Evènements Historiques de la révolution et du Ier Empire à Metz

Navigation rapide dans la page :

Kellerman à Valmy | Traité de Campoformio | Refuge à Metz après la défaite de Russie


Kellerman à Valmy

Après la révolution et la chute de la royauté en France, les armées étrangères monarchistes, d’Autriche, de Prusse, de Hesse, accompagnées par les nobles qui avaient fuit la France sous la révolution, se dirigent à nouveau vers la France.

En aout 1792, ils franchissent la frontière.

Les Messins et les Nancéens se réconcilient pour s’opposer à eux.

Sierck et Longwy se rendent directement, et Metz se prépare au siège. L’armée de la Moselle campe dans la plaine de Frescaty.

Mais quand les étrangers approchent de la ville, ils prennent peur face aux fortes murailles, défendues par les habitants et la Garde Nationale. Ils ne s’approchent pas, et partent vers Etain le jour où Verdun tombe.

Le maréchal Kellerman n’hésite pas ! Il va arrêter les Prussiens à la bataille de Valmy, avec le général Dumouriez.

C’est la première grande victoire des révolutionnaires, face aux puissantes armées étrangères. C’est la victoire des citoyens libres, face aux rois et leurs esclaves !

Les armées étrangères battront alors en retraite hors de la France, et le lendemain de la bataille, la République est proclamée.

Surtout, c’est le mythe du citoyen Français libre qui naît : la petite armée sous-entrainée et sous-équipée, de volontaires, mais libres, a vaincu les durs guerriers des rois ! Le citoyen Français est né !

Revenir en haut de la page


Traité de Campoformio

Après la campagne d’Italie, le général Napoléon Bonaparte , futur Empereur, signe le traité de Campoformio, avec les Autrichiens le 17 octobre 1797.

Ce traité fixe les nouvelles limites des territoires conquis par Napoléon.

Mais quel rapport entre cet obscur traité italien et Metz ?

En le signant, les Autrichiens cédèrent des territoires à la France entre autres, dont les Pays-Bas autrichiens et les pays de la rive gauche du Rhin :

Metz cessait enfin d’être une ville frontière !

Par la suite, avec l’Empire Napoléonien, les conquêtes s’étendront toujours plus vers l’est, jusqu’à se frotter aux limites de la Russie.

Plus de conflits autour de Metz, et si la ville gardait sa position stratégique, c’était maintenant dans un sens de base arrière, et plus de centre d’affrontements.

Si l’on ajoute à l’agrandissement du territoire sous la juridiction de Metz cette idée, d’une Metz qui s’éloigne des tensions et des conflits, on comprend l’importance de l’évènement. Car Metz profitera de cette paix pour grandir économiquement !
Revenir en haut de la page


Refuge à Metz après la défaite de Russie

Après toutes ses victoires et conquêtes, Napoléon Ier revient cette fois-ci vaincu en France en 1814.

Ce sont les dernières campagnes de Russie et d’Allemagne, des désastres militaires et humains : et tous les blessés qui réussissent à rentrer viennent à Metz, accompagné par les malades du typhus.

Mais ils sont trop ! Beaucoup trop !

Tous les hôpitaux de la ville sont remplis, on aménage encore l’hôtel de ville, le lycée, le grand séminaire, et quasiment toutes les églises pour accueillir les blessés.

Les habitants doivent encore accueillir de 10 à 30 soldats dans leurs maisons. Pour le seul mois de mars, la ville compte 2365 décès parmi ces militaires.

Puis c’est l’invasion ennemie : la ville se met en état de siège, et tous les hommes de 16 à 60 ans sont appelés sous les drapeaux.

Un blocus est opéré autour de la ville, avec les Russes et les Prussiens au pied des remparts.

Mais Metz résiste, toujours, et la moitié de la garnison de la ville part même maîtriser le territoire de Sarrelouis à Verdun sans trop d’ennuis.

Mais quand cette armée veut aller rejoindre Napoléon pour l’aider, c’est trop tard. L’abdication est prononcée, c’est la défaite et la fin du blocus de Metz.

Revenir en haut de la page

Pour en savoir plus au sujet de Metz sous la révolution et le 1er Empire, cliquez ici.

Toute l’histoire de Metz :

 

 

Sommaire principal (cliquez)
Chronologie
Grands évènements
Monuments & Bâtiments
Personnages
Histoire de l’Art
Histoire des quartiers
L’histoire à Metz aujourd’hui

 


Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X