Actualité locale & société

Autopi Lorraine en redressement judiciaire : les usagers voient rouge

C’est officiel : le service d’autopartage lorrain Autopi est en redressement judiciaire depuis le 9 avril 2014. Depuis plusieurs semaines, il laisse un goût amer à ses abonnés : un standard téléphonique qui ne répond plus, des mails sans retour et des niveaux d’essence toujours bas, voilà de quoi voir rouge.

Les messages sur la page Facebook se veulent inquiets et relèvent tous les mêmes questions : que se passe-t-il avec Autopi ?

Page Facebook Autopi

Page Facebook Autopi

Pour rappel, Autopi est un service d’autopartage, ou de location de voiture en libre-service, basé en Lorraine, implanté dans 5 villes : Nancy, Metz, Thionville, Laxou et Vandoeuvre.

Thomas Peignard, le gérant d’Autopi Lorraine, demeure aux abonnés absents à ce jour et nous ne sommes malheureusement pas parvenu à le joindre. Après plusieurs semaines de mutisme, c’est une nouvelle fois sur la page Facebook du service que l’explication apparaît :

« Par manque de trésorerie et pour tenter d’assurer un avenir à AUTOPI, nous avons demandé le 9 avril la mise en redressement judiciaire de la structure, ce qui lui a alors été accordé pour une période de 6 mois. Notre objectif était alors de trouver un repreneur solide pour faire perdurer le service et poursuivre son développement. »

Si une première offre de reprise a été présentée au tribunal de commerce, ce dernier l’a jugée insuffisante et a sollicité un renvoi au 1er juillet dans le but de l’améliorer.

autopi-580

Quid des utilisateurs ?

Le message explique que les moyens pour faire fonctionner le service sont insuffisants, qu’il n’y a plus de chargée de clientèle et que seul le technicien tente de gérer les véhicules.

Un formulaire de réclamation en ligne devrait être mis en place dans les prochains jours afin de permettre de régler, au cas par cas, les factures de carburant.

Quant à l’avenir du service Autopi, le message n’est pas vraiment optimiste :

Nous vous prions sincèrement de nous excuser pour la gêne occasionnée et de croire que notre principal objectif aujourd’hui est, que d’une manière ou d’une autre, vous puissiez continuer à bénéficier d’un service d’autopartage comme AUTOPI dans la durée.

Nous avons contacté par téléphone une utilisatrice régulière du service, qui nous avoue avoir remarqué des dégradations au niveau du service depuis environ 2 mois. Cela se traduit notamment par une absence d’entretien du véhicule, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

Autre mauvaise surprise : l’absence de la fameuse « carte essence » dans tous les véhicules du service, ce qui oblige chaque utilisateur à avancer les frais lui-même. Cela n’empêche pas de continuer à utiliser Autopi pour autant.

« Ce service me revient toujours moins cher que si j’avais un véhicule. Si vous n’avez qu’un seul boulanger à 10km à la ronde, même si son pain est mauvais, vous continuerez d’y aller »

Le service d’autopartage lorrain Autopi est en redressement judiciaire depuis le 9 avril 2014 pour une période de 6 mois.

Rubriques

Sur le même thème

Un commentaire

  1. Je suis usagère d’Autopi et je ne vois pas rouge!!! Loin de là… Dès que j’ai pris mon abonnement, j’ai été consciente des difficultés que pouvait rencontrer une telle structure! Dans notre monde, où chacun veut sa voiture, trouver une place pour l’Autopartage n’est pas chose aisée… Autopi a changé ma vie, en me la facilitant… Oui, c’est moins bien depuis quelques semaines, mais si c’est pour que demain, l’aventure continue, eh bien, j’attends. Et, je suis reconnaissante envers tous ceux qui essayent de faire vivre ce beau projet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X