Actualité locale & société

Ça y est, Mettis est à vous !

Après plus de trois années de travaux et d’attente, le président de Metz Métropole Jean-Luc Bohl l’a annoncé officiellement ce matin : « Mettis est à vous ! ».

Si les habitants de Metz étaient en fête ce matin du 5 octobre 2013, leurs parapluies étaient également de la partie. La cérémonie d’inauguration du tout nouveau service de transports en commun Le Met’ et de Mettis a en effet débuté sous une pluie battante.

INAUGURATION-METTIS-05-10-2013-HD-018

La grisaille a vite laissé sa place à une multitude de notes colorées : les quatre BHNS Mettis sont arrivés un peu avant midi sur la place du Général de Gaulle, livrant avec eux leurs premiers passagers.

Une arrivée en grande pompe puisque parmi eux se trouvaient le Maire de Metz Dominique Gros, le Président de Metz Métropole Jean-Luc Bohl, Jean-Pierre Masseret Président le Région Lorraine, Patrick Weiten, Président du Conseil Général de la Moselle mais aussi la Ministre de la Culture Aurélie Filippetti et le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault qui se sont invités à la fête en dernière minute.

Après de nombreuses prises de parole, tantôt énergique, tantôt politique, qui ont pu paraitre un peu longues sous la pluie, les messins sont restés et ont écoutés.

Le Maire de Metz a d’ailleurs profité de cet instant pour s’excuser officiellement auprès des messins :

Je vous présente mes excuses, vous avez subi les travaux, mais aujourd’hui, c’est fini. Ça va marcher !

Un enthousiasme clairement partagé par le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault :

Mettis, c’est déjà une réussite ! La France a besoin de grandes villes comme Metz.

INAUGURATION-METTIS-05-10-2013-HD-016

La cérémonie d’inauguration a cependant failli être perturbée par deux fois par des cris de manifestants souhaitant la démission de François Hollande, mais la sécurité est intervenue très rapidement pour calmer la situation et taire les colères.

Trêve de discours, le temps est venu pour le compte à rebours, auquel participe grandement le public et en quelques secondes à peine, c’est une place du Général de Gaulle toute colorée de serpentins aux couleurs des bus Mettis que l’on aperçoit au loin.

Mettis, le Met’, la fête, ça commence maintenant, et pour preuve, la foule s’amasse sur les trottoirs et se ruent dans les Mettis qui attendaient sagement le top départ, devant la gare.

Parmi les participants à cette inauguration se trouvaient d’étranges personnages colorés et armés de parapluie. « Les Gens de Couleur », comédiens aux allures de sculptures originales, est en réalité une des animations issue du programme des festivités de ce week-end METTIS.

Metz Métropole a tout prévu pour satisfaire au mieux le public sur une longue durée puisqu’elle propose même 3 jours de gratuité pour voyager à volonté dans les bus Mettis.

[nggallery id=228]

Et la Nuit Blanche dans tout ça ?

Beaucoup de bruits pour Mettis, a en oublier presque la Nuit Blanche 6. Cela semble compliqué tout de même de passer à coté de la dernière Nuit Blanche de Metz au vue de la programmation plus que séduisante qu’est proposée les 5 et 6 octobre.

Bien évidemment, le plus facile pour se rendre à l’ancien dépôt des TAMM (avenue de Blida à Pontiffroy), là où sont présentées de nombreuses installations, c’est d’emprunter le Mettis. Idem pour visiter la FIM est éventuellement assister au concert de Bernard Minet ou encore de découvrir en avant première la BAM illuminée sur les Hauts de Blémont.

Pour découvrir le programme complet de la Nuit Blanche 6 cliquez ici.

Ce soir, à vous Mettis, à vous la Nuit Blanche 6.

Rubriques

Sur le même thème

3 commentaires

  1. A en croire les photos présentées, le pseudo-art glisse vers le barbare : c’est quoi ces individus à poil (ou en string…même pour les hommes) qui se baladent devant la foule ? Un groupe inconnu sorti de la forêt vierge de Nouvelle Guinée Papouasie ?

  2. Commentaire en total accord avec celui de @OuEsTuRaison.
     
    Il semble que nos politiques aient une vision de leur métier qui ne tourne qu’autour du sexuel.
    Présenter un nouveau moyen de transport à partir d’hommes et de femmes quasiment à poil, cela relève là d’un cas grave d’obsession. Cela nous fait en même temps mieux comprendre que les électeurs se tournent ensuite vers des partis politiques plus portés vers la tradition et la famille.

  3. J’ai l’impression que a part les familles des politicards, seules étaient présentes leurs familles … haha ! Drôle de fête « entre-soi » !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X