Art néo-renaissance Metz

Le début de l’annexion de l’Alsace-Moselle par l’Allemagne n’aura pas été trop brutal artistiquement : les styles locaux auront été conservés, et dans l’esprit du temps, on a construit les bâtiments dans un très beau style néo-gothique.

Contexte historique

Les années venant, les empereurs allemands décidèrent d’imposer une culture germanique à Metz. La ville est annexée, on l’a respectée, elle doit maintenant devenir allemande.

On va utiliser l’art pour faire passer cette culture allemande aux Messins, d’abord par l’art néo-renaissance, puis par l’art néo-roman.

Si l’art néo-renaissance allemand s’installe à Metz, il n’y est pas totalement nouveau ! Déjà, quelques bâtiments avaient été construits dans un style néo-renaissance Français, avant l’annexion, sous Napoléon III et le second empire.

Ainsi, nous verrons l’art néo-renaissance français, puis allemand, de la Synagogue au Palais du Gouverneur.

Architecture

Il est assez difficile de caractériser l’architecture néo-renaissance. Ce style c’est en effet surtout développé dans la décoration intérieure et le travail du bois, quand l’architecture s’est plié à de nombreuses influences locales.

Comme lors de la renaissance du XVème et XVIème siècle, on retourne vers l’antiquité. Les piliers, colonnes et simulation d’arcades, se développent pour eux-même.
Le rythme de la façade est également important, elle doit être agréablement symétrique. Tout ceci pourra alors ressembler à l’art néo-classique, mais on s’en éloigne car l’art néo-renaissance se concentre sur l’homme et la vie.

Ces architectures sont bien moins sévères même si elles sont faites de lignes et de symétrie. Elle sont bien plus intime, et s’adaptent aux réalités de vie dans le bâtiment en question.

Impression d’ensemble

Grace à cette architecture, on peut ressentir une impression d’ordre et de beauté parfaite, par la symétrie et les colonnes, mais avec une ambiance d’intimité. On a alors bien plus l’envie d’y vivre.

Loin des grandes beautés parfaites et majestueuses, on a des petites beautés parfaites et douces.

Exemples

Synagogue

La synagogue de Metz correspond à ce style néo-renaissance, du côté français. On y trouve nos piliers et nos arcades, qui rythment vraiment la façades par ses baies et ses portes.

L’ensemble paraît d’une beauté académique et parfaite, mais tout en restant intime, et adaptée à la réalité de ce lieu qu’est la fréquentation du culte.

Palais du Gouverneur

L’annexion allemande utilisera largement cette architecture néo-renaissance, mais teintée d’une très forte influence flamande, aimée par les architectes allemands.

On y retrouve comme toujours notre symétrie, nos rythmes, notre adaptation à la vie du lieu, mais maintenant avec des pignons « en escalier », et de magnifiques petites tourelles au toit d’ardoise très travaillé, typiquement flamandes.

Ancienne Chambre des métiers

L’ancienne chambre des métiers illustre aussi très bien ce style néo-renaissance, d’influence flamande, typiquement allemande. On y retrouve les grands principes néo-renaissances, surmontés de deux grands pignons « en escalier », et une belle tourelle au toit d’ardoise pointant vers le ciel.

Le début de l’annexion de l’Alsace-Moselle par l’Allemagne n’aura pas été trop brutal artistiquement : les styles locaux auront été conservés, et dans l’esprit du temps, on a construit les bâtiments dans un très beau style néo-gothique.
Toute l’histoire de Metz :

Sommaire principal (cliquez)
Chronologie Grands évènements
Monuments & Bâtiments Personnages
Histoire de l’Art Histoire des quartiers
L’histoire à Metz aujourd’hui

Laisser un commentaire

Fermer
X