Actualité locale & société

Le tribunal de Metz fait le point sur l’année 2021

La justice messine a été, elle aussi, perturbée en 2021 en raison de la crise sanitaire. A l’occasion d’une rencontre en comité restreint avec la presse, Christophe MACKOWIAK, Premier président de la Cour d’appel de Metz et Xavier TARABEUX, procureur général, sont revenus sur quelques points qui ont marqué l’année écoulée.

L’activité des parquets a été principalement marquée par une forte hausse de procédures concernant les violences conjugales. Les violences faites aux personnes ont bondi de 34% en 2019 à 57% en 2021.

Entrée du Palais de justice de Metz

Cependant, en terme de traitement de dossiers,

« L’année 2021 a été une bonne année par rapport à 2020 qui a été une des pires années que la justice a peut-être connue en raison de la crise sanitaire qui a modifié le comportement de chacun des avocats pour les saisines et qui a réduit fortement notre capacité de jugement. 2021 a été une année qui a permis de nous remettre à flot. Et comme les saisines n’ont pas augmenté de manière substantielle, cela nous a même permis de réduire nos stocks [affaires à traiter, NDLR]. »

précise le premier Président, Christophe MACKOWIAK,

Tout cela, malgré un contexte de grogne apparu progressivement par les magistrats suite à une surcharge de travail et un système fonctionnant en mode dégradé.

Christophe MACKOWIAK, Premier président de la Cour d’appel de Metz

Autre point abordé par le Premier président en prévision pour l’année 2022, le manque d’effectifs où quelques départs à la retraite en local vont obliger la Cour à adapter son activité alors que les moyens humains permanents sont déjà insuffisants.

Néanmoins, des recrutements de contractuels ont été effectués en particulier pour le traitement des violences conjugales, de la justice de proximité et de l’environnement.

« La question c’est la pérennité de ces moyens et cela renvoie sur les moyens dont on dispose, pas seulement en terme de magistrats mais en terme de fonctionnaires pour améliorer à la fois la qualité du service rendu mais aussi permettre aux magistrats de disposer de plus de temps dans l’exercice de leur mission et de leur métier. »

précise le procureur général, Xavier TARABEUX
Xavier TARABEUX, procureur général de Metz

Quelques chiffres en 2021

  • Affaires civiles : 4 815 décisions rendues
  • Justice des mineurs : 298 décisions rendues
  • Affaires pénales : 1 760 décisions rendues
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page