Sports & loisirs

FC Metz : l’accession en ligue 1 est acquise !

Fin de saison

Hier soir, pour le dernier match de la saison face à Gueugnon, les messins se sont inclinés sur le score de 2 à 1, mais l’essentiel avait été acquis 5 journées plus tôt.

papiss-cisse.jpgPapiss Cissé, auteur de plusieurs buts cette saison, avait propulsé le FC Metz vers l’élite du football français la saison prochaine.

C’est le temps des transferts, de l’inter-saison et de la préparation.

Première partie de saison

Le FC Metz, ses joueurs et son staff, auront réalisé une saison hors du commun.

Petit retour sur l’épopée mosellane :

Après une saison précédente placée sous le signe de la descente aux enfers, le FC Metz avait pris un ticket pour la ligue 2 dans un bien piteux état. Bien peu auraient pu prévoir la force de combativité dont l’équipe a fait preuve depuis.

L’équipe messine a débuté ce championnat par une victoire (face à Gueugnon). La 1ère partie de la saison a vu la régularité du groupe s’imposer aux autres formations. De victoires en matchs nuls, seule une défaite face à Reims lors de la 3ème journée a écorné ce bilan très solide.

Deuxième partie de saison

Le FC Metz a pris du repos avec le titre honorifique de champion d’automne en poche, juste après l’inter-saison le départ de Ludovic Obraniak, un pilier de l’équipe, pour Lille, aurait pu mettre à mal la stratégie de Francis De Taddeo, l’entraîneur, qui disposait de 6 points d’avance sur son 1er poursuivant.

C’est à ce moment que Metz aurait pu perdre pied. Une défaite face à Bastia a alors laissé pesé de lourdes menaces sur la capacité de l’équipe à réinventer partiellement son jeu. Mais depuis lors, le FC Metz n’a plus perdu jusqu’à aujourd’hui. La preuve que le réalisme et l’état d’esprit positif et constructif d’une équipe permettent de franchir des obstacles : les supporters ont tremblé, pas le FC Metz.

Le FC Metz est aux commandes du championnat depuis la 8ème journée. A chaque match, au menu des adversaires, une équipe de Metz très difficile a prendre en défaut et parfois même des coups d’éclat juste aux bons moments.

Bilan de la saison

Pour rappel des faits d’armes de la saison, à chaque match face à un concurrent direct, le FC Metz a agit pour casser le moral de ses poursuivants. Ainsi Caen, Dijon et Strasbourg ont subit des revers cinglants lorsqu’ils ont défié les lorrains.
L’essentiel fut acquis au soir de la 33 journée de championnat, accès garanti à la ligue 1 et titre de Champion de France de ligue 2. Mais le FC Metz a fait de cette saison un succès alors que certains attendaient plutôt que le club panse simplement ses plaies de la saison précédente si catastrophique.

Rappelons que le FC Metz est la meilleure défense du championnat de ligue 2 avec 6 petites défaites et très peu de buts encaissés. Mais à cela il faut ajouter que Metz est le seul clubs a avoir réalisé le tour de force de remonter en ligue 1 deux fois de suite après y être descendu. Le RC Strasbourg, qui vient de gagner son ticket pour l’élite cette année, est le second club à l’avoir réussi.

Les raisons du succès

Elles sont multiples, mais constituent la grille habituelle des facteurs de succès.

Citons tout d’abord l’état d’esprit exemplaire des joueurs pendant toute la saison. Sans s’enflammer, sans frimer, sans se relâcher et surtout sans peur face aux péripéties de la mi-saison, ils ont froidement accompli leur tâche en se serrant les coudes jusqu’aux remplaçants. La cohésion ça a du bon.

Un entraîneur efficace, sobre et réaliste : Francis De Taddeo a lui aussi été d’une exemplarité qui force le respect. Il a protégé ses joueurs, et notamment de la presse, pendant toute la saison, les laissant se concentrer sur leur travail.

La qualité du jeu et le réalisme ont été déterminants : on ne s’impose pas d’une telle manière sans talent.

Seuls les supporters n’ont pas été toujours au rendez-vous, y compris en cette fin de saison pourtant prometteuse depuis plusieurs journées. Est-ce du à l’effet ligue 2, ou encore au fait que la chaîne de télé Eurosport a diffusé pas mal des matchs du FC Metz cette saison ? Peu importe, le club a besoin de ses supporters la saison prochaine, pour l’aider à faire face aux meilleures équipes de France, y compris et même surtout dans les moments difficiles que les joueurs devront forcément affronter.

En plus…

Le titre de champion de Ligue 2 a été acquis face au Havre, le FC Metz a été sacré champion à 4 matchs de la fin de la saison : ça cause.

Le FC Metz est passé à deux doigts d’autres records à battre en ligue 2. Ainsi, le titre acquis de meilleure défense de la saison a fallii être supplanté par celui de meilleure défense toutes saisons confondues, à 1 défaite près.

Car le nombre de défaites sur une saison dont le record est de 5 a été frôlé

Le record du nombre de points marqués au cours d’une saison n’était pas loin, le relâchement sur les 4 derniers matchs n’a pas permis de l’atteindre.

Les défis à venir

La tant attendue ligue 1 est devant le club. Revenu sur le devant de la scène, il va falloir convaincre de la capacité à rester parmi l’élite car à ce niveau tout est plus dur.

Etat d’esprit : conserver celui qui a fait le succès de cette saison sera plus compliqué avec la pression de la ligue 1. Des stades au public surchauffé attendent les lorrains dans les différents chaudrons bouillants de ligue.

Les joueurs : depuis plusieurs années le FC Metz fait partie de ces clubs qui ont alimenté le championnat de France et même à l’étranger, de joueurs exceptionnels ou tout simplement de fort bons joueurs. Nous n’allons pas ici en faire la liste, mais Franck Ribéry en son temps ou encore Ludovic Obraniak cette saison sont des exemples frappants.

Cette alimentation s’est toujours faite au détriment du club, aux moments mêmes ou Metz pouvait réussir des coups d’éclats dans ses saisons, les privant de ce qui faisait leur différence dans le championnat. Alors certes, constituer un réservoir de talents est digne de respect, mais en même temps leur départ au mauvais moment sape le travail des entraîneurs et des joueurs. On imagine que le club de Metz, qui n’est pas l’un des plus riches, continue à vivre grâce à ces transferts, mais on aimerait tant que la régularité d’un groupe solide replace Metz au firmament des équipes de ligue 1 !

A l’heure du foot business, l’argent est roi et les joueurs sont ses serviteurs. Mais qui d’entre-nous refuserait des augmentations de salaires affolantes et la gloire d’un grand club ?

Quoi qu’il en soit, le FC Metz peut être fier de son parcours, et tous nos voeux de réussite accompagnent déjà sa saison prochaine.

Rubriques

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Fermer
X