Politique & social

Le maire de Metz fait sa rentrée : piétonnisation, taxe, sécurité, économie d’énergie… que faut-il retenir ?

Ce vendredi 2 septembre 2022, le maire de Metz, François GROSDIDIER, a tenu sa conférence de presse de rentrée. L’occasion de faire un retour sur l’année passée, et de faire certaines annonces sur les perspectives et projets envisagés pour la ville autant que la métropole en 2022 et 2023.

François GROSDIDIER en conférence de presse le 02 septembre 2022

On retiendra notamment la volonté de faire des économies d’énergie, avec la baisse de 1°C dans les écoles et de 2°C dans les bâtiments publics, l’extinction des illuminations de Noël et de certains points d’éclairage public en nuit profonde (1h-5h).

Côté urbanisme, François GROSDIDIER a également annoncé une nouvelle expérimentation de piétonnisation de la rue des Allemands (alors que celle de la Fournirue semblerait être « un succès » selon ses dires), ainsi qu’une requalification de la rue Serpenoise, de la rue Ladoucette et de la Chaplerue en centre ville, sans pour autant détailler un plan de circulation global, les changements se faisant « à petits pas » et entraînant « des adaptations en fonction des remarques des habitants » concernés.

Du côté des mobilités et des transports en commun, François GROSDIDIER a déploré le fait « que certaines personnes ne voulaient pas travailler », alors même que les budgets de la mission emploi de la ville a vu ses budgets multipliés pour mieux rapprocher l’offre d’emploi et les demandeurs. Le redéploiement du réseau Le Met’ devrait être mis en œuvre après la fin de la délégation de service public actuelle, « dans 2 ans environ, afin de passer d’un réseau en étoile à des connexions directes entre les quartiers ».

Côté sécurité, les récents incidents (dont un mortel) qui se sont déroulés dans la ville « poussent à mettre plus de moyens » et à accélérer sur la vidéosurveillance, non pas comme moyen de les empêcher si ce n’est par leur côté dissuasif, mais pour permettre de faciliter les enquêtes.

Sur la gestion des déchets, François GROSDIDIER a annoncé vouloir déployer une taxe incitative sur les ordures ménagères pour les habitants, « l’Eurométropole devenant la première en France ou en tout cas dans le Grand Est à lancer une telle mesure ».

François GROSDIDIER développe l’ensemble de ces sujets à notre micro :

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page