Introduction géographique

Situation géographique

Metz est une ville qui mérite d’être découverte. Son histoire longue et tourmentée lui confère un charme et un caractère inimitable. Mais comme l’histoire n’est jamais très loin de sa discipline jumelle, la géographie, voici l’essentielle de ce qu’il faut savoir dans ce domaine.

Metz occupe un site défensif au confluent de la Moselle et d’un de ses affluents, la Seille. La ville est constituée de nombreux ilots que relient entre eux près de vingt ponts, ce qui au cours de l’histoire, a compliqué toute tentative de conquête. C’est pourquoi on parle de « site défensif ».

La cité s’est développé dans la plaine de la Moselle, ce qui lui offre un avantage de situation indéniable.
Metz a ainsi toujours profité d’un axe de circulation Nord-Sud qui suivait le cours naturelle de la Moselle, aussi appelé « sillon Mosellan ».

Cet axe, matérialisé aujourd’hui encore par l’A31 (9000 camions par jours en moyenne contre 3000 camions par jours en moyenne sur les autoroutes françaises), relie « la ville jardin » à Lyon au Sud et à l’Europe du nord dans le sens opposé. Cet axe majeur est aujourd’hui complété par une autouroute reliant Metz à Paris (à l’Ouest) et à Srasbourg ou Sarrebruck (Allemagne) à l’Est.

Agglomération messine

La ville de Metz, qui compte environ 123 776 habitants, est la plus importante ville de lorraine d’un point de vue démographique. L’agglomération messine compte environ 200 000 habitants. Pour l’anecdote, la voisine nancéenne est moins peuplée « intra muros » mais son agglomération est plus importante.

Patrimoine architectural

Le paysage urbain messin est riche. Il comporte des monuments d’époque romaine (aqueduc de Jouy-aux-arches, Saint Pierre aux Nonains). Certaines de ces places sont médiévales (Saint Louis) et la cathédrale de Metz est l’une des plus haute de France (après celle d’Amiens).

Le XVIIIème siècle a particulièrement marqué le visage de la ville: c‘est à cette époque que la place d‘arme voit le jour. Le siècle suivant voit la création de larges voies et de larges places qui sont le pendant local des aménagements Haussmanniens Paris. En 1871, Metz devient pour la première fois allemande. Cette période va marquer à tout jamais son architecture.

La Gare de Metz, de style germanique, est un souhait de Guillaume II (empereur allemand). Dans le quartier de la gare, désigné par les allemands sous le nom de « Neustadt » (nouvelle ville) le caractère germanique se ressent facilement: construction en grès rouge, architecture germanique…

Sur le plan international

Metz a une vocation européenne et internationale. Elle appartient au réseau de ville Quatropole avec Luxembourg-ville, Trèves (Trier, Allemagne) et Sarrebruck (Saarbrücken, Allemagne). La devise de ce réseau est assez explicite: « ce qui est bon pour une ville, est bon pour quatre ».

Le but de cette coopération transfrontalière est de réaliser des projets communs, surtout en terme de nouvelles technologies et en communication. De plus, la faculté de Metz s’est lancé dans un partenariat avec l’université de Sarrebruck, ce qui permet le travail en équipe et l’échange d’étudiants.

Metz accueil également sur l’un de ses campus (technopole) une université américaine: Georgia Tech. Son aéroport permet des vols réguliers à destination des grandes villes françaises (Lille, Bordeaux, Nantes, Paris, Marseille, Lyon) ou a destination des grandes villes européennes et maghrébines (Alger, Pragues, Rome, Stuttgart ou Zürich…).

Les 62 événements proposés par le parc des expositions (dont la foire internationale de Metz) accueille près de 800 000 visiteurs par ans venus de toute l’Europe. Depuis Juin 2007, Metz est relié au réseau grande vitesse: il faut maintenant 1h30 pour rejoindre Paris (3h auparavant).

Fonctions

Metz a également son lot de fonctions administratives et militaires: elle est le chef lieu du département de la Moselle et de la région Lorraine. Metz dirige la circonscription militaire de défense Nord-Est (elle regroupe l’Alsace, la Champagne Ardenne et la Lorraine).

Elle regroupe plusieurs casernes ou bases militaires: deuxième régiment du génie (874 personnes) ou base 128 par exemple. Certains de ces sites militaires sont actuellement victimes de la réorganisation de la carte militaire voulu par le gouvernement.

Situation économique

Metz est un ilot de richesse au milieu d’une région économiquement en reconversion. Il s’agit d’une ville avant tout tournée vers le secteur tertiaire. Classée trois étoiles au guide michelin, Metz attire de plus en plus de touristes. Ils sont essentiellement allemands, britanniques ou italiens. Le musée de la cour d’or est un site particulièrement visité, de même que la cathédrale Saint Etienne.

Metz est également une ville commerciale: plusieurs Z.A.C. ceinturent la ville et le centre piétonnier abrite de nombreuses boutiques ainsi qu’un centre commercial de 120 boutiques. Metz dispose d’une université de 14 000 étudiants environ. Peu de siège sociaux d’entreprises ou de banques y sont localisés même si le crédit mutuel et la B.P.L. sont nées dans la région.

Metz possède également le premier port céréalier fluvial d’Europe. L’emploi industriel à Metz décline mais emploie toujours plusieurs millers de personnes: l’automobile est très présente dans la région messine (Metz-Borny par exemple). La Maxe (Nord de l’agglomération) abrite quand à elle une centrale thermique.

Maizière les Metz regroupe des entreprises de construction électrique et électronique. Metz est raccordée aux divers bassins industriels lorrains par d’importantes infrastructures de communications (bassin industriel de la Fensch par exemple, au Nord de Metz).

Faiblesses

Métropole d’équilibre avec Nancy, la ville souffre de la concurrence de ces voisines. Nancy abrite un technopole et une université mieux réputés. Sarrebruck possède un poids démographique plus important. Luxembourg-ville et Strasbourg sont des capitales Européennes et jouissent donc d’une envergure internationale. Reims, plus peuplée, jouit de sa proximité avec Paris et de la réputation d’une des boissons les plus célèbres au monde: le champagne.


Sources:

I) Livres:

– La France des villes: le temps des métropoles? , de Maryse FABRIES-VERFAILLE, Annie JOUVE, Pierre STRAGIOTTI. Edition Bréal. Etudes supérieures de géographie, CAPES, agrégation, IEP, CPGE (Broché).

– En pays de Moselle, sous la direction de Philippe Martin. 2005. Collection « La Moselle, l’essentiel ». Edition du CRDP de Lorraine.

– Géographie de la France, sous la direction de Vincent Adoumié.2007. Hachette supérieur.

Sites internet:

– http://www.univ-metz.fr

-http://www.quattropole.deepweb.de

-http://www.mairie-metz.fr/metz2/decouvrir/quartier/gare/index.php

-http://infos.fncv.com/post/2008/07/29/La-Carte-Militaire-Fermeture-de-site-et-reorganistion-des-bases-de-defense

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X