Temple Neuf à Metz

Sur la pointe de l’île du Petit-Saulcy, où s’élève l’opéra-théâtre sur la place de la comédie, près du Moyen-Pont, resplendit encore aujourd’hui un des joyaux de la ville de Metz : le Temple-Neuf.

De style totalement allemand, dans un contexte de germanisation de la culture de la ville pendant l’annexion autour de 1900, c’est un temple protestant néo-roman, en pierre grise des Vosges, qui veut affronter la pierre de Jaumont des constructions gothiques et classiques Françaises.

Quand la nuit tombe, on peut parfaitement voir le contraste entre l’opéra et la cathédrale de Metz totalement dorés et au toit vert clair pour la cathédrale, tandis que le temple est gris et noir, aux seules fenêtres illuminée d’or.

Son influence certaine est d’ailleurs la cathédrale allemande de Spire. Sa pointe se termine par le très romantique « Jardin d’Amour », et son orgue est réputé pour sa qualité acoustique.

S’il a symbolisé une lutte culturelle entre Français et Allemands pendant l’annexion, il symbolise surtout aujourd’hui Metz d’une certaine part, simplement.

Des festivités ont célébré son centenaire en 2004.


Afficher Plan du patrimoine et des quartiers de Metz sur une carte plus grande