Actualité locale & société

Baignade publique dans le canal : le maire de Metz mouille le maillot (de bain)

L’image est inattendue : Dominique Gros, le maire de Metz, accompagné entre autres d’un député, d’un adjoint et d’un conseiller municipal ont enfilé leur maillot de bain ce vendredi 12 juillet 2019 afin de plonger dans un bras du canal à proximité du plan d’eau.

Objectif de l’opération : prouver que l’eau à cet endroit est tout à fait saine, suffisamment pour étudier dans un avenir proche, l’aménagement d’un espace de baignade publique sécurisé qui pourrait être dénommé « le bain des remparts ».

Dominique Gros explique le projet à notre micro :

Analyses d’eau à l’appui, et muni des explications sur les causes de cette bonne santé souvent battue en brèche (à tort) par les messins eux-même, Dominique Gros a donc nagé quelques minutes dans une eau à 24°, accompagné du député Belkhir Belhaddad, de l’adjoint à la culture Hacène Lekadir et du conseiller municipal Thomas Scuderi.

Le bassin, d’une profondeur d’environ 2,50m, mesure environ 50m de long. Pas besoin de dépolluer au regard de ces analyses, simplement de nettoyer un peu, vérifier et consolider murs et bordures, et de monter quelques structures légères pour faciliter l’accès et la sortie de l’eau.

Découvrez les images de cette baignade insolite :

Un projet initié par une néo-messine d’origine allemande

A l’origine de cette idée, Sibylle Van Der Walt, une messine d’adoption originaire d’Allemagne et vivant à Metz depuis 3 ans, qui a soumis le projet à la municipalité en septembre 2018, et a partagé la baignade du jour avec les élus. 

Sibylle VAN DER WALT, qui depuis a créé une association « Metz Ville d’eau » pour donner de l’allant au projet, a dénommé celui-ci « le bain des remparts« . Elle explique son idée à notre micro :

La mairie a déjà planché sur le coût potentiel de l’aménagement. L’association, elle, a essayé d’imaginer différentes possibilités d’aménagement du lieu, pour qu’il corresponde aux standards des espaces de baignade naturels que l’on retrouve notamment dans les grandes villes européennes. 

Aucun scénario n’est encore retenu, mais un ponton central pour délimiter la zone de baignade pourrait voir le jour, et une plage a même été imaginée pour permettre aux enfants de se baigner en toute sécurité dans un bassin qui leur serait réservé.

L’idée initiale de l’association pour « le bain des remparts »

Si l’idée est de disposer d’un endroit pour faire trempette en été, certains ont même déjà des idées pour le voir en activité tout au long de l’année, en s’appuyant par exemple sur la maison (inutilisée) de l’éclusier appartenant aux Voies Navigables de France.

Les questions de la gratuité, de la surveillance et de l’entretien sont, elles-aussi, posées. Il reste donc un certain un nombre de points en suspens à ce stade de l’initiative.

Si le projet voit le jour, cela pourrait être pour l’été 2020. Dans le cas contraire, ce sera à la prochaine équipe municipale de le concrétiser, ou pas.

D’ici-là, la baignade reste interdite à cet endroit.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Un commentaire

  1. Non mais sérieux… Nous on se fait dégager quand on fait la même … De plus encore un coin de pêche de moins…sympa pêcheurs pour les pêcheurs qui paient une fortune pour y pêcher..
    qu il y a un silure de plus de 2 mètre ça promet. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X