Actualité locale & société

Ascometal : 13 offres de reprise à étudier

Les 13 offres de reprise du groupe sidérurgique Ascometal ont toutes été déposées le 7 avril 2014.

Certaines, qui ne concernent que les centrales hydro-électriques, sont jugées inintéressantes par les élus CGT du Comité Central d’Entreprise.

Parmi les 9 autres, certaines pourraient être pertinentes quant au sort du personnel.

[note color= »#c6bfbb »]Pour rappel, en Lorraine, il existe deux sites : l’un à Hagondange, l’autre à Custines, en Meurthe-et-Moselle. En tout, ces sites représentent 660 emplois. [/note]


Agrandir le plan

Les 9 prétendants sont les suivants :

  • Venete (Italie)
  • Anchorage (fonds de retournement américains)
  • Apollo (actionnaire)
  • Farina (forgeron français)
  • Gerdau (Brésil)
  • Klesch
  • Supplisson (banque Lagardère)
  • MA STEEL (Chine)
  • Peak Rock Capital

Contactée par téléphone, une source syndicale se satisfait du nombre d’offres de reprise :

« C’est plutôt encourageant, du fait qu’il y ait un certain nombre d’offres. Certaines sont claires, d’autres méritent d’être approfondies »

Il s’agit en effet d’offres de départ, qui seront encore discutées afin d’être améliorées. Elles seront officiellement présentées le jeudi 10 avril 2014 aux élus CGT, qui auront dans l’après-midi une audience au Tribunal de Nanterre afin d’avoir les premières discussions et de fixer le calendrier.

La CGT reste claire sur les attentes quant à ces offres, avec le maintien d’un maximum d’emplois en ligne de mire :

« On attend un projet industriel sérieux, ambitieux et financé ».

Si Anchorage fait partie des potentiels repreneurs à avoir l’offre la plus intéressante en terme de personnel, ils n’ont pas de réelle gestion industrielle. Et surtout, ils font partie des origines du placement d’Ascometal en redressement judiciaire.

13 offres de reprise du groupe sidérurgique Ascometal ont été déposées ce lundi 7 avril 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page