Actualité locale & société

Sécheresse : l’usage de l’eau limité en Moselle

Le manque de pluie durant ces derniers mois et les fortes chaleurs des derniers jours ont entrainé une baisse des débits des cours d’eau avec un impact particulièrement fort sur la Moselle, l’Orne, la Seille et la Nied.

En conséquence, l’usage de l’eau est limité en Moselle et le département placé en situation de vigilance.

Photo : Libre de droits

Météo France annonce une nouvelle vague de chaleur et l’absence de pluies significatives dans les dix jours à venir. La situation est donc susceptible de s’aggraver.

À ce jour, l’alimentation en eau des territoires n’est pas menacée mais des cours d’eau asséchés sont observés sur le territoire.

Pour cette raison, Laurent Touvet, préfet de la Moselle, a décidé de mesures de limitation des usages
de l’eau, au niveau « alerte », sur les zones de gestion suivantes :

  • Moselle aval, Orne, Nied et Seille
  • Moselle amont et Meurthe

Le reste du département reste par ailleurs en situation de vigilance.

Une logique de solidarité

Ainsi, dans une logique de solidarité, tous les usagers de l’eau (particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels) sont soumis à des restrictions particulières et graduées dont les principales mesures sont retranscrites ci-dessous :

  • Arrosage des pelouses et des massifs fleuris. Arrosage des terrains de sports (sauf terrains de compétition et d’entraînement niveau national) : Interdiction de 11 h à 18 h
  • Lavage des véhicules : interdiction à titre privé à domicile. Autorisés dans les stations professionnelles équipées d’un dispositif de recyclage de l’eau
  • Lavages des voiries et des trottoirs, nettoyage des terrasses, façades et toitures et autres surfaces imperméabilisées : Interdit sauf si réalisé par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnelle
  • Arrosage des jardins potagers, y compris les jardins familiaux : Interdiction de 11 h à 18 h. Arrosage automatique interdit
  • Arrosage des espaces verts publics ou privés : Interdiction sauf pour les arbres et arbustes plantés en pleine terre depuis moins de 1 an avec restriction horaire : interdit de 11h à 18h
  • Remplissage des piscines privées et des bains à remous (> 1 m3) : Interdiction sauf remise à niveau et premier remplissage si le chantier est en cours et lorsque celui-ci est indispensable à la finalisation de l’installation (mise en place des organes de sécurité)
  • Vidanges de piscines privées dans le milieu naturel : Interdites sauf dérogation
  • Travaux ou activités en lit mineur de cours d’eau : Précautions maximales pour limiter les risques de perturbation du milieu. Travaux autorisés sur cours d’eau en situation d’assec total ou ayant un impact écologique positif.
    Dans tous les cas, une information préalable au service de la police de l’eau de la direction départementale des territoires est nécessaire.
  • Remplissages et vidanges des plans d’eau et/ou manœuvre de vannages1 : Interdiction Sauf pour les usages commerciaux, sous condition d’autorisation de la police de l’eau2
  • Alimentation des fontaines publiques et privées d’ornement : Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert et l’eau non potable dans la mesure où cela est techniquement possible
  • Irrigation agricole : Interdiction entre 11 h et 18 h
    Limitation des prélèvements : 2 jours/semaine sans prélèvements ou réduction de 15 à 30 % des volumes et débits autorisés/semaine
  • Arrosage des golfs (Conformément à l’accord-cadre golf et environnement 2019 – 2024) : Interdiction d’arroser les terrains de golf de 8 h à 20 h de façon à diminuer la consommation d’eau sur le volume hebdomadaire de 15 à 30 %. Un registre de prélèvement devra être rempli hebdomadairement pour l’irrigation.
  • Industries : Mise en place des mesures prévues dans les arrêtés ICPE et report si possible des opérations les plus consommatrices d’eau (nettoyages à grande eau et exercices incendie notamment).
  • Navigation fluviale : Regroupement des bateaux pour le passage des écluses
  • Hydroélectricité : Arrêt des centrales hydroélectriques, dans le respect des règles en vigueur sur la rivière Moselle.

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés et jusqu’au 18 août 2022, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Des contrôles et des contraventions

Des contrôles seront effectués par l’office français de la biodiversité et les services de l’Etat. Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes).

Des risques d’incendie

Compte tenu de l’état de sécheresse de la végétation, du risque d’incendie et dans le contexte de la fête nationale, le préfet recommande la plus grande prudence dans l’usage des feux d’artifice.

Pour cette même raison, les travaux forestiers devront être privilégiés en matinée ou reportés.

Il est recommandé de limiter l’accès aux massifs forestiers, d’éviter les activités liées à la récolte de bois et les manifestations en milieu forestier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page