Economie & emploi

Levée de boucliers après la mise en vente de l’usine Smart à Hambach par le groupe Daimler

Le groupe Daimler a annoncé ce 03 juillet 2020, sa volonté de vendre son usine de production Smart à Hambach en Moselle. Une annonce surprenante puisque le constructeur avait investi 500 millions d’euros en 2018 pour créer de nouvelles lignes de production destinées à construire un SUV électrique Mercedes, des lignes quasiment prêtes au moment de l’annonce.

Sur le site industriel lancé en 1997, qui emploie aujourd’hui près de 1600 personnes, c’est la sidération, l’incompréhension et la peur du vide. D’autant plus que les salariés avaient accepté un certain nombre d’efforts en contrepartie d’une pérennisation du site et des emplois sur le territoire.

Car si la délocalisation de la production, historique, de la petite Smart vers la Chine à partir de 2022 était connue, son remplacement par la production du SUV devait permettre de pérenniser l’usine mosellane. Si Mercedes n’y produit finalement pas son SUV du fait de la vente, l’usine se retrouverait les mains vides.

Levée de boucliers des élus

Très préoccupés par la situation économique et sociale qu’une tel abandon créerait sur le territoire de Moselle Est, Jean ROTTNER (président de la Région Grand Est), Patrich WEITEN (président du Conseil Départemental de la Moselle) et Roland ROTH (président de l’agglomération) ont réagi de concert, entre étonnement et inquiétude.

“Une décision incompréhensible […] prise en dehors de toute concertation et de toute discussion”

Faisant front commun, la région et les collectivités publiques de Moselle disent vouloir être aux côtés des employés du site, des sous-traitants et des syndicats, “dans leur combat pour préserver cet outil industriel unique, […] qui plus est dans un contexte difficile en pleine crise sanitaire”.

Le ministre de l’économie Bruno LE MAIRE a réagi lui aussi, souhaitant que Daimler conserve

“toutes les options ouvertes, y compris celle de conserver le site […] symbolique de la relation industrielle franco-allemande”.

Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr