Politique & social

Centre des Congrès : D. Gros sidéré par la décision de P. Weiten

Le Maire de Metz et conseiller général de la Moselle Dominique GROS a exprimé, à l’occasion d’un point presse ce mardi 10 juin 2014, son incompréhension face à l’annonce de Patrick WEITEN qui souhaite que le Conseil Général de la Moselle se retire du financement du Centre des Congrès.

Dominique Gros

« Je suis sidéré par cette décision »

C’est en ces termes que le Maire de Metz s’adresse à la presse, insistant sur les propos que Patrick WEITEN a tenu il y a tout juste un an (le 10 juin 2013), à l’occasion d’une réunion trimestrielle, où ce dernier manifestait son soutien au projet de Centre des Congrès à Metz.

Il rappelle également que le Président du Conseil Général de la Moselle, à cette époque, avait manifesté son envie de ne pas être un simple financeur, mais bel et bien un acteur de ce projet, c’est-à-dire un actionnaire.

Le Maire de Metz fait part de sa réaction suite à cette annonce, mais tient également à l’expliquer à notre micro :

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/153747888″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_artwork=true&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Si la décision n’est pas encore effective dans la mesure où elle doit encore être votée par l’assemblée du CG57, le Maire de Metz se dit « pris au dépourvu » et manifeste son envie de continuer à travailler à ce projet, main dans la main avec Metz Métropole.

« Il est hors de question de baisser les bras »

Dans le cas où le CG57 validerait la décision de retirer sa participation de financement du projet, qui s’élève à 10 millions d’euros, il est encore difficile aujourd’hui d’imaginer des quelles pistes pourraient être suivies.

Le Maire de Metz évoque cependant la possibilité de revoir certaines modalités en termes de surface des halls d’exposition, par exemple. Thierry JEAN et Philippe GUILLAUME, eux aussi présents à ce point presse, évoquent quant à eux l’espoir d’un changement d’avis de Patrick WEITEN.

La réforme territoriale, en toile de fond derrière cette agitation politique, ne fait que commencer à faire ses premiers dégâts, alors que ses contours n’ont pas été précisés, mais que l’échéance est très proche (mi octobre 2014).

Rubriques
Ville(s) / territoire(s) :
Personnalité(s) :

Sur le même thème

6 commentaires

  1. Personne n’en veut de votre palais des congrès et personne ne veut payer. Arrêtez Monsieur Gros d’être mégalomane avec l’argent des contribuables, revenez à des décisions plus sages dans l’intérêt de tous.

    1. Je suis d’accord avec vous. Monsieur Gros n’en fait qu’à sa tête, au mépris des contribuables messins. Il devrait se rendre compte que l’opinion des opposants compte aussi.
      Il devra faire un « gros » effort pour descendre de sa tour d’ivoire. On en a tous marre de payer des impôts pour satisfaire la vanité de Môssieur.

  2. Metz a déjà un Centre des Congrès. Pourquoi en rajouter .C’est la mégalomanie de cetains élus. Vive la dette publique.. et nos impôts

  3. Mr gros a envoyé boulé de la manière la plus grossière Mr Weiten sur le sujet BA 128 et Arena a quoi s’attendait il en retour?
    Quid du financement de 40 Meuros pour une enceinte sportive financée par le plan état région spécial…..ou sont les emplois de compensation plan armée….Mr Gros est bien socialiste bien avant d’être le maire des Messins…pour preuve son silence « Bazainien » sur la fusion des régions et la perte des statuts de Metz ainsi que la perte des budgets…
    Il n’y a que Mme Filipeti pour défendre notre beefsteak

  4. Remercions Mr Patrick Weiten qui nous sauve d’un nouveau délire de Gros et de ses penchants de pharaons à la petite semaine. Si Gros avait géré le budget de son ménage comme il a géré le budget de la ville de Metz c’est lui qui dormirait sous une tente avenue de Blida.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En partenariat avec lemet.fr

Fermer
X