colin-Oesterlé, qui prend la parole au micro de Tout-Metz :

La Ville de Metz a donc voté la fermeture des écoles Plein Air de Landonvillers et les Primevères de Metz-Borny à l’occasion du conseil municipal du jeudi 28 mai 2015.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X