Actualité locale & société

Le réseau Le Met’ et Mettis soufflent leur 1ère bougie : quel bilan et quels chiffres ?

Il y a un an, au tout début du mois d’octobre, le réseau Le Met’ et sa figure de proue Mettis faisaient leurs premiers pas dans Metz Métropole, et transportaient leurs premiers voyageurs après une inauguration en grande pompe.

Aujourd’hui, le réseau de transports en commun Le Met’ compte 16, 2 millions de voyages à son actif, avec près de 76 000 voyageurs par jour, dont 32 000 via le Mettis.

Photo : Metz Métropole
Photo : Metz Métropole

Une première année positive, mais semée d’embûches

Si les voies du Mettis semblent aujourd’hui être un long fleuve tranquille, ou en tout cas à peu de choses près, son lancement et celui de son réseau n’a pas été de tout repos, et c’était sans compter sur les nombreux travaux qui ont été notamment nécessaires à la mise en place de voies dédiées.

Améliorations, expérimentations et travaux ont ainsi rythmé cette première année. Par exemple, début septembre, certaines lignes ont vu leur fréquence optimisée. C’est notamment le cas de la L3 qui gagne 7 minutes de trajet et qui voit transiter entre 8500 et 9000 voyageurs au quotidien.

L’amélioration de l’accessibilité aux PMR était au programme des travaux d’améliorations à effectuer, avec une mise en conformité des arrêts de bus. 80 d’entre eux ont déjà été traités et surélevés.

Plusieurs retombées positives ont également marqué cette première année, et notamment une augmentation des abonnements annuels : ils sont 8609 en 2014 contre 5160 en 2013.

Cet aspect positif peut cependant s’expliquer par l’augmentation des tarifs des tickets à l’unité appliquée depuis le mois de juillet, qui a fait passer le billet 1 voyage de 1,60€ à 1,70€. Lire notre article en cliquant sur ce lien.

Yves Le Chanu, Directeur Général des TAMM, revient à notre micro sur les temps forts qui ont marqué cette première année du réseau Le Met’ :

Un taux de fréquentation qui remonte la pente

Depuis le point culminant de 2006, considérée comme l’apogée de l’ancien réseau TCRM avec 16,8 millions de voyages dans l’année, la fréquentation n’avait cessé d’être en déclin au fil des années pour arriver à 14,4 millions de voyages en 2013, déclin principalement marqué par les travaux de Mettis.

Ce sont la régularité du réseau dans les bouchons, les baisses de population scolaire, et la crise de 2008 qui sont principalement pointées du doigt par Yves Le Chanu, Directeur Général des TAMM, pour expliquer cette baisse de fréquentation.

La locomotive dans cette remontée de pente ? Mettis, bien évidemment, qui voit transiter 32 000 voyageurs par jour et qui permet en 2014 une augmentation de 12% du taux de fréquentation du réseau par rapport à 2010.

Aujourd’hui, les jeunes (moins de 26 ans) représentent une part de 33% de la fréquentation du réseau.

Une ombre au tableau : les P+R

Il est évident que le réseau Le Met’ est encore perceptible. Parmi les améliorations à apporter se trouve celles des Parcs Relais (P+R), dont la fréquentation est loin d’être optimale. Par exemple, le P+R Woippy, qui dispose de 250 places, n’accueille que 35 voitures en moyenne par jour.

Si cette offre est appréciée lors de grands événements comme la Fête de la Musique ou encore les Marchés de Noël, en se basant sur d’autres villes, il est estimé qu’une moyenne de 3 ans est nécéssaire avant qu’un tel type d’offre ne soit vraiment connu et plébiscité.

Une négociation est en cours avec l’Etat afin de marquer un jalonnement Longue Distance, sur autoroute, qui permettrait de signaler plus facilement aux automobilistes l’existence de P+R.

Ce début du mois d’octobre 2014 marque la première année du réseau Le Met’. Mettis, qui transporte 32 000 voyageurs par jour, souffle lui aussi sa première bougie.

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :

Sur le même thème

3 commentaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X