Politique & social

Jean ROTTNER réélu président de la région Grand Est

La liste de Jean ROTTNER est arrivée en tête du 2nd tour des élections régionales dimanche 27 juin 2021 avec 40,3% des votes des électeurs de la région. Ayant la majorité politique au sein de l’assemblée régionale, il a logiquement été réélu président, dès le premier tour, ce vendredi 2 juillet 2021, lors de la première réunion de la nouvelle assemblée régionale.

Tous les conseillers régionaux se sont réunis à Metz pour une plénière ce vendredi 2 juillet 2021 afin d’élire le président de la région Grand Est. Jean ROTTNER, président sortant, a été renouvelé dans ses fonctions pour 6 ans et 9 mois par le vote de ses pairs. Il a obtenu 95 voix au premier tour, soit plus de la majorité absolue, atteinte dès 85 suffrages. 

Les têtes de liste Eliane ROMANI, du parti écologiste et Laurent JACOBELLI, du Rassemblement National se sont, tous deux, présentés face à Jean ROTTNER pour diriger l’assemblée. Ils n’ont pas décroché la présidence avec respectivement 27 et 33 voix. 14 votes blancs ou nuls ont été comptabilisés au dépouillement. Brigitte KLINKERT de LREM ne s’est pas présenté à ce scrutin interne.

L’assemblée régionale compte 6% de nouveaux conseillers élus depuis dimanche 27 juin 2021 et les femmes y sont représentées à hauteur de 48 %. 

Les temps fort de l’élection

Retrouvez en image les temps fort de l’élection du président de la région Grand Est

En vidéo, la fin du dépouillement, la proclamation des résultats et la nomination à la présidence de la région :

Les projets de Jean ROTTNER pour la région Grand Est

Tout d’abord, le nouveau président de l’assemblée régionale souhaite renforcer la communication de l’institution. 

“ L’abstention est due en partie au fait que les gens ne connaissent pas le rôle de la région. Par une communication pédagogique, je souhaite donc faire savoir aux habitants du Grand Est ce que nous faisons, comment et pourquoi.

Jean ROTTNER, président du Grand Est

Jean ROTTNER donne les grandes lignes directrices de son mandat. Il évoque, dans un premier temps, la protection de tous, qu’elle soit physique, environnementale ou alimentaire.

Ainsi, la région financera, par exemple, à partir du 23 juillet 2021, l’installation de caméras de surveillance dans les communes à hauteur de 50%. 

Également, à la fin de son mandat, il espère parvenir à ce que deux tiers de produits locaux et un tiers de produits biologiques soient servis dans les cantines des lycées de la région.

Il veut aussi faire de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité. En effet, l’idée est de les accompagner lorsqu’elles ont quitté leur domicile, pour leur permettre de se former et de se construire un nouvel avenir. 

Premier discours, premier cap

Quelques minutes après sa réélection, Jean ROTTNER a fait part de ses différents projets et des autres objectifs fixés dans le discours inaugural de sa mandature :

Le président de la région Grand Est a déclaré qu’il augmenterait les postes budgétaires dans le secteur de la santé et le budget de la culture de 20%. Par ailleurs, il a annoncé que 500 entreprises seront relocalisées dans la région d’ici 6 ans. 

Interview

Jean ROTTNER revient sur son élection et son mandat précédent. Il annonce également au micro de Tout-Metz les premiers chantiers auxquels il va s’atteler, comme l’obtention de nouvelles compétences, par exemple pour gérer l’autoroute A31 BIS.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

2 commentaires

    1. Et les abstentionnistes, ils se remettent en cause eux ?

      Tous les abstentionnistes font semblant de ne pas comprendre ceux qui votent, ce qui leur permet de ne pas se remettre en cause… et surtout de ne pas voter.

      Par contre, cela ne les empêche pas de gueuler contre des élus, contre lesquels ils n’ont pas voté. Vous avez dit « se remettre en cause » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page