Actualité locale & société

Tous les masques de protection adulte sont arrivés à Metz Métropole

La commande de masques de protection lavable en tissu par Metz Métropole avait été passée le 21 avril, avec l’objectif de pouvoir les distribuer dans chacune des communes pour le 11 mai.

Les masques, commandés auprès du fournisseur habituel de la collectivité, auront finalement été livrés en deux fois. La première partie, livrée à temps, a permis aux communes de délivrer environ la moitié des masques. Jean Luc BOHL, président de la métropole a annoncé que la seconde partie était arrivée sur le territoire ce 13 mai 2020. Elle est maintenant répartie auprès des 41 communes de la métropole ayant fait le choix de grouper leurs commandes afin de leur permettre de finaliser la distribution auprès de leurs habitants souhaitant s’en procurer.

Jean-Luc BOHL portant un masque de protection commandé par la métropole, lors d’une conférence de presse le 13 mai 2020.

Le fournisseur a indiqué que la livraison des masques pour enfants était prévue pour la semaine prochaine, un élément connu et communiqué depuis plusieurs jours.

Pas de stock disponible à temps en local

Abordant les critiques de certains conseillers communautaires quant à la provenance – pakistanaise – des masques en tissu, Jean-Luc BOHL a indiqué que le fournisseur, basé à Montluçon en région lyonnaise, était référencé auprès de la collectivité, et avait été consulté in fine car seul capable de livrer dans des délais acceptables.

Jean-Luc BOHL a également indiqué avoir approché la société Dodo, dont l’agrément de production des masques a été obtenu le 16 avril seulement, afin de pouvoir commander ces 210.000 “masques métropolitains”. L’entreprise mosellane avait répondu ne pas pouvoir livrer avant le mois de juin. Au final, 25.000 masques lui ont été néanmoins commandés, ils seront distribués le moment venu aux agents de Metz Métropole. Une commande qui tient autant au soutien de l’économie locale, qu’au besoin de réassort probable.

Et de conclure en invitant celles et ceux qui critiquent à vérifier la provenance de leurs vêtements ou chaussures qu’ils achètent toute l’année, pour constater qu’une partie vient aussi du Pakistan ou de plus loin, sans que là, cela ne les dérange.

“Dans l’urgence nous avons géré au mieux pour que chaque habitant de la métropole puisse avoir accès à un masque.”

Rubriques
Personnalité(s) :

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
X