Actualité locale & sociétéPolitique & social

Quartier impérial de Metz

La ville de Metz a proposé hier l’inscription du quartier impérial au patrimoine mondial de l’Unesco, il s’agit d’une portion de 160 hectares entre le quartier de la gare et l’avenue Foch.

quartier-imperial-gare-poste-metz

Si l’inscription est retenue, le quartier impérial rejoindrait la liste des 830 sites répartis dans le monde ‘ »d’une valeur universelle exceptionnelle », protégés par la Convention de l’Unesco de 1972 sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel.

Pourquoi cette inscription ?

On pourrait retenir la qualité architecturale du quartier, certes, ou encore son ancrage historique dans la ville messine, voire même son excellent état de conservation…

Mais la véritable raison de cette proposition est que le quartier impérial, construit par les Allemands au 19ème siècle, a été le berceau d’une discipline nouvelle pour l’époque : l’urbanisme.

quartier-imperial-place-raymond-mondon-metz

Aujourd’hui encore, les principes érigés dans cette nouvelle façon de concevoir la ville font office de pilier pour les nouveaux projets.

Le quartier de la gare, ou quartier impérial, a été conçu de façon à mettre en scène les bâtiments, dans un soucis de cohérence et de pratique tout ce qu’il y a de plus réfléchi.

Les plus grands architectes se sont succédés aux chevets des nouvelles constructions pour développer ce nouvel art urbain, dans le cadre d’un tronc commun architectural du projet..

En clair, c’était la première fois que l’on réfléchissait un quartier dans son ensemble, en prévoyant tous les équipements pour satisfaire les besoins urbains : résidence, loisirs, enseignement, religion, communications.

quartier-imperial-place-raymond-mondon-metz-2

C’est le maire de Metz, Jean-Marie Rausch, qui a proposé à la ministre de la Culture, Christine Albanel, de demander ce classement à l’Unesco.


Merci à Massmanu, l’un de nos lecteurs assidus qui est photographe à Metz, de nous avoir proposé quelques-uns de ses clichés.

Si, vous aussi, vous avez des photos que vous souhaitez voir publiées autour d’un article, n’hésitez pas à nous contacter !

Rubriques

Sur le même thème

9 commentaires

  1. On croit rêver quand on lit « Le quartier impérial, construit par les Allemands au 19ème siècle, a été le berceau d’une discipline nouvelle pour l’époque : l’urbanisme. »
    Je pense qu’on aura rarement l’occasion de lire une telle idiotie sur un site officiel. A vrai dire je m’étonne que le ministre de la culture ait accepté de déposer la demande de classement auprès de l’UNESCO. Comme si l’urbanisme était né à Metz au dix-neuvième siècle ! Au mieux ça fait sourire…

  2. L’aménagement des agglomérations selon des principes d’esthétique ou de fonctionnalité existe depuis la nuit des temps mais la notion d’urbanisme en tant que science n’est apparu qu’au début du XXème siècle, et Metz est sûrement l’exemple le plus intéressant et le mieux conservé de cette période.

  3. Disons que le nom « urbanisme » est apparu dans le dictionnaire au début du vingtième siècle, mais les exemples en effet foisonnent partout et de tout temps. Metz l’exemple « le plus interessant et le mieux conservé » ? Connaissez-vous Strasbourg et son immense et imposant quartier Allemand ( Avenue des Vosges, Place de la Republique, Palais de l’université, etc, etc…) construit en même temps que le quartier gare de Metz ??? Ne mérite-t-il pas plus amplement un classement ? Non, soyons sérieux : soit on classe Metz à l’Unesco et on en fait autant pour la moitié des villes de la planète, soit on avoue que Metz ne sait plus quoi inventer pour faire parler d’elle.

  4. C’est sûr que le quartier Allemand de Strasbourg est bien plus vaste et omniprésent, on dit le quartier, mais je devrais dire ‘les’ quartiers Allemands de Strasbourg, car on trouve de grands ensembles architecturaux allemands dans toute l’agglomération, de la laiterie-gare-place de la république-contades-université-neudorf etc..

  5. Si on va par là on peut aussi parler au pluriel pour Metz car il y a certes le quartier gare mais aussi le quartier de l’église à Montigny les Metz, le Sablon, l’avenue Franjatte/XXème corps. 😉

  6. Cher Monsieur B,
    Quoique je ne partage pas entièrement votre avis – pour des raisons sur lesquelles je ne manquerai pas de revenir – force est de constater que Metz, en matière d’architecture et de patrimoine ne saurait sérieusement lutter avec Strasbourg, la chose est entendue. Il n’est qu’à regarder la cathédrale…
    Pourtant, je ne puis me détacher complètement de Metz même si mon travail me fait me déplacer souvent. Ville que je n’arrive pas à quitter. C’est de cet attachement-là dont je voulais parler.

    Pierre R.

  7. On ne peut pas comparer les deux cathédrales. Certes visuellement, la cathédrale de Strasbourg est très belle, mais c’est complétement oublier l’originalité de la cathédrale de Metz est à la fois église et cathédrale. De plus la superficie des vitraux fait d’elle la « lanterne de Dieu ». Il faut reconnaitre qu’elle n’a pas d’astrolabe, et qu’elle a moins profité de la Réforme que Notre-Dame de Strasbourg et du style rococo(que je trouve un peu trop décalé alors que dans certaines églises d’Alsace sont sublimées par ce style). Mais pour les spécialistes, elle est un bijoux tout aussi intéressant.

  8. L’UNESCO m’a donné raison… s’il était besoin. Exit le projet « quartier impérial »… classons donc toute la ville ! Pathétique et comique…

Laisser un commentaire

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X