Art de la Renaissance à Metz

Le moyen-âge finissant au XVème siècle se termine en point d’orgue, dans une merveille d’art gothique. Mais de nouvelles idées se forment, et on s’éloigne de la religion chrétienne, qui était au centre de tout art, pour se tourner vers l’Homme.

Contexte historique

En effet, l’humanisme se développe alors, les connaissances se multiplient et la gloire à Dieu devient la gloire à l’Homme. Par ailleurs, on redécouvre en Italie une antiquité qu’on en vient à considérer comme parfaite, comme symbole du Beau, de l’Idéal.

Voici ce qu’est la renaissance, aux XVèmes et XVIèmes siècles : une volonté de célébrer l’homme et le Beau antique.

En architecture, notamment civile, au niveau communal, le bouleversement est moins profond.

Architecture

La renaissance en architecture civile communale se traduit essentiellement par un nouvel agrandissement des fenêtres par exemple. La maison doit devenir un lieu de vie et de plaisir, à usage familial, utilitaire.

Un autre aspect éloquent peut par exemple se traduire dans les nouveaux thèmes décoratifs : avant seulement chrétiens, ils deviennent fantastiques ou épiques. Les monstres et chevaliers remplacent les scènes de la Bible.

La figure humaine est enfin acceptée, sous sa forme du portrait contemporain. L’Homme devient le centre de l’art, et le mépris ne s’applique plus, ou beaucoup moins, aux portraits personnels.

Impression générale

En profondeur, on veut maintenant avec ces grandes fenêtres, ces nouveaux thèmes décoratifs, cette présence de la figure humaine contemporaine, faire fuir le gothique.

Alors que gothique n’était que religion et somptuosité, on veut maintenant un retour sur l’homme et sa simplicité. On veut des maisons harmonieuses, belles, simples, et utiles. Et surtout, faites pour l’Homme.

Exemples

Maison des têtes

Ainsi, admirons ce simple détail de la maison des têtes, qui donne son nom au bâtiment. De grandes et belles fenêtres, surmontées de 5 portraits de l’époque. Au dessus de la porte, non visible ici, une scène de chasse au lion épique et fantastique.

L’ensemble est simple et harmonieux. Voici une maison simple et utile, centrée sur le Beau et sur l’Homme.

Hôtel de Burtaigne

Voici une seconde résidence de style renaissance de Metz : l’hôtel de Burtaigne. A nouveau, on y retrouve les grandes fenêtres typiques, et un ensemble relativement simple et beau, géométrique, harmonieux.

Quelques petits sculptures de figures humaines sont visibles par le passant par ailleurs.


Toute l’histoire de Metz :

Sommaire principal (cliquez)
Chronologie
Grands évènements
Monuments & Bâtiments
Personnages
Histoire de l’Art
Histoire des quartiers
L’histoire à Metz aujourd’hui

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X