Actualité locale & société

Fusion Alsace-Lorraine : J-P Masseret se veut rassurant auprès des lorrains

Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine, donnait dans la matinée de ce mercredi 4 juin 2014 une conférence de presse au Club de la presse de Metz afin de revenir sur ce qu’il identifie comme étant des points forts de la réforme territoriale, et en particulier sur la fusion Alsace-Lorraine.

Photo : Tout-Metz.com
Photo : Tout-Metz.com

Lundi soir, l’Elysée présentait une nouvelle carte des régions de France sur son site internet, accompagnée d’une tribune du Président de la République François Hollande et présentant par la même la fusion de plusieurs régions, ramenant leur nombre de 22 à 14.

S’il était au départ question d’une fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, c’est finalement la simple fusion de l’Alsace et de la Lorraine qui a été proposée. Dans un précédent article, les messins confiaient au micro de Tout-Metz.com leur avis sur la question.

Au programme des prochaines semaines : réflexion, cohérence et efficacité

Jean-Pierre Masseret annonce qu’au cours des prochaines semaines, voire des prochains jours, il organisera des groupes de travail avec les différents Conseils Généraux, les intercommunalités et les agglomérations avec en tête une seule question, celle de l’utilité de la réforme pour les citoyens.

Selon lui, c’est la première fois que ce dossier est pris dans sa globalité, puisque le projet comprend plusieurs axes :

  • La décentralisation de l’Etat
  • La définition de l’outil régional dans son périmètre et dans ses compétences
  • La question du devenir des Conseils Généraux
  • L’émergence rapide des métropoles et des intercommunalités

A terme, ce sont l’Etat, les Régions et les intercommunalités qui vont gérer le pays sur le plan institutionnel.

Quant au projet initial de fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, J-P Masseret est catégorique :

« Je suis souvent ouvert aux suggestions que l’on me fait, je regarde ce qui peut-être fait. Aujourd’hui, on me dit « Alsace-Lorraine », donc je travaille « Alsace-Lorraine », je ne me prends pas la tête »

Et la Capitale ?

« Aujourd’hui, savoir où est le siège n’a pas d’importance, la question se posera plus tard »

La question de la Capitale, ou du siège, fait souvent débat, mais pour le Président du Conseil Régional de Lorraine, elle n’est pas essentielle, ou en tout cas, pas tout de suite. La question de la gouvernance sera réglée par les citoyens au moment des élections, qui auront probablement lieu en novembre 2015.

Le Président du Conseil Régional de Lorraine s’exprime au sujet de la question du futur siège et explique son point de vue :

J-P Masseret : Je souhaite que les lorrains n’aient pas peur

C’est en ces termes que le Président du Conseil Régional de Lorraine évoque la fusion. S’il évoque, non sans humour, le fait que la Lorraine soit la seule Région dite de gauche à épouser une région dite de droite, il espère aussi que ce mariage fera de « beaux fruits ».

La crainte d’une absorption de la Lorraine par l’Alsace est souvent mise sur le tapis, mais J-P Masseret n’hésite pas à rappeler qu’il n’est pas question d’une absorption, et bien d’une fusion, la Lorraine représentant tout de même le 6ème PIB de France.

De plus, il insiste sur le fait que la démographie ait toujours été un critère de représentation au niveau du Gouvernement. La Lorraine, qui compte 2 300 000 habitants, devrait de ce fait être mieux représentée à l’Assemblée Territoriale.

Quant aux subventions et aux aides réservées aux chefs d’entreprise, si la situation est pour l’instant en stand-by, J-P Masseret affirme qu’elle ne devrait pour autant pas être figée trop longtemps.

Les résultats en terme d’économie ne se feront, toujours d’après le Président du Conseil Régional de Lorraine, pas à court-terme, mais à moyen terme. Il en donne les raisons à notre micro :

Dans la suite des événements, deux lois seront déposées le 18 juin 2014 : la première concerne l’organisation des régions, et la seconde sur le transfert des compétences.

Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine donnait une conférence de presse dans la matinée de ce mercredi 4 juin 2014 pour aborder la fusion des régions Alsace et Lorraine.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Un commentaire

  1. Vous allez accompagner le projet du gouvernement.
    La réalité est la suivante, nous sommes dans un champ de diversion.
    Appropriation de la légalité (pouvoir à des élites) et rejet de la légitimité (pouvoir du peuple). Vous êtes enfermé dans ce schéma et ne voulez pas(ou ne pouvez pas) en sortir. Nous irons donc jusqu’à l’anéantissement de ce pays. Les riches seront moins riches mais ça ira et les pauvres, de plus en plus pauvres et ça ira très mal pour eux.

    Les vraies réformes ne sont pas dans un découpage quel qu’il soit, peu importe d’ailleurs le qualificatif à donner.

    Les réformes concernent notre état d’abord et un travail sur la fiscalité que les politiques en place refusent. Ils ont trop peur.

    Donc, allez-y pour le faux semblant, vendez votre soupe à ceux qui vous croient encore.Vous faites partie du schéma de diversion.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X